RSS

15.La brute (15e partie)

27 décembre 2009

Histoire

Ainsi va la vie
La brute (15e partie)
Par K. Yerbi

Résumé de la 14e partie n Taos est dans le coma. Alors que Karim est désespéré, Abderrahman veut l’envoyer pour des soins à l’étranger.

Kheira et sa fille Lila les accueillent sur le pas de la porte.


— Comment va-t-elle ?
Elles sont domestiques mais aussi des parentes à la famille. Karim fait un geste vague de la main. Abderrahman est plus loquace.
— On va l’envoyer à l’étranger !
— Mon Dieu, s’écrie Kheira, c’est donc grave
— Oui, dit Abderrahman, elle est entre la vie et la mort !
Lila éclate en larmes.
— Ne pleure pas !
Abderrahman veut la toucher. La jeune fille s’écarte et se jette dans les bras de sa mère.
— Elle est comme sa seconde mère, dit Kheira.
Abderrahman hausse les épaules.
— Nous devons décider…
— Tu n’as pas entendu le médecin ? On ne peut pas la transporter !
— Tu n’aurais pas dû l’emmener dans cet hôpital…
— C’est le plus grand hôpital… C’est à lui qu’on pense tout de suite !
— Une clinique privée, c’est mieux… Tu as commis une erreur !
Karim s’emporte.
— Tu n’avais qu’à venir !
— J’étais pris !
— Je sais, les affaires passent avant ta mère et ta famille !
— Tu as mal pris les choses…
— Alors, ne me fais pas de reproches !
Karim est hors de lui. Abderrahman recule.
— Bon, bon, ce n’est pas le moment de parler de cela !
Kheira intervient.
— Je vous fais du café ?
— Moi, je voudrais plutôt manger un morceau…
— Je n’ai rien préparé, dit Lila
Abderrahman fronce les sourcils.
— Comment cela, tu n’as pas préparé le dîner ?
Kheira est scandalisée.
— Préparer le dîner ! Nous étions folles d’inquiétude, Lila et moi !
— Bon bon, prépare-moi quelque chose… Une omelette, des frites…
Kheira se retourne vers Karim.
— Toi aussi, tu veux manger quelque chose…
— Je ne peux pas…
Kheira se radoucit.
— Tu es fatigué, si tu veux récupérer des forces, il faut manger !
— Je ne peux pas, je ne peux pas…
Et il éclate en sanglots. (à suivre…)

K. Y.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...