RSS

Fiche (Biographie ) Mansouri Yazid

6 décembre 2009

Non classé

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

4 Réponses à “Fiche (Biographie ) Mansouri Yazid”

  1. Artisans de l'ombre Dit :

    Yazid Mansouri (capitaine de l’Algérie): « C’est bien, c’est un tirage à notre portée. L’Angleterre paraît au-dessus. Mais ensuite on a notre chance, notre mot à dire avec les Etats-Unis et la Slovénie. On part un peu dans l’inconnu. Le premier match contre la Slovénie va conditionner notre Coupe du monde. Les Etats-Unis et la Slovénie me paraissent à notre portée. Les USA, on les a vus jouer à la Coupe des Confédérations alors que nous, on préparait le match contre la Zambie. Ils ne nous avaient pas fait une grande impression dans le jeu, mais ils avaient bien fini la compétition. L’avantage pour eux, c’est qu’ils ont l’habitude de participer aux phases finales des grandes compétitions. On va bien se préparer et la CAN sera une bonne répétition. Contre l’Angleterre, il faudra que l’on soit bien préparé au niveau de l’engagement et de l’impact physique, mais les Anglais jouent tous en Premier League, on a l’avantage de tous les connaître. C’est un bon tirage ».
    El Khabar On line

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Les 7 profils d’apprentissage

  2. Artisans de l'ombre Dit :

    Mansouri met les points sur les i

    PUBLIE LE : 10-12-2009 | 00:00 | PAR Lyes F.

    «Je ne suis pas contre la venue de Lacen ni d’un autre joueur»

    Yazid Mansouri connaît bien Carl Medjani, ils ont joué ensemble à Lorient. Dans cet entretien, il dit tout le bien du sociétaire d’Ajaccio. Le capitaine des Verts est même favorable pour donner une chance à chaque élément qui peut apporter un plus à l’EN.

    *
    Quelles sont vos nouvelles ?
    Je vais bien, et comme vous le savez, depuis que j’ai réintégré mon club, je suis concentré sur le championnat.
    *
    Suivez-vous toujours l’actualité de l’équipe nationale ?
    Oui, mais le tirage au sort de la Coupe du monde, je veux bien savoir ce qu’il y a de nouveau…
    *
    On parle ces temps-ci d’un éventuel renforcement de la sélection et plusieurs joueurs évoluant en Europe émettent le vœu de rejoindre l’EN. Parmi eux, Carl Medjani qui évolue actuellement à Ajaccio. Vous le connaissez ?
    Oui, je le connais. Nous avons déjà évolué ensemble à Lorient. Il est issu du centre de formation de Saint-Étienne et il a joué dans un grand club européen qui est Liverpool. Je peux dire que c’est un joueur qui possède un capital expérience assez considérable qui lui permet de s’imposer en équipe nationale, d’autant que le climat au sein de la sélection est assez saint pour lui permettre de bien s’intégrer.
    *
    Selon vous, est-ce qu’il pourra apporter un plus à l’EN ?
    Je crois qu’il sera d’un grand bon apport. En plus de ses qualités défensives, c’est un joueur qui peut aisément évoluer en milieu du terrain. Le seul problème qu’il peut rencontrer, à mon avis, c’est l’adaptation avec le jeu de notre équipe, car jouer en défense exige du joueur d’être en parfaite communion avec les autres défenseurs. Je veux dire par là qu’il lui faudra un peu de temps pour qu’il puisse trouver ses repères au niveau de notre défense. S’il vient, nous allons faire le maximum pour l’aider.
    *
    Puisque vous le connaissez assez bien, peut-on en savoir plus sur ses qualités ?
    Il faut me croire, ce n’est pas pour lui faire de la publicité, mais c’est la réalité. C’est un très bon joueur qui a plus de qualités que de défauts. Son point fort, c’est la relance et l’orientation du jeu, en plus d’un bon placement sur le terrain. Il est aussi très bon sur le marquage. Je pense néanmoins que son principal défaut, c’est qu’il est un peu lourd dans ses déplacements. Mais je le redis, il peut apporter un plus à l’EN.
    *
    Peut-on considérer cela comme un signe de votre pour attirer l’attention de Saâdane ?
    (Rires) Non, non, pas du tout, ce n’est pas de mes prérogatives et je ne le ferai jamais. Je n’ai fait que répondre à votre question en vous disant ce que je pense réellement de Medjani, c’est tout.
    *
    Et si Saâdane vous sollicite en votre qualité de capitaine d’équipe pour avoir votre avis ?
    Il faut qu’on soit bien d’accord sur une chose. Saâdane est seul maître à bord. Le dernier mot revient aux responsables de l’équipe nationale et au staff technique. Maintenant, pour répondre à votre question, si Saâdane me demande mon avis sur Medjani, je lui dirai exactement ce je viens de vous le dire, ni plus ni moins, et c’est à lui de décider par la suite.
    *
    Toujours à ce sujet, une question se pose avec insistance ces derniers temps. Doit-on faire appel à d’autres joueurs, comme Lacen, Chakouri et Bernyamina entre autres, pour renforcer l’équipe, où il est plus raisonnable de ne pas chambouler le groupe ?
    Puisque vous me demandez mon avis, je vous le donne et je ne vais pas fuir la question. Sachez que je suis favorable à ce qu’on donne la chance à chaque élément qui peut apporter un plus à cette équipe. La CAN approche, et même s’il s’agit d’une compétition officielle, c’est aussi une préparation pour la Coupe du monde. C’est donc l’occasion de voir s’il y a vraiment d’autres éléments capables de donner à cette équipe une autre dimension en Coupe du monde.
    Entretien réalisé par Lyes F.

    Lire la suite: http://www.lebuteur.com/en/actualites/mansouri-met-les-points-sur-les-i#ixzz0ZSXcpivK

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Les 7 profils d’apprentissage

  3. Artisans de l'ombre Dit :

    Mansouri : «Je ferai tout pour faciliter l’intégration de Mehdi»

    Date : 14-12-2009/10h9
    Réalisé par : Asma H. A.

    Compétition

    Le capitaine des Verts, Yazid Mansouri, a été l’auteur d’une très belle partie samedi à l’occasion du match qui a mis aux prises son équipe de Lorient avec Auxerre.
    Dans cet entretien, et avec son franc-parler, le milieu de terrain des Verts nous a précisé qu’il a voulu prouver à son coach que sa place était sur le terrain et non sur le banc des remplaçants. Bien évidemment, lors de l’entretien qu’il nous a accordé hier après-midi, nous avons voulu connaître son avis sur la venue de Mehdi Lacen, surtout après tout ce qui a été dit au cours de ces dernières semaines. Ce dernier, contrairement à ce que certains ont prétendu, a affirmé qu’il fera de son mieux pour faciliter son intégration.

    - Samedi face à Auxerre, Gourcuff vous a titularisé et vous lui avez donné raison en fournissant un très grand match…
    - Tout à fait, je pense avoir fourni une très belle prestation avec à la clé le point du match nul que nous avons réussi à décrocher à Auxerre. Franchement, je suis très content de mon rendement en prouvant à tous ceux qui ne croyaient pas en mes qualités que je méritais amplement ma place dans le onze rentrant de Lorient.
    - A commencer par votre coach qui vous a relégué sur le banc des remplaçants au cours de ces dernières semaines ?
    - Tout à fait. Le coach m’a fait confiance lors de cette rencontre et je lui ai prouvé que ma place était sur le terrain et non sur le banc des remplaçants, comme ce fut le cas lors de nos derniers matchs. A présent, je pense que j’ai confirmé que je méritais d’être dans l’équipe-type, car tout le monde a été unanime sur le bon match que j’ai fourni.
    - On imagine que pour vous c’est important d’avoir des matches dans les jambes avant une compétition officielle comme celle de la CAN ?
    - Comme la Coupe d’Afrique est une compétition très difficile, il est important d’être compétitif en ayant dans les jambes le plus de matches possibles. Nous avons un autre gros match qui nous attend mercredi chez nous face à Marseille, et vu que je pense être titulaire, et bien c’est de bon augure avant la CAN, car comme je viens de vous le préciser, c’est très important d’avoir du temps de jeu.
    - Etes-vous concerné par le mercato ou allez-vous continuer la saison chez les Merlus ?
    - Il n’y a pas si longtemps, c’est-à-dire il y a quelques jours, on m’a refait la proposition quant à la prolongation de mon contrat, mais j’ai refusé cette offre. J’ai donc décidé de terminer la saison à Lorient, et comme je suis en fin de contrat, je prendrai le temps de choisir ma future destination à la fin de la saison.
    - On ne peut pas s’empêcher de vous interroger sur la venue de Lacen. Beaucoup estiment que sa venue ne fait pas l’unanimité, surtout par rapport à ceux qui évoluaient dans le même poste ?
    - Franchement, c’est faux. Il y a une fédération et un staff technique en place et si ces derniers ont jugé utile de faire appel à Lacen, et bien, il sera le bienvenu. Personnellement, je n’ai aucun problème avec Mehdi Lacen, et je ne me sens aucunement menacé, l’entraîneur est le seul à décider des choix des éléments qu’il aura à incorporer dans le onze rentrant, et là aussi, comme au niveau de nos clubs, c’est le terrain qui tranchera. Mais comme je viens de vous le préciser, si le coach estime que Lacen apportera un plus à notre équipe en prévision de la CAN et de la Coupe du monde, il est le bienvenu.
    - En tant que capitaine, votre rôle sera très important pour l’intégration des deux nouveaux joueurs, en l’occurrence Lacen et Ziaya ?
    - Je pense que ce sera beaucoup plus simple pour Ziaya, vu qu’il connaît déjà certains joueurs qui jouent avec lui à Sétif ou qui évoluent en championnat d’Algérie. Pour Mehdi Lacen, vu qu’il ne connaît pratiquement personne, ce sera un peu plus difficile. Néanmoins, je peux vous assurer que moi en tant que capitaine et tous les autres éléments feront tout ce qui est dans notre possible pour lui faciliter son intégration et son adaptation en équipe nationale. Vous savez, ce qui a fait notre force au cours de ces derniers mois, notamment lors des éliminatoires, c’est la sérénité qui règne au sein de notre groupe. Donc, pour rien au monde, je ne souhaiterai que celle-ci soit affectée par des problèmes internes. Nous avons d’importants objectifs à atteindre au cours des prochaines semaines, et il est très important de sauvegarder tout ce qu’on a construit jusque-là. C’est pour cette raison que je le répète encore une fois, marhba à Lacen et à Ziaya.
    Asma H. A.

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Les 7 profils d’apprentissage

  4. Artisans de l'ombre Dit :

    Préparation de la CAN, le cas Lacen, l’agression en Egypte, son départ de Lorient…L’interview de Yazid Mansouri
    Samir Allam
    mansouri.jpg

    A quatre jours du début du stage de préparation de l’équipe nationale, le 27 décembre, près de Marseille, Yazid Mansouri, capitaine des Verts, revient dans cet entretien à TSA sur plusieurs sujets : la préparation de la CAN, les chances de l’équipe nationale, le cas Mehdi Lacen, son départ éventuel en Angleterre…Il critique également le silence officiel de la France et de la FIFA après l’agression du bus des Verts, le 12 novembre au Caire.

    Vous jouez aujourd’hui votre dernier match en Ligue 1 français avec Lorient avant la trêve hivernale. Vous rejoindrez ensuite le Sud de la France pour le stage de l’équipe nationale, à partir du 27 décembre pour préparer la CAN. Dans quel état d’esprit êtes-vous ?

    Nous sommes sereins. Nous avons hâte de nous retrouver tous ensemble, dans un bon état d’esprit. En plus nous serons dans un endroit agréable, près de Marseille. Nous allons pouvoir nous préparer pour la CAN dans de bonnes conditions.

    Quel est votre appréciation du groupe de l’Algérie à la CAN ?

    C’est un groupe difficile. De toute façon, à ce niveau de la compétition, il n’y a pas vraiment de groupe facile. Le Mali est une très belle équipe. Ils ont des joueurs de qualité qui évoluent dans de grands clubs européens. L’Angola, c’est le pays organisateur. Il va jouer à domicile, devant son public. Donc les joueurs vont avoir à cœur de briller. Le Malawi est une équipe que je ne connais pas bien, mais il faut s’en méfier. La tâche sera difficile, surtout qu’on a notre statut de mondialiste à défendre. Il faut bien se préparer et bien progresser pendant notre stage d’avant CAN.

    Jeudi dernier, le sélectionneur Rabah Saâdane avait reconnu des faiblesses dans le jeu collectif…

    Il a raison. Dans cette équipe, il y a des joueurs de qualité mais il y a une grande marge de progression dans la tenue du ballon. Il faut qu’on progresse sur beaucoup de points, notamment trouver un peu plus de cohésion. On arrive à le faire sur certains matches, mais pas tout le temps. Il faut qu’on soit régulier sur ce point. Ce stage va nous faire du bien pour peaufiner les derniers réglages.

    Quelles sont les faiblesses de l’équipe nationale et ses points forts ?
    Je dirai que nous sommes une équipe courageuse qui joue avec le cœur. Mais nous sommes peut-être encore un peu naïfs sur certains points. On manque d’expérience.

    Rabah Saâdane a dit que l’objectif en Angola n’est pas de devenir champion d’Afrique. Partagez-vous cette prudence du sélectionneur ?
    Il a raison d’être prudent. Déjà, il faudrait bien négocier le premier tour et sortir de la poule. Ensuite, on va négocier match par match et essayer d’aller le plus loin possible dans la compétition. On est des compétiteurs et on essayera de faire le meilleur parcours possible.

    Le cas de Mehdi Lacen a suscité beaucoup de commentaires. On parle beaucoup de joueurs qui seraient réticents à sa venue. Quelle la position du groupe par rapport à Lacen ? Est-il vraiment le bienvenu ?
    Tout joueur est le bienvenu en équipe nationale. Il y a une grosse polémique autour de sa venue. J’ignore pourquoi. Sincèrement, je ne sais pas qu’il est le vrai problème. Maintenant la décision appartient à la Fédération et au staff. Il y a un sélectionneur qui est en place. C’est à lui de faire ses choix. Il n’y a plus de polémique à faire. Il y a une liste qui a été établie. Il faut s’y tenir. C’est tout.

    Vous avez eu un contact direct avec Lacen ?
    Non. Mais s’il veut avoir un contact avec moi, il peut m’appeler. Je suis ouvert au dialogue.

    Que lui diriez-vous ?
    Qu’on a une équipe de qualité, avec une super belle ambiance. Donc, s’il veut se joindre à nous, il sera le bienvenu.

    Plus d’un mois après les événements d’Egypte, quel est l’état d’esprit du groupe ?
    On a pris du recul. On a mis l’événement aux oubliettes. Ça nous a ressoudés plus qu’autre chose. Aujourd’hui, on savoure plus notre qualification au Mondial que les mauvaises choses que nous avons subies.

    Dans le bus en Egypte, vous étiez au moins 17 joueurs binationaux, franco-algériens. La France n’a pas réagi pour condamner ces événements…
    En Egypte, on a risqué nos vies. Nous sommes un peu déçus par l’absence de condamnation de la part de la France et de la FIFA. Quand on voit qu’ils font toute une polémique parce que Maradona a dit trois gros mots à des journalistes et que nous on a risqué nos vies et il n’y a rien derrière, on est forcément déçus. On aurait apprécié un geste par rapport à ces incidents.

    Des informations évoquent votre départ en Premier League anglaise à l’occasion du mercato d’hiver. Un commentaire ?
    Aucun commentaire. Ce que je peux vous dire aujourd’hui c’est que je suis en fin de contrat avec mon club, Lorient. Ils m’ont fait une proposition pour prolonger. Pour l’instant, je l’ai refusée. Je suis en stand by. Je veux partir. On en discute avec mon agent. On verra.
    23/12/2009 | 13:59 |

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Les 7 profils d’apprentissage

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...