RSS

Samir Zaher annule sa conférence mondiale après l’avoir annoncée depuis longtemps.

27 décembre 2009

Non classé

[Bouillon de culture] Commentaire sur :  » Zaher humilié par Raouraoua »

Dimanche 27 Décembre 2009 7h07mn 11s


Nouveau commentaire sur l’article #8867  » Zaher humilié par Raouraoua »
Auteur     : fanalgerie (IP: 41.200.96.157 , 41.200.96.157)
E-mail     : fanalg16@hotmail.com

Le soir d’Algérie
Samir Zaher annule sa conférence mondiale après l’avoir annoncée depuis longtemps.

Le président de la Fédération égyptienne de football (FEFB), Samir Zaher, se dirige vers l’annulation de son point de presse dénommé pompeusement «conférence de presse mondiale» pour dénoncer les soi-disant agressions de supporteurs algériens

à l’encontre des Egyptiens après le match d’appui du 18 novembre dernier, à Khartoum, entre son pays et le nôtre pour le compte des éliminatoires du Mondial 2010.
A la lecture du quotidien égyptien El Goumhouria daté d’hier, il en ressort que le très contesté patron de l’instance footballistique égyptienne a l’intention de revenir sur sa décision d’ameuter la presse internationale pour crier lors de ce rendez-vous qu’il devait organiser aux frais du contribuable égyptien, déjà bien «laminé» par les vicissitudes quotidiennes et qui n’en a cure de cette «mascarade médiatique». Selon cet organe de presse, l’annulation de cette opération de charme envers les médias internationaux obéit à «une raison d’Etat» puisque la campagne médiatique anti-algérienne s’est estompée pour laisser place à une tentative de certains cercles étatiques égyptiens d’assainir les relations entre les deux pays. Ayant claironné, sur tous les toits, vouloir organiser sa sortie médiatique, Zaher s’est rendu compte, finalement, qu’il prêche tout seul dans le désert en se basant sur un dossier plein d’inepties qui a fait de son auteur la risée de certains membres d’instances internationales et même de son pays. D’ailleurs, l’annonce de l’annulation de ce point de presse devait se faire, hier lors… d’une autre conférence de presse où il comptait répondre aux multiples accusations sur sa gestion de la FEF. Mais à en croire d’autres sources, il semble que Zaher est contraint d’annuler son «idée» après avoir compris que son organisation temporelle n’est plus d’actualité et qu’elle ne sera suivie que par la presse égyptienne.
O. K.

Voir tous les commentaires sur cet article:
http://nadorculture.unblog.fr/2009/11/19/zaher-humilie-par-raouraoua/#comments

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Une réponse à “Samir Zaher annule sa conférence mondiale après l’avoir annoncée depuis longtemps.”

  1. Artisans de l'ombre Dit :

    Shehata : «L’Algérie s’est qualifiée grâce à la corruption»

    PUBLIE LE : 27-12-2009 | 00:00 | PAR Synthèse N. B.

    «L’Egypte a joué dans un climat de terrorisme à Blida» «Raouraoua a corrompu la FIFA pour s’asseoir sur le banc des remplaçants»

    Après plus d’un mois de mutisme qu’il a observé à cause de la défaite de son équipe contre l’Algérie au Soudan dans le dernier match barrage des éliminatoires de la Coupe du monde, l’entraîneur égyptien, Hassan Shehata, a rompu le silence et s’est exprimé sur la chaîne satellitaire Modern Sport. Invité de l’émission Al Qahira Al Youm, Shehata est revenu sur le parcours des Pharaons depuis le premier match contre la Zambie jusqu’à l’ultime rencontre d’appui contre l’Algérie à Khartoum. Comme il fallait s’y attendre, le coach égyptien a utilisé tous les moyens pour justifier son échec en accusant l’Algérie et même le trio arbitral de tous les maux.

    «Le nul contre la Zambie a été notre premier pas vers l’élimination»
    Le premier responsable de la barre technique des Pharaons a commencé par commenter le parcours de son équipe par le premier match de son équipe contre la Zambie au Caire en qualifiant le nul concédé à domicile comme le premier pas de l’Egypte vers l’élimination. «J’ai déclaré après ce match que la route vers le Mondial sera parsemée d’obstacles, et par ce nul, les Pharaons viennent de rater un bond psychologique qui leur permettra de poursuivre leur parcours tranquillement», a-t-il dit.

    «L’Egypte a joué dans un climat de terrorisme à Blida»
    Après avoir parlé de sa première sortie ratée au Caire, le sélectionneur égyptien est passé au deuxième match contre l’Algérie qui s’est joué au stade de Blida. Pour Shehata, aucune équipe au monde et quel que soit son niveau n’aurait résisté dans ce match contre l’Algérie vu le «climat de terrorisme» dans lequel il s’est déroulé. Shehata a évoqué de nouveau l’intoxication alimentaire dont ont été victime ses joueurs. Le coach égyptien dira que c’est une vérité et non une histoire fabriquée, comme le croient certains, et qui a été derrière la déconcentration de ses joueurs et la défaite sévère (3-1). Shehata ne s’arrête pas là, puisqu’il accuse aussi l’ambassadeur égyptien à Alger de complicité avec les autorités algériennes dans cette affaire en prétendant que le diplomate de son pays a rejeté la demande de la délégation égyptienne d’établir un PV officiel prouvant le cas d’intoxication de ses joueurs.

    «Raouraoua a corrompu la FIFA pour s’asseoir sur le banc des remplaçants»
    Hassan Shehata pousse le bouchon encore plus loin en accusant le président de la Fédération algérienne de football, Mohamed Raouraoua, de corruption. Il affirme que le premier responsable de la FAF a soudoyé la FIFA pour faciliter la tâche à l’Algérie dans les éliminatoires jumelées de la qualification CAN/CM 2010. Pour étayer ses dires, Shehata s’est appuyé sur la présence de Raouraoua sur le banc des remplaçants lors de la rencontre des Verts contre le Rwanda à Blida. Ce que la FIFA, poursuit Shehata, n’aurait jamais accepté si ç’avait été une autre personne que Raouraoua, qui était prêt à employer tous les moyens et ses relations avec la FIFA pour la qualification de l’Algérie, en sentant le danger après la victoire de l’Egypte contre la Zambie.

    «Les Egyptiens sont faibles psychologiquement, c’est pour cela que je voulais éviter les équipes nord-africaines»
    En poursuivant son analyse sur le parcours de son équipe mais surtout le dernier match d’appui contre l’Algérie au Soudan, Hassan Shehata a reconnu que le côté psychologique a joué un rôle prépondérant pour pencher la balance en faveur de l’Algérie. «Les Egyptiens ne savent pas gérer les guerres médiatiques, c’est la raison pour laquelle je souhaitais avant le tirage au sort ne pas tomber sur une équipe de l’Afrique du Nord, surtout l’Algérie avec laquelle toutes nos rencontres ont toujours eu un cachet de guerre», a expliqué Shehata.

    «Je voulais démissionner mais Moubarak m’en a empêché»
    Hassan Shehata a reconnu par ailleurs qu’il avait songé à déposer sa démission à l’issue de la défaite de son équipe contre l’Algérie dans le dernier match au Soudan. Mais il s’est rétracté après que la sélection des Pharaons eut été félicité par le président de la République, Hosni Moubarak. «J’ai songé à démissionner de mon poste d’entraîneur, mais la décision de son Excellence le président de la République de rendre hommage à la sélection m’a poussé à changer d’avis. Il est inconcevable qu’on soit primé par le premier responsable du pays et quitter l’équipe deux jours après.»

    «Manuel José a été sollicité pour me remplacer»
    Dans une autre émission, Houna Al Qahira présentée par Younès Mustapha, Shehata a parlé des contacts qu’il a reçus lorsqu’il a été donné partant de la sélection. «Dieu merci, j’ai reçu plusieurs offres de différentes équipes, mais je préfère ne pas parler d’affaires non conclues. J’ai subi des pressions terribles. L’un des responsables au niveau de la fédération a contacté l’ex-entraîneur d’Al Ahly, José Manuel, pour prendre en main la sélection et me remplacer, mais les résultats ont plaidé pour mon maintien.»

    «Aboutrika n’a pas été retenu»
    L’entraîneur égyptien a annoncé que la star égyptienne Mohamed Aboutrika n’a pas été retenue dans la liste des joueurs qui prendront part à la prochaine CAN en Angola, pour cause de blessure. Il a affirmé que l’attaquant d’Al Ahly a senti des douleurs aiguës qui l’ont contraint de mettre du plâtre et interrompre de ce fait le programme de rééducation, et ce sur conseil de son médecin allemand.

    Il défend ses choix
    La première liste de Hassan Shehata, qui contient 32 joueurs, en attendant qu’elle soit réduite à 23 à l’issue de la rencontre amicale contre le Malawi prévue pour ce mardi, a suscité moult critiques. On lui reproche la convocation de Mohamed Aboutrika (dont le nom a été rayé par la suite) et la non-convocation de Mohalmed Barakat, Mohamed Shawki et Homes. Mais Hassan Shehata a défendu ses choix : «On souhaitait récupérer Aboutrika pour la CAN afin de bénéficier de son expérience, mais la complication de sa blessure m’a poussé à se passer de ses services. Mohamed Shawki nous manquera énormément, mais le manque de compétition dont il souffre depuis six mois s’est répercuté négativement sur son rendement. Homes reste un bon joueur, mais la sélection n’a pas besoin de ses services en ce moment. L’état de santé d’Amr Zaki ne lui permet pas de jouer le moindre match, tandis que Barakat ne joue plus régulièrement dans son club.» A signaler que la liste de Shehata a vu l’incorporation de nouveaux joueurs, à l’instar de Mustapha Chebita, Ahmed Adel Abdelmounaâm, Mohamed Abdechafi, Mohamed Nadji, et le retour de Ahmed Hossam «Mido», Hossam Ghali et Mahmoud Abderrezak.
    Synthèse N. B.

    Lire la suite: http://www.lebuteur.com/en/actualites/shehata-lalgerie-sest-qualifiee-grace-a-la-corruption#ixzz0atFcWrUk

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Les 7 profils d’apprentissage

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...