RSS

Un 10 décembre

10 décembre 2009

Non classé

Décès d’Ahmed Medeghri

Premier colloque sur Medeghri

Le département de droit du centre universitaire Moulay Tahar a abrité, durant les journées du 3, 4 et 5 du mois courant, le premier colloque national sur Ahmed Medeghri, afin de rendre un vibrant hommage à ce grand homme, fondateur et architecte de l’administration algérienne au lendemain de l’indépendance.

Organisé par l’AREN (alliance pour le renouveau estudiantin national), ce colloque a drainé une grande foule composée essentiellement d’étudiants, de professeurs et de quelques responsables locaux. Le professeur Fillali Nasredine a, au cours de sa communication, retracé succinctement l’itinéraire du moudjahid, de l’intellectuel et de l’administrateur. Ahmed Medeghri, premier ministre de l’intérieur, est perçu par bon nombre d’observateurs comme l’homme providentiel qui a su mettre en rails l’administration algérienne qui était encore à ses premiers balbutiements. Né le 23 juillet 1934 à Oran, si Hocine le moudjahid a passé toute son enfance et sa jeunesse à Saida. Après de brillantes études à l’école indigène, il obtint son BEPC en 1950 et son bac à Mascara en 1954. Il s’inscrit à l’université de Grenoble pour des études universitaires de mathématiques. Confronté à des problèmes financiers, il dut retourner en Algérie et enseigna à l’école Jules Ferry de Saida. Issue d’une famille révolutionnaire (son père Allel était le premier responsable de l’UDMA à Saida), fervent militant au sein de l’UDMA et ancien scout, Medeghri n’a pas cessé de lutter pour l’indépendance de son pays. le conférencier Filali a souligné le rôle joué par Si Hocine par l’implantation de nouvelles structures administratives et la création de l’école nationale d’administration, les centres de formation administrative ainsi que les textes régissant les collectivités locales (commune en 1967 et wilaya en 1969).

Par Sid Ahmed

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...