RSS

Fiche Djebbour Rafik

12 décembre 2009

Non classé

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

20 Réponses à “Fiche Djebbour Rafik”

  1. Artisans de l'ombre Dit :

    Djebbour : «Aujourd’hui, je connaîtrai mon nouveau club»

    PUBLIE LE : 10-12-2009 | 00:00 | PAR A. A. A.

    Bochum pose ses conditions

    Ce n’est pas encore le bout du tunnel pour Rafik Djebbour. L’attaquant des Verts, toujours à la recherche d’un club, ne connaît toujours pas sa prochaine destination. Du coup, il s’est engagé dans une véritable course contre la montre, afin de se caser quelque part et ce, dans les meilleurs délais. Et pour cause, le sélectionneur national, Rabah Saâdane, lui a lancé un ultimatum au lendemain de la qualification des Verts à Khartoum. «S’il veut aller à la CAN, Djebbour doit trouver un club», a-t-il tout simplement averti. Un avertissement qui n’est pas tombé dans l’oreille d’un sourd, puisque depuis, l’agent du joueur multiplie les contacts avec des clubs susceptibles de l’accueillir cet hiver. Mais pour le moment, aucun projet de recrutement concret n’a été proposé au joueur. Actuellement, seul Bochum (D1, Allemagne) semble s’intéresser de très près au profil de l’Algérien, en rupture de ban avec son club, l’AEK Athènes, mais non sans conditions…

    300 000 euros pour un prêt de six mois et pas de CAN !
    Le club allemand qui renferme en son sein un autre Algérien, Anthar Yahia en l’occurrence, s’est montré plus ou moins intéressé par le profil de Djebbour. Avec le club allemand, les choses ne sont pas restées au simple stade de l’intérêt, puisque entre-temps, il y a eu des négociations avec l’AEK Athènes pour la lettre de prêt du joueur. Les deux clubs se sont entendus, selon une source sûre, sur un prêt de six mois, moyennant la somme de 300 000 euros. A ce niveau, le transfert paraît être conclu, mais il n’en est rien. Bochum a aussi posé ses conditions. Pour conclure la transaction, Rafik Djebbour devra, en effet, renoncer à la CAN. C’est la seule condition posée par Bochum pour le recruter. Le club allemand n’est pas prêt à débourser cette somme pour un joueur dont il ne pourra bénéficier des services qu’à la mi-février, pour ensuite le libérer en prévision de la préparation du Mondial avec la sélection. Les managers de Bochum veulent, en effet, que Djebbour intègre le groupe dès à présent, pour pouvoir rattraper le retard qu’il accuse et le préparer, par ricochet, pour la reprise du championnat. Une proposition à prendre ou à laisser. Un sacrifice que le joueur ne serait pas prêt à consentir, sachant qu’il est en train de se démener comme un diable à l’heure actuelle pour se trouver un club, seule garantie d’une participation à la CAN.

    1,2 million d’euros pour un transfert définitif
    L’AEK Athènes, avec qui Rafik Djebbour est lié par un contrat qui court jusqu’à 2011, a reçu une autre proposition de Bochum pour un transfert définitif en fin de saison, moyennant la somme de 1,2 million d’euros. Certes, ce n’est pas la somme qu’exigeait l’AEK (1,5 million d’euros), mais on n’en est pas loin. Par cette offre, Bochum a prouvé, si besoin est, son intérêt pour l’Algérien. Seulement, ce transfert a peu de chances de se concrétiser, car on voit très mal Djebbour consentir à faire l’impasse sur la CAN de son plein gré.
    A. A. A.

    ——————-

    «Je serai fixé jeudi»
    Joint par nos soins dans la matinée d’hier, afin d’en savoir plus sur le sujet, Rafik Djebbour n’a pas voulu se prononcer, se contentant de nous dire : «Pour le moment, c’est le statu quo. Je veux dire par là qu’il n’y a rien de nouveau. Normalement, je devrai être fixé jeudi sur ma prochaine destination», nous a-t-il confié. Nous y reviendrons.
    M. H.

    Lire la suite: http://www.lebuteur.com/en/actualites/djebbour-aujourdhui-je-connaitrai-mon-nouveau-club#ixzz0ZSWEjwEC

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Les 7 profils d’apprentissage

  2. Artisans de l'ombre Dit :

    Ziani : «Bienvenue Lacen»

    Date : 12-12-2009/9h27
    Réalisé par : Asma H. A.

    Ayant eu vent de l’information concernant la probable non-convocation de Rafik Djebbour lors du prochain stage, Karim Ziani a tenu à déclarer : «Franchement Djebbour est notre meilleur attaquant. Certes, il ne joue pas mais il est très important au sein de notre équipe. Il faut savoir que Rafik a refusé des offres de clubs à cause justement de la CAN car ces derniers ne voulaient pas le voir partir pour un mois. Si ce n’était pas la CAN, il aurait signé au sein d’une équipe depuis plusieurs semaines déjà. En plus, sur le plan humain, il apporte beaucoup au groupe, donc ne pas l’avoir avec nous serait vraiment dommage », nous a confié le milieu de terrain de l’EN.

    Asma H. A.

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Les 7 profils d’apprentissage

  3. Artisans de l'ombre Dit :

    Saâdane convoquera Lacen

    Date : 10-12-2009/9h38
    Réalisé par :

    Rabah Saâdane annonce qu’il convoquera Lacen et que celui-ci sera accepté par le groupe comme cela a été le cas pour Meghni et Yebda. Qui est Lacen?
    Voici son portrait:

    Né à Versailles, Mehdi Lacen aurait pu évoluer au Paris SG. Pourtant, cet élégant milieu de terrain défensif (qui peut également se muer en défenseur central) a fait ses débuts en Ligue 2 française, à Laval en 2003/2004. Son début de carrière fut chaotique, puisqu’il n’a eu droit qu’à quatre petites apparitions. Il décide de s’expatrier à l’ASOA Valence pour disposer d’un temps de jeu plus conséquent. Un choix qui s’est avéré gagnant. Révélé au grand public, il accomplira une saison de premier ordre. 35 rencontres plus tard, il est élu meilleur joueur de la National et tape dans l’œil de Dimitri Petermann, le président d’Alavés qui envisageait également de racheter le club, Valence.

    Alavès, l’aventure espagnole commence
    Recruté spécialement pour pallier le départ d’Aldo Doucher au FC Séville, Mehdi Lacen a gravi les échelons à vitesse grand V. A 21 ans, il découvre la Liga. Il joue au total 19 matchs de Liga avec Alavés lors de la saison 2005-2006, dont notamment de prestigieux matchs face au Real Madrid. Mais le club redescend en 2e division à l’issue de la saison. La saison suivante, le club termine 17e sur 22 en championnat, se sauvant de justesse d’une deuxième rétrogradation consécutive. Lors de cette saison, Mehdi connaît quelques difficultés comme son club, mais il participe à de nombreuses rencontres, notamment un match de Copa Del Rey au Camp Nou contre le Barca de Ronaldino et consorts pour une élimination avec les honneurs. Lacen totalisera le nombre de 67 matchs joués avec Alavés entre 2006 et 2008, formation dont il deviendra l’un des cadres. Ses bonnes prestations lui vaudront de retrouver la Liga grâce à un transfert au Racing Santander. Depuis, Lacen fait les beaux jours de son président, mais aussi des supporters du Racing, qui ont choisi de le surnommer El Doberman.

    Son rêve fut de porter le maillot du PSG
    Natif de Paris, Mehdi Lacen aurait pu évoluer au Paris SG. Un club qu’il a toujours aimé et chéri depuis son plus jeune âge. «Je suis fan du PSG, mes idoles étaient Weah, Ginola, Raï, Valdo. C’était la belle époque, notamment lors de ce match contre le Real Madrid», disait-il dans une interview accordée au journal espagnol AS. Exilé de l’autre côté des Pyrénées depuis 2005, Lacen ne croit, cependant, pas qu’un retour en France soit possible. «C’est quasiment impossible. De toute façon, je n’ai aucune proposition. Ce serait un miracle si j’y retournais jouer», répondit-il à une question relative à son éventuel retour en Ligue 1.

    Parcours du joueur:
    2004-2005 : ASOA Valence – National : 35 matchs (élu meilleur joueur de National)
    2005-2006 : Deportivo Alavés – Liga 1 : 19 matchs (titulaire : 9 ; remplaçant : 10 ; minutes jouées : 975)
    2006-2008 : Deportivo Alavés Liga 2 : 36 matches
    2008-2009 : Racing Santander – Liga 1 : 34 matches de championnat et 4 matches de C3

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Les 7 profils d’apprentissage

  4. Artisans de l'ombre Dit :

    ’AEK Athènes obligé de lâcher du lest: Djebbour voit le bout du tunnel

    Date : 13-12-2009/10h48
    Réalisé par : Asma H. A.

    Rabah Saâdane l’avait déclaré à plusieurs reprises. «Les joueurs qui ne jouent pas ne seront pas convoqués», avait-il affirmé. Ce dernier avait fait certes une exception lors du précédent stage en convoquant Rafik Djebbour, alors qu’il était sans club, mais ce ne sera pas le cas cette fois-ci, puisque le coach des Verts a pris la décision de se passer de son attaquant lors de la prochaine CAN.

    «Djebbour en forme et compétitif, on n’a pas mieux, c’est notre meilleur attaquant, vous pouvez me croire, mais là ça ne sera pas possible de lui faire appel, car il ne joue pas, et ce, depuis plusieurs mois», nous avait déclaré l’entraîneur national en fin de semaine dernière. Néanmoins, Rabah Saâdane est pratiquement convaincu que dès qu’il trouvera un club et qu’il commencera à jouer, Djebbour retrouvera se forme et sera à coup sûr du voyage en Afrique du Sud au mois de juin prochain.

    Son manager : «Pour l’instant, on n’a toujours pas d’offres officielles»
    Ainsi, Djebbour aura à présent tout le temps pour se concentrer sur sa future destination et son transfert lors du prochain mercato, même si son manager a affirmé, avant-hier dans la presse grecque, que pour l’instant il n’y a toujours pas d’offres concrètes, tout en précisant une fois de plus que son joueur n’a aucun problème à revenir à l’AEK Athènes. «Pour l’instant, il n’y a aucune offre concrète pour Djebbour. Néanmoins, je tiens à préciser que Rafik n’a aucun problème pour revenir à l’AEK. Maintenant, la balle est du côté de l’AEK. Il faut savoir que le joueur est toujours sous contrat avec le club et il veut vraiment aider son club, car il aime cette équipe. Croyez-moi qu’il est prêt à tout faire afin que la situation du club s’améliore», a affirmé Lipimenos Giannis.
    Ainsi et d’après une source sûre, on croit savoir que ce dernier a eu un entretien hier avec le manager de l’équipe, Vasilis Dimitriadis, lui demandant d’accepter que Rafik Djebbour réintègre l’équipe de l’AEK.
    Mais jusque-là, Dimitriadis n’a toujours pas donné de réponse définitive quant à l’éventuel retour de l’Algérien au sein du groupe.
    Mais tout porte à croire que l’épilogue Djebbour prendra fin très bientôt, puisque les dirigeants de l’AEK sont contraints de faire un effort s’ils ne veulent pas voir leur joueur partir à l’intersaison gratuitement.
    En effet, il existe une réglementation FIFA stipulant que si un joueur ne joue pas 10% des matches de son équipe, il est tout à fait possible qu’il soit libre en fin de saison, même si son contrat n’est pas arrivé à expiration. Chose que ne souhaitent pas bien évidemment les dirigeants de l’AEK Athènes d’autant plus qu’ils ont payé le transfert de l’Algérien très cher (3 millions d’euros). Un transfert considéré comme étant le plus cher dans l’histoire du club.
    L’AEK n’a plus trop le choix : le réintégrer ou le laisser partir sans se montrer très exigeant
    Ainsi, et vu que l’entraîneur en place ne souhaite pas avoir Djebbour au sein de son équipe, on imagine bien que les responsables grecs ne se montreront pas très exigeants vis-à-vis des clubs qui montreront un intérêt pour l’Algérien, comme ils l’ont fait avec Bochum ou Panionios, l’ancien club de l’attaquant des Verts qui était prêt à recruter le joueur à titre de prêt pour les prochains six mois, mais sans débourser le moindre centime à l’AEK, comme nous l’avions reporté sur nos colonnes au cours de ces derniers jours.
    Ainsi, l’AEK n’a pas d’autres choix : soit réintégrer Djebbour en le faisant jouer, ne serait-ce qu’en tant que remplaçant, soit le laisser partir afin qu’il ne se retrouve pas libre en cette fin de saison sachant que plusieurs clubs réticents au départ, à cause de sa participation à la CAN, vont certainement le relancer au cours des tout prochains jours. Une bonne nouvelle donc pour l’Algérien qui voit enfin le bout du tunnel, d’autant plus que le manager de Bochum, Ernest, a affirmé hier dans la presse allemande qu’il souhaiterait avoir dans ses rangs Djebbour dans les plus brefs délais et qu’il espère trouver un accord avec les responsables de l’AEK au cours des prochains jours.
    Compétition
    Du 13-12-2009

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Les 7 profils d’apprentissage

  5. Artisans de l'ombre Dit :

    Raouraoua: «Pas touche à Saâdane»

    Date : 13-12-2009/10h12
    Réalisé par : Asma H. A.

    «Djebbour mérite tout le bonheur du monde, mais…»
    Le patron de la Fédération algérienne de football est aussi revenu sur le cas Djebbour, le centre-avant de l’EN, toujours sans club. Ce dernier va payer cher sa situation, Saâdane va devoir donc composer sans l’auteur du but victorieux face à l’Uruguay durant la prochaine CAN, explication. «Saâdane avait déclaré que les joueurs qui ne jouent pas avec leurs clubs ne peuvent plus être rappelés en sélection, je crois qu’il a donné, plus qu’il en faut, de temps mais aussi de chances à Djebbour pour trouver un club et réintégrer normalement les rangs des Verts. Malheureusement, ça n’a pas abouti, Rafik est un garçon qui mérite tout le bonheur du monde, on a parlé récemment et il m’a fait savoir qu’il est en train de faire de son mieux pour trouver un club. Je lui ai répliqué que la FAF est là, prête à aider ses joueurs, j’espère de tout mon cœur qu’il pourra revenir vite à son niveau avec son nouveau club», a-t-il laissé entendre.

    S. M. A.

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Les 7 profils d’apprentissage

  6. Artisans de l'ombre Dit :

    Djebbour : «RDV le 3 mars face à la Serbie»

    PUBLIE LE : 13-12-2009 | 00:00 | PAR M. H.

    «J’ai décliné des offres de grands clubs européens à cause de la CAN»
    Rafik Djebbour n’a, à aucun moment, utilisé la langue de bois pour répondre aux questions qui lui ont été posées et ses réponses sont loin d’être inintéressantes. Ecoutons-le.

    *
    Le président de la FAF vient de rendre publique la décision prise par Saâdane de ne pas vous retenir dans la liste des joueurs qui prendront part à la CAN, Ziaya vous ayant été préféré. Un commentaire ?
    Cela n’a pas été pour moi une surprise, dans la mesure où l’entraîneur national m’a contacté personnellement et m’a informé qu’il ne pouvait pas compter sur moi pour la CAN. Je manque tout simplement de compétition.
    *
    Comment avez-vous accueilli cette nouvelle ?
    C’est très difficile d’accepter cela car pendant deux ans, je me suis battu avec mes coéquipiers de l’EN pour arracher ces deux qualifications et au final, je me retrouve privé de CAN. C’est très frustrant sur tous les plans et surtout sur le plan sportif. L’entraîneur national, juste après le match contre l’Egypte, m’a clairement signifié que si je voulais prendre part à la CAN, je devrais me trouver un club et avoir du temps de jeu. Il n’y a rien de plus logique que de compter sur des joueurs qui sont compétitifs. Je n’ai aucune raison de ne pas accepter cela.
    *
    Votre remplaçant en sélection est Ziaya…
    Je le connais de réputation et aussi parce qu’il brille en Coupe continentale et en championnat national. Je lui souhaite une bonne réussite, bien sûr.
    *
    Et pour ce qui est de la venue du joueur de Santander, Lacen ?
    Ce joueur avait refusé de venir en sélection, au moment où le pays avait besoin de lui. Je ne dis pas cela pour le dénigrer, mais il a une dette envers le pays et c’est pour cela qu’il doit se transcender et donner le meilleur de lui-même. Je lui souhaite bonne chance.
    *
    Qu’y a-t-il de nouveau en ce qui concerne les clubs qui veulent vous recruter ?
    J’ai reçu des offres de plusieurs clubs qui ont l’intention de jouer les premiers rôles dans leur championnat. C’est le cas de Bochum en Allemagne et aussi de la part de clubs italiens, français et grecs. A chaque fois lors des négociations, j’ai mis sur la table ma libération pour la CAN, ce qui a fait capoter toute négociation. Bien sûr, maintenant la donne a totalement changé.
    *
    Comment cela ?
    Maintenant que j’ai tout mon temps, je veux faire le meilleur choix et étudier profondément toutes les propositions et il y en a certaines qui m’intéressent.
    *
    Il s’agit de quel club ou, à défaut, de quel championnat ?
    Il y a plusieurs offres et mon manager s’en occupe. Mon choix pourrait se porter sur le championnat grec, pour un club qui joue les premiers rôles. Cette période est très importante et le meilleur choix doit être fait, car si je dois rater la CAN, je n’ai pas l’intention de rater le Mondial.
    *
    Quelles sont, d’après-vous, les chances de l’EN en Angola ?
    Elles sont réelles, car nous avons battu à deux reprises le champion d’Afrique en titre. Je pense que nous avons l’équipe pour terminer à la tête de notre groupe, malgré la présence du pays organisateur. Après cela, vous savez, cela se jouera sur un match et tout sera possible dans ce cas-là. Je pense que la CAN sera aussi dure que le Mondial, ne serait-ce qu’à cause des conditions climatiques.
    *
    Et pour ce qui est de la Coupe du monde ?
    Il y a une seule équipe qui rallie tous les suffrages en ce qui concerne le passage au deuxième tour, c’est bien sûr celle d’Angleterre. Elle a l’expérience et les joueurs qu’il faut pour dominer le groupe. Pour ce qui est du deuxième ticket, les trois autres nations, dont l’Algérie, partent à chances égales. Avec une bonne préparation, nous sommes en mesure de passer au deuxième tour.
    *
    Quand serez-vous fixé, en ce qui concerne votre prochaine destination ?
    Comme je vous l’ai dit, je pendrai le temps qu’il faut avant de me décider, surtout que je suis maintenant certain de ne pas prendre part à la CAN.
    *
    Par quoi voulez-vous conclure ?
    Croyez-moi, j’aurais tout donné pour vivre l’aventure africaine avec mes camarades. Je comprends parfaitement la décision de Saâdane, car c’est l’intérêt de la nation qui prime. Je voudrais remercier tous ceux qui m’ont soutenu lors des moments difficiles que je viens de traverser. Je promets aux amoureux de l’EN de revenir en pleine forme pour défendre comme il se doit les couleurs nationales, car je sais que les portes de la sélection me sont toujours ouvertes. Je leur donne d’ailleurs rendez-vous pour le 3 mars face à la Serbie.
    Entretien réalisé par
    M. H.

    Lire la suite: http://www.lebuteur.com/en/actualites/djebbour-rdv-le-3-mars-face-a-la-serbie#ixzz0ZZN2aUhU

    Lire la suite: http://www.lebuteur.com/en/actualites/djebbour-rdv-le-3-mars-face-a-la-serbie#ixzz0ZZMmOG0a

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Les 7 profils d’apprentissage

  7. Artisans de l'ombre Dit :

    Bochum confirme son intérêt pour l’international algérien Djebbour
    Hakim Arous

    Rafik Djebbour pourrait rejoindre prochainement Bochum (Bundesliga 1, première division allemande). C’est le manager du club allemand, Thomas Ernst, qui a confirmé, samedi 12 décembre, son intérêt pour L’international algérien. Il s’agirait d’un prêt de l’actuel club du joueur, l’AEK Athènes.

    Cette offre intervient dans un climat de tension entre Djebbour et le club grec. Comme son compatriote Belhadj à Portsmouth, Djebbour ne joue plus alors qu’il a besoin d’un poste de titulaire en préparation de la CAN et du Mondial 2010. Reste à régler la question financière pour ce prêt, autour de 400 000 euros, selon M. Ernst.

    Mais le club allemand étudie toujours d’autres possibilités. Après avoir assisté à un entrainement de Djebbour avec Bochum, Thomas Ernst a déclaré: « Il a réalisé une solide performance, mais Djebbour n’est pour l’instant pas en tête sur notre sélection », pour le Mercato d’hiver.
    12/12/2009 | 16:11 |
    TSA

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Les 7 profils d’apprentissage

  8. fouad Dit :

    je suis de tout coeur avec djebbour.si la faf voulait l’aider il fallait acheter le contrat de djebbour comme en 1986 lorsque la faf avait achete les contrats de mansouri faouzy et un autre joueur qui avaient des probleme avec montpellier.(farhaoui ou maroc.)
    puisqu’il sera libre il choisira le club qu’il voudra et apres la coupe du monde et la can il vaudra des millions d’euros car je n’ai jamais vu un meilleur attaquant que lui tres puissant et adroit devant les buts.mille fois meilleurs que benzema et saifi.
    je suis desole mais je ne pense pas que ziaya fera l’affaire c’est un bon joueur de club

  9. haddad.fathi Dit :

    il faut djebour qu il sera present c un guerier et le meilleur attaquant non saifi 35 ans il est vieu il laisse sa place pour les autres arrete stp

  10. Artisans de l'ombre Dit :

    Aux hommes intègres fidèles ,reconnaissants …Ne lachez pas Djebbour

    Posté par Artisans de l’ombre le 13 décembre 2009

    [Bouillon de culture] Commentaire sur : “Fiche Djebbour Rafik”

    Dimanche 13 Décembre 2009 22h01mn 14s

    Nouveau commentaire sur l’article #9410 “Fiche Djebbour Rafik”
    Auteur : fouad (IP: 41.104.87.83 , 41.104.87.83)
    E-mail : djeff47@hotmail.com
    Commentaire:
    Je suis de tout coeur avec Djebbour.Si la FAF voulait l’aider ,elle pourrait acheter son contrat comme en 1986 lorsque la fédération algérienne de foot ball avait acheté les contrats de Mansouri Faouzy et un autre joueur qui avaient des problèmes avec Montpellier.(Farhaoui ou Maroc.)
    Puisqu’il sera libre, il choisira le club qu’il voudra et après la coupe du monde et la can il vaudra des millions d’euros car je n’ai jamais vu un meilleur attaquant que lui très puissant et adroit devant les buts.Mille fois meilleurs que Benzema et Saifi.je suis désolé mais je ne pense pas que Ziaya fera l’affaire c’est un bon joueur de club mais….

    Voir tous les commentaires sur cet article: http://nadorculture.unblog.fr/2009/12/12/fiche-djebbour-rafik/#comment

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Les 7 profils d’apprentissage

  11. Artisans de l'ombre Dit :

    Djebbour: «Saâdane, je te comprends»

    Date : 15-12-2009/8h59
    Réalisé par : Asma H. A.

    Déçu mais pas du tout en colère, Rafik Djebbour nous a fait savoir, hier dans l’entretien qu’il nous a accordé, qu’il comprenait tout à fait la décision de Rabah Saâdane par rapport à sa non-convocation pour la CAN. L’attaquant des Verts estime que c’est un mal qui lui fera certainement beaucoup de bien au cours des prochaines semaines.

    - Vous ne faites pas partie de la liste des 23 convoqués pour la CAN, tout d’abord, votre premier sentiment ?
    - Avant tout, je dirai que je n’ai pas d’autre alternative que d’accepter le choix du sélectionneur national. Je ne vais pas vous mentir en vous disant que je suis content de ne pas jouer la CAN. Je suis le genre de joueur compétitif qui aime les challenges, et donc rater une compétition comme celle de la coupe d’Afrique, j’aurais bien aimé la jouer. Mais bon, c’est comme ça, l’entraîneur a fait son choix et je dois l’accepter.
    - Ne pensez-vous pas que cette non-convocation vous fera plus de bien que de mal, puisqu’à présent, vous allez vous concentrer sur votre future destination ?
    - Et bien, c’est le but, je pense. Vu que je ne joue pas, le coach a jugé qu’il serait préférable qu’il ne me fasse pas appel, car à mon sens, je n’aurai peut-être pas joué la moindre rencontre durant la CAN, et donc, en ne participant pas à cette compétition, je disposerai de suffisamment de temps pour choisir ma future destination et signer lors du mercato. Même si je suis déçu, je demeure réaliste. M. Saâdane a ses principes comme tous les entraîneurs un peu partout dans le monde : lorsqu’un joueur ne joue pas, il n’est pas convoqué, et c’est mon cas. C’est pour cette raison que je comprends parfaitement la décision du sélectionneur. En plus, après coup, je dirai que ce n’est que partie remise, je recule pour mieux sauter.
    - Votre objectif, à présent, c’est de trouver un club dans les plus brefs délais ?
    - Mon objectif principal pour l’instant, c’est de retrouver ma fraîcheur afin d’être dans de bonnes dispositions physiques pour trouver un club. Il faut savoir que désormais, je vais prendre mon temps, car j’avais une date butoir, fixée par le sélectionneur, mais vu qu’à présent, je ne suis plus concerné par la CAN, je prendrai tout mon temps pour choisir ma future destination. En tous les cas, je ne pourrai pas signer avant le 1er janvier, et donc j’ai encore du temps pour me préparer.
    - Mais actuellement, vous vous trouvez à Athènes ?
    - Tout à fait. Là, je m’entraîne avec l’AEK. Au niveau du staff, on m’a établi un programme spécifique que je vais suivre à la lettre afin de retrouver ma forme comme je viens de vous le préciser…
    - Vous voulez dire que vous vous entraînez avec l’équipe réserve de l’AEK ?
    - Non, pas du tout, c’est bel et bien avec l’équipe première de l’AEK que j’ai entamé les entraînements aujourd’hui (Ndlr : entretien réalisé hier après-midi). Mais comme je viens de vous le préciser, je suis un programme spécial.
    - Justement, on a évoqué votre probable retour au sein de cette équipe ?
    - Pour l’instant, je ne sais pas si je vais retourner ou non, puisque cela ne dépend pas de moi, mais des dirigeants du club et de l’entraîneur.
    - Avec ce dernier, avez-vous eu une discussion ?
    - Non, je n’ai eu aucune discussion avec le coach. Je vous le précise encore une fois, je travaille dur à l’entraînement pour retrouver ma forme, et d’ici début janvier, on verra bien. Une chose est certaine, je pèserai bien le pour et le contre pour ne pas me tromper sur mon futur club dans le cas où je ne resterai pas à l’AEK avec qui je suis toujours sous contrat, car mon objectif sera bien évidemment de retrouver les terrains dans les plus brefs délais afin d’être compétitif et disputer la Coupe du monde au moins de juin prochain.
    - Même si les gens ici comprennent votre non-convocation, tous sont unanimes que sur le plan de la forme, vous êtes le meilleur attaquant de l’EN ?
    - Avant tout, je tiens à remercier tous ceux qui m’ont soutenu au cours de ces derniers joueurs. Que ce soit les joueurs, à l’image de Ziani, qui a fait savoir qu’il regrettait ma non-convocation, les supporters, mes amis et mes proches qui ont fait que je ne perde pas espoir. En fait, c’est grâce à tous ces gens que j’ai retrouvé la force de me battre et de surmonter le fait que je ne sois pas présent en Angola au mois de janvier prochain.
    - On croit savoir que vous avez eu une discussion avec Rabah Saâdane cette semaine ?
    - C’est tout à fait vrai. J’ai discuté avec le sélectionneur qui m’a expliqué sa philosophie quant à ses choix. Il ne m’a pas fait savoir directement que je ne serai pas convoqué, mais il me l’a insinué. Comme pour moi, il est aussi difficile pour lui de convoquer certains et d’en écarter d’autres. Vous savez, le métier d’entraîneur est aussi très dur, car ce n’est pas toujours évident. Mais en ce qui me concerne, je me rappelle que j’avais dit au coach que je ne pouvais venir jouer le match retour face au Sénégal à Blida, vu que j’étais saturé physiquement et M. Saâdane s’est montré très compréhensif. Donc, je comprends tout à fait que pour disputer une CAN, il faut être prêt à 100%. En fait, c’est un mal qui me fera du bien, car je suis certain que je recule pour mieux sauter. Permettez-moi juste de préciser une chose.
    - Oui, allez-y ?
    - Je tiens à préciser que ce que j’ai vécu avec l’équipe nationale, que ce soit en Egypte, au Soudan ou à notre arrivée en Algérie avec l’accueil qui nous a été réservé, est une chose qui restera gravée à jamais dans ma mémoire, que seule gagner une coupe d’Afrique ou une Coupe du monde pourra me faire ressentir des émotions plus fortes. C’est pour dire que même si je ne participerai pas à la CAN, je serai le premier supporter des Verts et je les suivrai de très près.
    - Qu’avez-vous à dire sur le fait qu’un joueur du cru, en la personne de Ziaya, vous remplace ?
    - D’abord, je tiens à vous préciser que dans notre groupe, en équipe nationale, les clivages locaux-pros n’existent pas. Maintenant, pour ce qui est de Ziaya, je dirai que c’est tout à son honneur qu’il réussisse à s’illustrer et à gagner une place dans l’effectif pour la CAN. Cela prouve que, contrairement à ce que pensent certains, il existe de nombreux joueurs de qualité, à l’image de Ziaya ou même de Chaouchi ou Khaled Lemouchia, même si ce dernier est un émigré. Croyez-moi, ça me fait super plaisir que Ziaya me remplace et je lui lance juste un message à lui et à Lacen, en leur disant que jouer en équipe nationale, c’est vraiment quelque chose de formidable. Bon courage à eux et à toute l’équipe.
    - Un dernier mot peut-être ?
    - En fait, je voudrai conclure en disant qu’il ne faut pas oublier tous ceux qui ont participé à la campagne des éliminatoires, à l’image de Mohamed Benhamou, qui a fait 80% du parcours, mais qui ne sera pas présent à la CAN. Tous ceux aussi qui comme moi étaient présents lors de la double confrontation face à l’Egypte et qui seront écartés lors de la CAN, pour tous ces joueurs, je dis qu’il ne faudra pas les oublier. En ce qui me concerne, comptez sur moi pour donner le meilleur de moi-même et retrouver les terrains dans les plus brefs délais pour être d’attaque pour le Mondial, inch Allah.
    Asma H. A.

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Les 7 profils d’apprentissage

  12. Artisans de l'ombre Dit :

    Vers le départ de Bajevic

    PUBLIE LE : 22-12-2009 | 00:00 | PAR LE BUTEUR

    Une opportunité de rebondir pour Djebbour
    L’équipe de l’AEK Athènes continue de manger son pain noir. Après avoir été sortie du premier tour de l’Europa League, elle a concédé une nouvelle défaite dans le championnat grec dimanche passé contre Asteras Tripolis sur le score de 2 à 0. Après 15 journées de championnat, les Jaune et Noir occupent la neuvième place, à 17 points du leader, Panathinaïkos, et 15 de son dauphin, l’Olympiakos. Une situation à laquelle les supporters de l’AEK ne sont pas habitués. En plus des problèmes financiers et la possibilité du départ du staff administratif du club, Bajevic est en conflit avec certains joueurs de l’équipe, à leur tête l’international algérien Rafik Djebbour. Le jour de la rencontre contre Asteras Tripolis, la presse grecque a parlé du départ de l’entraîneur Dusan Bajevic de l’AEK. La presse chypriote a, de son côté, révélé qu’un accord a été trouvé entre lui et Omonia Nicosie (Chypre), alors que d’autres informations le donnent comme proche de la sélection de la Bosnie-Herzégovine. Bajevic, quant à lui, a démenti toutes les informations le donnant partant et affirme qu’il reste à Athenes pour continuer le travail qu’il a initié à l’AEK. N’empêche, son départ du club reste toujours d’actualité à cause de l’accumulation des mauvais résultats. Mais dans le cas où il resterait, il sera obligé de réintégrer l’attaquant algérien qu’il a écarté dans le passé pour éviter de s’attirer la colère des supporters. Une opportunité pour le joueur des Verts de rebondir et de là, pourquoi pas, revenir en équipe nationale.

    PAOK Salonique le veut sous forme de prêt
    Bien que le club du PAOK Salonique ait démenti l’intérêt qu’il lui porte, des journaux grecs ont indiqué que le troisième au classement du championnat local s’est montré prêt à négocier avec l’AEK un éventuel transfert sous forme de prêt de Rafik Djebbour. Les staffs technique et administratif du PAOK sont à la recherche d’un attaquant capable de donner un plus à l’équipe afin de rattraper Panathinaïkos et l’Olympiakos. La deuxième équipe de la ville de Salonique, Aris, insiste de son côté pour le recrutement de l’attaquant algérien en janvier prochain, d’autant plus qu’il n’est pas concerné par la prochaine CAN. Panionios Athènes, quant à lui, suit avec intérêt la situation de Djebbour au sein de l’AEK, mais n’a pas fait d’offre officielle pour le moment. En tout cas, la situation devrait être plus claire dans les jours à venir concernant le départ ou non de Djebbour de l’AEK Athènes.

    Lire la suite: http://www.lebuteur.com/en/actualites/vers-le-depart-de-bajevic#ixzz0aQkP42x8

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Les 7 profils d’apprentissage

  13. Artisans de l'ombre Dit :

    Djebbour sur le point de rejoindre Aris Salonique

    PUBLIE LE : 26-12-2009 | 00:00 | PAR LE BUTEUR

    Aux dernières nouvelles, selon la presse grecque, Rafik Djebbour serait sur le point de rejoindre la formation d’Aris Salonique,

    Aux dernières nouvelles, selon la presse grecque, Rafik Djebbour serait sur le point de rejoindre la formation d’Aris Salonique, un des plus prestigieux clubs du championnat de Grèce. L’international algérien aurait donné son accord de principe, d’autant que l’entraîneur argentin Hector Kooper insiste beaucoup pour le recruter. Et l’on s’attend, toujours selon la presse grecque d’hier, que le président d’Aris s’assoie autour d’une table dans les jours qui viennent avec les responsables de l’AEK Athènes pour négocier le transfert de Djebbour. Un transfert qui devrait se concrétiser lundi prochain, ou au plus tard mardi, selon les mêmes sources. La démarche d’Aris Salonique s’explique par un manque sensible en pointe de l’attaque et une inefficacité qui a trop duré, surtout après le départ de l’Uruguayen Sebastien Abro, d’où l’intérêt pour le profil de l’attaquant des Verts. Il est à noter qu’Aris Alonique occupe actuellement la 7e place au championnat de Grèce de première division.

    Lire la suite: http://www.lebuteur.com/en/actualites/djebbour-sur-le-point-de-rejoindre-aris-salonique#ixzz0al3h8Wxn

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Les 7 profils d’apprentissage

  14. Artisans de l'ombre Dit :

    La presse grecque encense Djebbour

    PUBLIE LE : 09-01-2010 | 00:00 | PAR LE BUTEUR

    Pajevic : «Je lui ai fait confiance car il m’a impressionné aux entraînements»
    Loin d’être découragé par sa non convocation à la CAN et les problèmes vécus avec son club, Rafik Djebbour a su comment se surpasser en réalisant une prestation de tout premier ordre dans le derby grecque, en étant même l’artisan du succès de son équipe, l’AEK Athènes. Une prestation qui a tapé dans l’oeil de la presse locale qui n’a pas tari d’éloges l’attaquant algérien. En effet, la plupart des titres des médias de la Grèce ont reconnu que l’Algérien a été le meilleur élément de son équipe lors de ce match. Tout heureux d’avoir réalisé ce qu’on attendait de lui, l’ancien joueur des Verts n’a pas manqué de dédier cette prestation à ses amis et ses copains tout en tirant à boulets rouges sur ceux qui ne l’ont pas épargné il y a de cela quelques semaines. «C’est à eux aussi que je dédie cette prestation et ce succès», dira Djebbour avant d’ajouter : «Tout ce qui a été dit à mon propos était de pires mensonges.»

    Pajevic : «Je lui ai fait confiance car il m’a impressionné aux entraînements»
    Ravi du succès de son équipe, l’entraîneur Dossan Pajevic n’a pas manqué de rendre hommage à son joueur, Rafik Djebbour. «Je pense avoir fait le bon choix en alignant Djebbour comme titulaire au cours de ce match, car il a réalisé un grand match», dira l’entraîneur de l’AEK avant d’expliquer : «Il a démontré durant les entraînements un visage séduisant. Il m’a fait comprendre qu’il était capable de nous donner un plus durant ce match. J’ai trouvé que son niveau technique et physique me permettait de lui faire confiance et j’ai vu juste. Il a prouvé qu’il est un grand joueur car il a dû revenir en force malgré son absence des terrains pendant une longue période.» Une déclaration qui dénote que l’entraîneur et son joueur ont dû laisser leur malentendu dans le vestiaire pour l’intérêt de l’équipe des Jaunes.

    L’entraîneur de Frankfurt tient à l’Algérien
    L’entraîneur de Frankfurt, Michael Skippi, a réitéré son vœu d’enrôler le joueur algérien, Rafik Djebbour. En effet, le technicien du club allemand, qui a visionné plusieurs cassettes du joueur, croit toujours en l’arrivée de Djebbour : «Il devait venir signer chez nous, mais sincèrement, je ne pense pas que cerale cas, après ce qu’il a réalisé. Ce joueur m’a beaucoup plu et je suis convaincu qu’il apportera un plus à mon équipe», dira à son égard Skippi qui en plus n’a pas vu la prestation du joueur durant ce dernier match, comme il ne sait pas que les supporters grecques se sont montrés contre le départ de l’Algérien.

    Sa valeur est fixée à 2 millions d’euros
    Le président de l’AEK Athènes, Nicos Thanapolis, vient de mettre à nu les carences des équipes désireuses d’enrôler le joueur algérien sous forme de prêt en refusant catégoriquement ce mode de transfert, idem pour l’option d’échange. En effet, le premier responsable du club grec a fixé le montant à 2 millions d’euros à ceux qui souhaitent s’attacher les services de Rafik Djebbour. Il faut dire que le club est en train de vivre une crise financière sans précédent, d’où l’intention du président de vendre un joueur d’une valeur sûre, comme Djebbour, afin de renflouer les caisses de son club.

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Les 7 profils d’apprentissage

  15. Artisans de l'ombre Dit :

    Djebbour, le grand buteur est de retour
    OFI CRETE 1 – AEK Athenes 1

    Koné 27° – Djebbour 55°

    Rafik Djebbour, le buteur attiré de l’équipe nationale, est en train de donner raison à ses dirigeants qui ont imposé son retour parmi l’équipe type comme titulaire et ce, après une longue période d’arrêt due à un différend avec son entraîneur.
    Notre Djebbour national, a frappé ce samedi à l’extérieur avec son équipe, l’AEK Athènes. En déplacement cette semaine c’est lui qui a inscrit l’unique but de son équipe offrant ainsi à ses camarades un point précieux. Bravo Djebbour. Après une première titularisation réussie avec au bout un match plein la semaine dernière, voilà qu’il a récidivé pour prouver qu’il a du caractère et aussi du métier et du talent. Moumen A

    Lire la suite: http://www.lebuteur.com/actualite-flash/djebbour-le-grand-buteur-est-de-retour#ixzz0cojiF4Ov

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Les 7 profils d’apprentissage

  16. nesrine Dit :

    le retour de djebour a l’equipe nationale est trés important pr le demi final nchallah

  17. hanane Dit :

    salut rafik je sais que c’est aujourd’hui c’est ton anniversaire et je t’offre une fleure et …….. comme un cadeau et bon anniversaire rafik inchallah toute les anné
    bybybyby l’algerie t’aime beaucoup

  18. badis Dit :

    moi personnalement je vois le routour de rafik est tres important pour aider ghezzal en attaque qui a cremé de marquer

  19. dadi Dit :

    hi
    tu est mon champion rafik je t’aime bcp ghazzel ne peut faire rien son toi
    je te jure
    allé allé tu est un monstre de foot et stp .si tu quitte a.k.athenas je serais trés de vous parque se n’ait pas ton vrait club .bye et je te souaite un joieux mondial 2010

  20. Rayane Dit :

    Slt Rafik, alore je vous souhaite et a toute l’équipe une bonne chance au match VC le Maroc Nchalah la victoire pour l’Algérie!
    et je suis une de tes fannes et j’hadore ta façon de jouer. by c Rayane.Sara de Constantine Algérie bien sur (-_^)

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...