RSS

12.La brute (12e partie)

28 décembre 2009

Histoire

Ainsi va la vie
La brute (12e partie)
Par K. Yerbi

Résumé de la 11e partie n Karim est avec Linda, quand on l’appelle. La domestique a essayé de réveiller sa mère, mais elle n’y parvient pas.



La domestique, en tremblant, lui ouvre la porte.
— Je ne sais pas ce qui lui arrive !
Sans répondre, il monte dans la chambre de sa mère. La porte est ouverte et Lila, la fille de Kheira, est à son chevet.
— Maman !
Karim la secoue. Elle ne se réveille pas ! Il se penche sur sa poitrine.
— Elle respire !
Il court au téléphone et appelle une ambulance.
— Faut-il avertir Aderrahman ?
— Oui…
L’ambulance arrive peu après.
— Quand mon frère arrivera, qu’il m’appelle… Je lui dirai dans quel hôpital nous serons…
Il l’accompagne. Il lui tient la main et ne la laisse qu’une fois entre les mains des médecins.
Il se rappelle son frère. Il prend son portable et compose son numéro.
— C’est toi ?
— Tu es au courant de ce qui s’est passé ? dit Karim
— Oui, Kheira m’a appelé !
— Alors tu es en route ?
— Non, il faudra m’attendre… Je reçois des gens !
— Quoi ! maman va peut-être mourir…
— Je regrette, j’arriverai dans une heure !
Karim raccroche. Il est écœuré. Mais pour le moment, seule sa mère l’intéresse. Il doit attendre un long moment avant que les médecins n’établissent un diagnostic.
— C’est un accident vasculaire !
Il est atterré.
— C’est grave ?
— Oui, dit le médecin… Pour le moment, son état est stable, mais une évolution est à craindre…
— Elle risque de mourir ?
— Je ne peux rien vous dire…
— Elle peut reprendre connaissance ? Si je la vois, est-ce qu’elle va sentir ma présence ?
— Essayez toujours !
Il se rend à son chevet. Taos est sous masque à oxygène. Il lui prend la main.
— Maman, tu m’entends ?
La main se met à frémir.
— Tu m’entends !
Il embrasse la main…
— Tu vas guérir… Tu demanderas la main de ma femme… Tu assisteras à la fête… C’est toi qui organiseras tout !
Et il se met à pleurer. (à suivre…)

K. Y.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...