RSS

Histoires insolites -Père à 13 ans

26 décembre 2009

Non classé

Père à 13 ans

Lorsque Chantelle, 15 ans, la petite amie d’Alfie, 13 ans, met au monde une petite fille en février 2009, c’est toute la polémique sur les grossesses adolescentes qui est relancée en Grande-Bretagne.

Alfie, qui mesure 1,22 m et paraît avoir 10 ans, devient l’un des plus jeunes pères du pays. Mais deux autres garçons revendiquent la paternité de la petite Maisie Roxanne et Alfie se soumet à un test ADN. Trois mois plus tard, les résultats sont rendus publics : Alfie n’est pas le père de Maisie

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

2 Réponses à “Histoires insolites -Père à 13 ans”

  1. Artisans de l'ombre Dit :

    Au coin de la cheminée
    Le laurier volant (2e partie)

    Résumé de la 1re partie n La fille et le fils du padichah décédé, vivent grâce au fils qui coupe et vend du bois jusqu’au jour où il est recruté par un juif qui l’emmène en bateau…

    Le vieillard qui était le Padichah des Oiseaux, l’emmène dans son palais : «Bien sûr, tu veux retourner dans ton pays, mais tu ne peux y arriver tellement c’est loin, même en marchant pendant sept années. En revanche, si tu restes ici pendant une année, tu pourras y retourner. Je possède un arbre appelé «Laurier» qui, chaque année, fait, en une seule nuit, le tour du monde et qui t’emmènera jusque-là sans fatigue.» Un jour, deux jours, trois jours passent, il l’appelle : «Mon fils, prends ces clés, il y a quarante et une pièces dans le palais. Pendant mon absence promène-toi partout, mais n’ouvre pas la quarante et unième.» Le garçon ouvre les portes, se promène partout, le lendemain il fait de même, mais, l’ennui commençant à le gagner, il ne résiste pas à la tentation d’ouvrir la porte défendue, croyant que nul ne s’en apercevra.
    A son grand étonnement il voit que la pièce n’a pas de toit et qu’au milieu se trouve un grand bassin où trois jeunes filles se baignent. Aussitôt il tombe amoureux fou de l’une d’elles, mais en l’espace d’une seconde les baigneuses, transformées en pigeons, s’envolent et notre garçon s’évanouit d’émotion. Dès qu’il revient à lui, il s’empresse de refermer la porte à clé.
    Un peu plus tard le vieillard est de retour et le garçon, qui ne peut cacher sa désobéissance, lui avoue sa faute. Le padichah se désole : «Je t’avais pourtant dit de ne pas ouvrir la quarante et unième porte. Les jeunes filles que tu as vues sont des fées et tu ne peux revoir celle que tu aimes. Chaque année elles viennent ici, toujours le même jour. Maintenant il te faut attendre ce jour-là. Si tu veux la garder auprès de toi, il faudra que tu te caches, et, au moment où elle se déshabillera et plongera dans le bassin, tu prendras sa chemise, ainsi la fée gardera son apparence de jeune fille. Si tu ne réussis pas, elle s’enfuira et tu ne la reverras jamais.»
    Le jour du Laurier arrive, mais le garçon préfère attendre le retour des fées, chargeant seulement l’arbre volant de déposer un sac d’or devant la maison de sa sœur aînée. Le lendemain, celle-ci découvrant le sac, pense que quelque marchand a dû l’oublier là après le marché. La semaine suivante, le marché a encore lieu et le sac est toujours là, alors elle le prend chez elle pour qu’il soit à l’abri. Une autre semaine passe, le marché a encore eu lieu et personne n’est venu le réclamer, alors elle regarde ce qu’il contient et découvre avec stupeur qu’il est plein d’or. Elle achète tout ce qu’il faut, fait réparer la maison, engage, comme au temps de son père, des servantes et des gardiens, et ainsi de suite. Son frère n’est toujours pas de retour. Elle s’inquiète mais ne laisse pas pour autant son travail. (à suivre…)

    Traduits du turc et présentés par
    A. Flamain et M. Nicolas

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Les 7 profils d’apprentissage

  2. Artisans de l'ombre Dit :

    Histoires vraies
    Tombeau pour un Empreur (1re partie)

    Le 5 mai 1821, Napoléon le Grand, le conquérant de l’Europe, meurt à Sainte-Hélène, officiellement d’un cancer de l’estomac, après avoir subi pendant près de cinq ans les avanies du gouverneur Hudson Lowe. Depuis, certains ont apporté des arguments troublants à la thèse de l’empoisonnement à l’arsenic. Arsenic qui lui aurait été traîtreusement administré par un de ses fidèles couvert de dettes. Mais ceci est une autre histoire…
    Ce n’est qu’au mois de novembre de 1840 qu’une frégate – la depuis lors célèbre Belle Poule – ramène sur le continent les cendres du plus fameux des Corses. Elle touche le quai de Cherbourg. Un prince commande le navire : le très séduisant prince de Joinville, fils du roi Louis-Philippe, descendant des Bourbons…
    L’arrivée des restes de l’empereur provoque une démonstration de vénération de la part du maréchal Soult, qui se prosterne devant le catafalque. Le peuple de Paris accourt… Que va devenir la dépouille du «petit caporal» ?
    Napoléon, qui savait bien qu’un jour il disparaîtrait a hésité dans le choix d’une sépulture. Le centre de la France lui plaît, durant un moment. Il se voit bien au confluent de la Saône et du Rhône. Mais son cœur de Corse reprend le dessus. Il choisit alors d’être enterré au milieu des siens, dans la cathédrale d’Ajaccio. Puis Paris lui semble, quelque temps après, plus raisonnable : au Père-Lachaise, comme un bon bourgeois entre Masséna et Lefebvre, chers à son cœur.
    En définitive, sentant sa fin proche, il indique qu’il désire être enterré «sur les bords de la Seine, au milieu de ce peuple français que j’ai tant aimé».
    Mais il lui aura fallu attendre dix-neuf ans avant de quitter la petite tombe de Sainte-Hélène…
    Maintenant il faut prendre une décision. Tous ceux qui ont voix au chapitre donnent leur avis ; bien divers, on le constate :
    «Napoléon, souverain légitime de la France, devrait reposer à la basilique de Saint-Denis, qui abrite depuis longtemps tous les rois.
    — Il veut reposer au bord de la Seine. Notre-Dame-de-Paris répond mieux à ce vœu que Saint-Denis, où il n’aurait que faire au milieu des Bourbons qu’il a combattus farouchement…
    — Cœur de Paris et bords de Seine, il serait plus à sa place à la Madeleine.
    — Mais non, pourquoi la Madeleine ? Qu’il repose au Panthéon !
    — Il faut que sa tombe soit marquée par un monument qui lui rende hommage. On pourrait l’ensevelir sous la colonne Vendôme, que sa statue domine déjà.»
    M. de Rémusat, qui est alors ministre de l’intérieur, annonce enfin la décision prise : «Les restes de Napoléon seront déposés aux Invalides. Il importe que cette sépulture ne demeure pas exposée sur une place publique, au milieu d’une foule bruyante et distraite.»
    Le 15 décembre la dépouille mortelle de l’empereur, sur un char monumental traîné par seize chevaux caparaçonnés d’or, s’arrête sous l’Arc-de-Triomphe et, continuant son parcours, pénètre dans la cour des Invalides où le roi Louis-Philippe l’attend. Trente-six marins la placent sous un baldaquin de satin blanc, orné d’un aigle d’or. (à suivre…)

    D’après Pierre Bellemare

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Les 7 profils d’apprentissage

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...