RSS

Antar Yahia trouble le sommeil des Egyptiens

24 décembre 2009

Non classé

antaryahiashehata.jpg

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

4 Réponses à “Antar Yahia trouble le sommeil des Egyptiens”

  1. Artisans de l'ombre Dit :

    Un pafiste veut prêter sa jambe à Anthar Yahia

    PUBLIE LE : 27-12-2009 | 00:00 | PAR LE BUTEUR

    Au moment où on était en train d’accomplir les formalités à la PAF, un policier répondant au nom d’Abdelkader nous a demandé si réellement Anthar Yahia n’allait pas jouer la phase finale de la CAN.

    Au moment où on était en train d’accomplir les formalités à la PAF, un policier répondant au nom d’Abdelkader nous a demandé si réellement Anthar Yahia n’allait pas jouer la phase finale de la CAN. Nous lui avions donc fait savoir que jusqu’à présent, rien n’était encore sûr. C’est à cet instant qu’il nous répondra : «Dites à Anthar Yahia que je suis prêt à lui prêter ma jambe.»

    Lire la suite: http://www.lebuteur.com/en/actualites/un-pafiste-veut-preter-sa-jambe-a-anthar-yahia#ixzz0atKuTKvf

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Les 7 profils d’apprentissage

  2. Artisans de l'ombre Dit :

    Chaouchi : «Peu importe qui sera titulaire»

    PUBLIE LE : 27-12-2009 | 00:00 | PAR Redouane B.

    On sera parmi les favoris de cette CAN, étant donné que l’Algérie s’est qualifiée à la Coupe du monde.

    Avec votre départ en France pour le stage, on peut dire que lz CAN a déja commencé pour vous ?
    Je pense qu’on aurait dû déjà entamer la préparation de la CAN qui est un rendez-vous très important. Il faut donc être bien préparés pour ce tournoi. Je pense que les conditions sont réunies pour réussir une belle aventure. On veut continuer sur notre lancée et procurer encore de la joie au peuple algérien.

    Comment voyez-vous les chances des Verts à la CAN ?
    On sera parmi les favoris de cette CAN, étant donné que l’Algérie s’est qualifiée à la Coupe du monde. Tous les regards seront braqués sur nous, mais on fera le maximum pour réaliser un très bon parcours. Il faudra aussi respecter tous nos adversaires, dans le but de réaliser une bonne performance. Le Mali, le Malawi et l’Angola sont capables de nous créer des problèmes.

    Tout le monde se pose la question du gardien numéro 1 à cette CAN ?
    Cette question, il faudra la poser au sélectionneur qui est seul habilité à choisir le gardien de but titulaire. Moi, je suis à la disposition de Saâdane et de l’EN.

    Vous voudriez quand même être le gardien titulaire de l’EN ?
    Oui, bien sûr. C’est le cas d’ailleurs pour tout joueur ambitieux. Cela dit, je me concentre sur mon travail et j’essayerai de faire le maximum pour être prêt pour cette CAN.

    Ces derniers temps, on fait état de votre éventuel transfert à l’étranger…
    Honnêtement, il n’y a rien de concret. Actuellement, je suis concentré uniquement sur mon travail en Equipe nationale. C’est tout. La priorité ira d’abord à la CAN que je tâcherai réussir.
    Entretien réalisé par Redouane B.

    Lire la suite: http://www.lebuteur.com/en/actualites/chaouchi-peu-importe-qui-sera-titulaire#ixzz0atLadaxh

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Les 7 profils d’apprentissage

  3. Artisans de l'ombre Dit :

    Sports : FOOTBALL
    ANTAR YAHIA (BOCHUM) SUR BEUR-FM :
    «Nous avons pris confiance depuis notre victoire face à la Gambie»

    Invité à l’émission «Fous de foot» sur Beur- FM, l’international algérien Antar Yahia est revenu longuement sur le parcours et les sacrifices des Verts pour atteindre leur objectif.
    Yahia, qui a repris à courir, il y a de cela deux semaines en attendant de passer samedi prochain chez le docteur Boughlali, afin de lui signifier s’il est en mesure médicalement de prendre part à la CAN 2010, se dit content de se retrouver dans l’ambiance de la sélection. Il est revenu sur son dernier match face à l’Egypte, sur l’affaire Lacen, ses camarades qui ont quitté le groupe et sur la belle surprise de Zizou qui a rendu visite aux Verts durant leur stage au Castellet. Antar Yahia a aussi abordé les deux victoires face au favori du premier tour des qualifications à la CAN et au Mondial-2010, à savoir le Sénégal, mais aussi la solide formation de la Gambie, et a reconnu que la confiance du groupe a été renforcée suite à la victoire contre les Gambiens, «Ce qui nous a permis de passer le tour éliminatoire. D’ailleurs, le but que j’ai inscrit face à la Gambie reste un moment inoubliable dans ma carrière.» Pour ce qui est de la qualification à la CAN qui était le premier objectif de la Fédération algérienne de football, le bourreau de l’Egypte à Khartoum, dira : «A vrai dire, notre premier match nul au Rwanda et le semi-échec réalisé par les Egyptiens à domicile face à la Zambie nous ont incité à aller de l’avant. Après ce match, nous avons senti que la qualification au Mondial était jouable.»
    «Nous sommes respectés pour notre statut de mondialiste»
    Le défenseur des Verts est revenu sur ses passages à Bastia et à Nice et surtout les défaites enregistrées à cette époque par l’équipe nationale. «A l’époque, quand je rentrais chez moi, j’avais honte de rencontrer les gens. Car à chaque fois, ceux-ci me demandaient pourquoi et comment les Verts ne gagnent plus, je ne savais pas quoi leur répondre. Maintenant, je suis très content, car dès que je rentre en Allemagne, ils me disent félicitations pour votre victoire et la qualification aux deux compétitions (CAN-CM). Aujourd’hui avec notre statut de mondialistes, nous sommes très respectés tant au niveau de notre entourage qu’au niveau du club. En Allemagne, on doit beaucoup de respect aux joueurs qui gagnent.»
    «Nous avons acquis beaucoup d’expérience en Europe»
    En passant de Bastia et Nice, à Bochum en Allemagne, Antar Yahia a acquis une grande expérience et, aujourd’hui, avec ses coéquipiers, ils arrivent à gérer les grands matches et progresser d’un match à l’autre. «En Europe, en particulier en France, il y a de la rigueur et une façon d’apprendre à travailler. En arrivant en équipe nationale, chaque joueur apporte sa pierre à l’édifice, ça nous aide à progresser.» Le défenseur de Bochum tient à rappeler les prestations de l’équipe lors des matches face au Sénégal et à l’Egypte, où les Verts ont su gérer la tension qui entoure ce genre de match et de réaliser leur rêve. «Les matches remportés lors de ces éliminatoires jusqu’à notre qualification nous ont redonné confiance», rappelle- t-il.
    «Les matches se gagnent sur le terrain et le challenge africain est très intéressant»
    En répondant à une question d’un chroniqueur de Beur-FM, qui l’interrogeait sur le secret des Verts, Yahia dira qu’au sein de l’équipe nationale, tout le monde prend du goût à la victoire. «Il faut seulement rester humble. Les matches se gagnent sur le terrain et non dans les discussions de café. Il faut rester sérieux. On va encore progresser. Par contre, je peux dire que le challenge africain en Angola est très intéressant. Il faut dire qu’il est préférable de savoir si on a l’étoffe d’une équipe favorite attendue par ses adversaires. Nous avons démontré lors des éliminatoires notamment face à l’Egypte que nous pouvons battre les meilleurs, mais là, c’est différent. On aura un rôle différent et certainement des objectifs différents. C’est vrai que notre groupe est difficile, mais rien n’est impossible. Sans dénigrer le Malawi, l’Angola, de par son statut de pays organisateur et ancien mondialiste, et le Mali sont avec notre sélection les favoris du groupe. Je pense toutefois qu’on a les qualités pour aller le plus loin possible dans cette compétition. Je pense aussi qu’il est plus sage de dire qu’on a progressé et qu’on peut disputer ce tournoi dans le costume d’un favori.»
    «J’aurais le feu vert samedi prochain»
    A propos de son état de santé, Antar Yahia a tenu à rassurer les auditeurs de Beur-FM et tous les supporters des Verts. Le tombeur des Pharaons a annoncé qu’il a déjà repris à courir depuis deux semaines et qu’il n’attend que le feu vert du staff médical de l’équipe nationale qui se prononcera samedi prochain au retour des fêtes de Nouvel An. «Je pense que mon retour se fait de manière satisfaisante. Depuis quelques jours, je m’entraîne en solo. Ça fait 15 jours que je cours. Mon club voit un peu de travers, que je reprenne deux fois de suite avec l’EN la compétition. Ils disent pourquoi, il ne rentre pas et puis il se soignera bien tranquillement et commence avec nous. Moi, j’ai dit que ce n’était pas possible, car si je songe jouer la Coupe d’Afrique, je dois reprendre avec la sélection de mon pays. Et pour l’instant, c’est en bonne voie. J’attendrais notre retour des fêtes samedi pour voir le staff médical de l’EN, seul à pouvoir décider si je dois participer ou non à la CAN», conclue-t-il.
    «J’avais dit que j’ai le regret de voir mes collègues quitter le groupe»
    «Je pense qu’à un certain moment, il faut se remettre dans le bon sens. Moi, j’avais seulement dit que je regrette de voir mes collègues quitter le groupe (allusion faite à Ghiles et Djebbour, ndlr). Moi, je n’ai jamais fermé la porte à quelqu’un. Je suis joueur de l’EN, je ne suis pas sélectionneur et puis, je n’ai aucun droit d’interdire la sélection à qui que ce soit. Moi, je dirais que nous n’avons pas honte d’apprendre de l’Egypte, car c’est une équipe qui ne s’affole pas, et ce, même quand elle est menée. On a des choses à apprendre des Egyptiens. C’est une équipe qui a gagné deux fois la CAN.»
    «La venue de Zizou est une belle surprise !»
    L’ancienne star des Tricolores a pris des photos souvenirs avec le groupe de l’EN, histoire d’immortaliser l’événement. A Ce sujet, Antar Yahia dira : «La venue du Français d’origine algérienne Zinédine Zidane a été une belle surprise pour tout le groupe. Moi, personnellement, j’ai été surpris de sa venue. Ses conseils et ses félicitations nous réconfortent et nous encouragent à aller de l’avant.»
    M. D.
    Le soir d’Algérie

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Les 7 profils d’apprentissage

  4. reguieg foudil Dit :

    allez de l’avant.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...