RSS

Fiche (Biographie ) Gaouaoui

6 décembre 2009

Non classé

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

6 Réponses à “Fiche (Biographie ) Gaouaoui”

  1. Artisans de l'ombre Dit :

    Gaouaoui “C’est un groupe qui nous arrange”
    “Je pense que c’est un groupe qui nous arrange dans la mesure où nous avons évité les favoris en puissance à l’image du Brésil et de l’Espagne. C’est très intéressant de ne pas jouer contre l’Angleterre en premier match. C’est un coup de chance de ne pas avoir de grandes équipes en face, car je crois que nous sommes du même niveau. Sincèrement, je ne m’attendais pas à un tel tirage. Nos avons beaucoup de chances de jouer la seconde place au moins. C’est une grande chance de jouer la coupe du monde, alors à nous de goûter à ce grand plaisir tout en tentant de réussir le meilleur. Enfin, nous allons jouer crânement nos chances, car passer au second tour est vraiment jouable à mon sens.”

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Les 7 profils d’apprentissage

  2. Artisans de l'ombre Dit :

    Ali Fergani (ancien international): « On n’a pas eu l’occasion d’en découdre avec les équipes de notre groupe dans une phase finale de coupe du monde. L’Angleterre est une équipe difficile dont le jeu s’est un peu latinisé. Les USA possèdent un jeu très rapide et vivace, alors que la Slovénie est un nouveau football, qu’on ne connaît pas assez. Dans l’ensemble, je crois qu’on aurait pu tomber sur un groupe plus difficile. Il faut essayer de faire mieux que lors des phases finales de 1982 et 1986″.
    El Khabar On line Ali Fergani

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Les 7 profils d’apprentissage

  3. Artisans de l'ombre Dit :

    Lounes Gaouaoui (gardien de l’Algérie): « C’est un groupe qui nous arrange, on a évité le Brésil et l’Espagne. En Coupe du Monde, il n’y a pas de petites équipes. Maintenant, il faut bien se préparer à commencer par la CAN-2010 en Angola qui reste le premier objectif ».
    El Khabar On line

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Les 7 profils d’apprentissage

  4. Artisans de l'ombre Dit :

    Gaouaoui – Chaouchi : La guerre des bois commence !

    PUBLIE LE : 09-12-2009 | 00:26 | PAR A. L.

    Qui sera le gardien de but numéro un en Equipe nationale ?

    Qui sera le gardien de but numéro un en Equipe nationale ? Une question que se posent tous les Algériens, surtout suite à la prestation époustouflante de Chaouchi au cours du match de barrage au Soudan. Ce dernier a permis aux Verts de garder vierge leur but face à une redoutable sélection égyptienne. Longtemps considéré comme remplaçant, l’actuel portier de l’Entente veut s’emparer de cette place de titulaire en devançant un Gaouaoui qui aussi a fait étalage de toute sa classe durant ces éliminatoires, notamment en Zambie. Autant dire que les deux gardiens de but partent à chances égales pour garder les bois de l’Equipe nationale, tout d’abord lors de la prochaine CAN et ensuite durant le Mondial sud-africain. Le choix risque même d’être douloureux pour le sélectionneur national, Rabah Saâdane, qui ne sait pas s’il devra faire confiance à un gardien qui possède une longue expérience ou un portier qui a surpris tout son monde par une prestation époustouflante à Oum Dourman qui en dit long sur ses qualités. Une question qu’on a inévitablement posée à quelques anciens gardiens internationaux.

    Abrouk : «Le choix est difficile»
    L’ancien gardien de but international des années 60 et 70, Mohamed Abrouk, pense que le choix entre Gaouaoui et Chaouchi est difficile, vu les qualités des deux portiers. «Gaouaoui est un excellent gardien de but, avec une longue expérience en sélection nationale. On ne peut en aucun cas diminuer de sa valeur, c’est un des grands gardiens de but que l’Algérie possède. On ne peut douter de ses qualités. Mais chacun a son temps, chaque génération possède un gardien numéro un. A mon époque, j’étais le numéro un, avant que mon remplaçant ne prenne ma place. C’est ça la loi du football. Chaouchi a confirmé tout le bien qu’on pensait de lui. Il a confirmé son talent avec la JSK avant de l’étaler durant ce match au Soudan. Mais si vous me demandez qui sera le numéro un, je vous dirai que l’Equipe nationale est chanceuse d’avoir dans ses rangs deux grands gardiens de but. Le choix sera difficile, car chacun d’entre eux a ses propres qualités mais aussi des défauts. Gaouaoui, c’est l’expérience et Chaouchi c’est la fougue et la jeunesse», dira Abrouk avant d’ajouter au sujet du troisième gardien de but. «Le problème d’Ousserir et Zemmamouche, c’est qu’ils ne sont pas stables dans les bois.»

    Cerbah : «L’essentiel est qu’on possède deux bons gardiens de but»
    Le héros de Gijon, Mehdi Cerbah, n’a pas voulu trancher la question du choix entre les deux gardiens de but, estimant que l’Algérie a gagné deux grands portiers en perspective des prochaines échéances. «Dans ce cas, j’ai un avis que je dois garder pour moi. L’essentiel est que le problème de gardiens de but ne va pas se poser pour l’Equipe nationale. Le choix sera difficile entre les deux gardiens de but, du moment que plusieurs paramètres vont être pris en considération. Le premier sera le test en Angola, à l’issue duquel les choses seront plus claires. Concernant la troisième place au sein des bois des Verts, je dirai que le choix d’Ousserir est le plus judicieux, car morphologiquement, il est mieux placé que Zemmamouche qui a tout l’avenir devant lui», dira de Qatar, Mehdi Cerbah.

    Amara : «Chaouchi a saisi sa chance et je suis fan de Zemmamouche»
    Le champion d’Afrique avec la JSK et le deuxième gardien de but de l’Algérie lors du Mondial espagnol a qualifié notre question, à propos du choix du gardien de but numéro un, de piège, il a tout de même reconnu que Chaouchi mérite d’être le titulaire tout prochainement. «Gaouaoui a largement contribué à la qualification des Verts pour le Mondial sud-africain. Son expérience demeure utile pour l’Equipe nationale, alors que Chaouchi a eu sa chance et il ne l’a pas ratée en réalisant un grand match contre l’Egypte au Soudan. Je dirai que Saâdane est le mieux placé pour savoir que l’Algérie a besoin des services des deux portiers», dira Amara avant d’ajouter : «J’ai connu Chaouchi à la JSK. Je dois dire qu’il est actuellement le meilleur gardien de but en Algérie. Il a aussi une grande marge de progression devant lui, car il est encore jeune.» Concernant le choix du troisième portier, Amara n’a pas caché son intérêt pour Zemmamouche. «J’étais un vrai fan de ce gardien de but depuis qu’il était à l’USM Alger. Je n’ai pas compris pourquoi on a tardé à le convoquer en Equipe nationale. Ses belles prestations avec le MCA prouvent que j’avais raison à son sujet.»

    Drid : «Actuellement, je vote Chaouchi»
    A l’instar des anciens gardiens de but internationaux, l’ex-portier du Mouloudia d’Oran, Drid Nasreddine, n’a pas voulu trop dévoiler son avis, estimant que le choix sera difficile, non sans pencher vers Chaouchi. «Un mois nous sépare de la Coupe d’Afrique des nations. D’ici là, beaucoup de choses peuvent changer et nous obliger à revoir certaines donnes. Mais si on prend en considération les données actuelles, je dirai que Chaouchi est le mieux placé pour continuer sur sa lancée, après le match d’exception qu’il a réalisé au Soudan. Gaouaoui est un grand gardien de but. Il a une grande expérience acquise durant les précédentes échéances. Chaouchi possède aussi de l’expérience en prenant part aux grands rendez-vous avec son équipe. Le sang-froid et le réflexe dont il fait preuve sont des qualités qui me plaisent chez lui», dira l’un des héros du match Algérie-Brésil de 1986 avant de trancher en faveur d’Ousserir pour le poste de 3e gardien de but.

    Osmani : «Chaouchi va évincer Gaouaoui de l’Equipe nationale»
    Le champion d’Afrique des nations et afro-asiatique, Antar Osmani, préfère voir Chaouchi bénéficier du statut de portier numéro un, à la place de Gaouaoui. «Je dirai que Chaouchi est le meilleur sur tous les plans, physique et technique. Il dispose d’un gabarit impressionnant. C’est important. Il est très bon dans les sorties aériennes. Il a un bon réflexe. Je pense qu’il l’a prouvé durant le match du Soudan. Cela ne diminue en rien les qualités de Gaouaoui. Mais je pense que parfois, il manque de concentration, c’est pourquoi j’opte pour Chaouchi qui, après avoir évincé Gaouaoui de la JSK, va faire autant en Equipe nationale. C’est ça la loi du football. Je pense que Chaouchi va réaliser une grande carrière, à condition qu’il persévère et qu’il travaille sérieusement. Je lui conseille aussi de tenter le plus vite possible une carrière professionnelle», dira l’ancien portier de l’ESS avant de trancher en faveur d’Ousserir qui, selon lui, est plus expérimenté que Zemmamouche.

    Larbi : «Par ordre, Chaouchi, Zemmamouche et Gaouaoui»
    El Hadi Larbi, qui a une riche et longue expérience avec l’Equipe nationale, donne libre court à son avis en révélant au grand jour que Chaouchi est le portier numéro un de l’Equipe nationale. «Cela fait plus d’un an que j’ai dit que Chaouchi était le meilleur sur le territoire national. Si Gaouaoui est un bon gardien de but, il faut dire que le poids des années commence à peser sur ses prestations. La preuve, il n’a plus les mêmes réflexes. Il tarde à réagir. Autant dire qu’il a perdu un peu de ses qualités. L’heure a sonné pour que Chaouchi prenne le relais. Il a prouvé tout le bien qu’on pensait de lui durant ce match contre l’Egypte. Alors qu’on le veuille ou non, Chaouchi est actuellement le meilleur», dira Larbi avant d’évoquer le poste du troisième gardien de but. «Pour moi, Zemmamouche mérite d’être le deuxième gardien de but et non le troisième. A ce sujet, laissez-moi dire que si Abdouni était plus sérieux qu’il ne l’est maintenant, il aurait pu prétendre à cette place de titulaire en Equipe nationale.»

    Kadri : «Chaouchi est meilleur que Gaouaoui sur tous les plans»
    A la question du futur numéro un de la sélection nationale, Kadri Kamel, l’ancien portier du Mouloudia d’Alger, n’est pas allé par trente-six chemins pour désigner Chaouchi comme étant le numéro un. «Avant le match Algérie-Egypte de Khartoum, un journaliste de la Chaîne I voulait connaître mon avis à propos de la titularisation de Chaouchi. Je lui ai dit qu’il allait être l’homme du match. Les appréciations que j’ai tirées à l’issue des deux matches durant lesquels j’ai vu Chaouchi à l’œuvre se sont avérées être justes. Sinon, je dirai que sur la question de savoir qui d’entre Gaouaoui et Chaouchi mérite d’être titulaire, je dirai qu’elle ne mérite même pas d’être posée, car Chaouchi, selon moi, est meilleur sur tous les plans. Il est plus agile et plus vif que Gaouaoui, sans parler de sa maîtrise lors de ses sorties aérienne. La prestation réalisée face à l’Egypte est la meilleure preuve. Le facteur expérience qui soi-disant joue en faveur de Gaouaoui ne veut absolument rien dire, car Chaouchi a également pris part à des matches internationaux avec son club. Et puis, je trouve que c’est à lui qu’on doit cette qualification au Mondial», dira Kadri avant d’enchaîner au sujet du troisième gardien de but : «Si on veut faire du social, qu’on laisse Ousserir. Mais à mon avis, c’est Zemmamouche qui mérite d’être convoqué.»

    Hamenad : «L’expérience de Gaouaoui lui permet de rester en tête»
    L’ancien gardien du MC Alger et de la JS Kabylie a fait pencher la balance du côté de Gaouaoui mettant en relief les arguments qui expliquent son avis. «Gaouaoui a une riche expérience derrière lui. Il a participé deux fois à la CAN, on doit également compter sur lui cette fois. En plus de son passé glorieux, il demeure un grand gardien de but. On ne peut pas ignorer de sitôt qu’il a grandement contribué à la qualification des Verts au Mondial et la CAN, en prenant part à toutes rencontres des précédents tours», dira Hamenad avant de parler de Chaouchi. «C’est un jeune gardien de but. Il deviendra tôt ou tard le numéro un de l’Equipe nationale qui pourra compter sur lui à n’importe quel moment. Mais je pense qu’il n’est pas encore prêt à prendre part à une compétition comme la CAN ou la Coupe du Monde, vu son inexpérience à ce stade de la compétition.» Pour ce qui est du dernier poste en jeu, Hamenad pense que c’est Zemmamouche qui mérite une place en compagnie de ces deux portiers. «Zemmamouche est plus en forme que Ousserir ces derniers temps, comme ne témoignent ses prestations avec le MCA qui possède, grâce à lui, l’une des meilleures défenses du championnat. De plus, il aura l’occasion de gagner en expérience grâce à son jeune âge.»

    Bougherara : «Chaouchi ne craint pas la pression»
    Liamine Bougherara préfère de loin Chaouchi. Il estime qu’il est l’homme de la situation pour cette Equipe nationale. «Gaouaoui dispose de deux qualités qui font défaut à Chaouchi, ce sont l’expérience et le calme. Mais le portier de l’ESS semble avoir la volonté et le désir de relever les défis. Il faut dire aussi que Chaouchi ne se laisse pas impressionner par la pression, quelle que soit l’importance de la confrontation à laquelle il prend part. Ce qu’il a fait en Equipe nationale face à l’Egypte nous rappelle son premier match avec la JSK en Coupe d’Afrique, alors qu’il venait de Bordj Menaeïl. Personnellement, j’aurais aimé le voir jouer ce match au Caire. En tout cas, il aura d’autres occasions pour prouver ses qualités de grand gardien de but.» Pour ce qui est de l’autre choix, Bougherara pense qu’il est difficile de destituer Ousserir qui a pris part à tous les matches éliminatoires.
    A. L.

    Lire la suite: http://www.lebuteur.com/en/actualites/gaouaoui-chaouchi-la-guerre-des-bois-commence#ixzz0ZSdU7zp2

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Les 7 profils d’apprentissage

  5. Artisans de l'ombre Dit :

    Sports Edition du 9/10/2008

    Gaouaoui : «Méfiance, les Libériens veulent nous battre pour le prestige»

    l La vigilance est de mise dans le camp des Verts et le gardien numéro 1 de la sélection, Lounès Gaouaoui, l’a si bien souligné :
    «Les Libériens sont certes hors course dans ces éliminatoires, mais il faut s’en méfier car ils tenteront de nous surprendre ne serait-ce que pour le prestige de battre l’Algérie. On les a vus à Blida, au match aller, ils ont un football propre et tourné vers l’offensive.»

    A. S.-B.

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Les 7 profils d’apprentissage

  6. Artisans de l'ombre Dit :

    Coup dur : Gaouaoui forfait

    PUBLIE LE : 09-01-2010 | 00:00 | PAR M. S.

    Chaouchi numéro 1

    Lire la suite: http://www.lebuteur.com/en/actualites/coup-dur-gaouaoui-forfait#ixzz0c6a5gal8
    Hier en milieu d’après-midi, tous les joueurs de l’équipe nationale étaient présents au nouveau stade de la Ciudade Universitaria dans la banlieue de Luanda. Tous, sauf un : Lounès Gaouaoui, le gardien de but titulaire des Verts depuis plusieurs années déjà. Interrogé à la fin de la séance, ce dernier nous a rassurés en nous affirmant avec certitude qu’il ne se sentait pas bien et qu’il n’y avait rien de grave. Hier en début de soirée, une source proche du staff médical nous a appris que Gaouaoui, qui ne savait pas encore ce qu’il avait à la fin de l’entraînement, souffrait en fait d’une appendicite. Un mal qui nécessitera une petite intervention chirurgicale, d’où l’obligation pour le staff technique de se passer des services du gardien de but chéliffien et peut-être même l’envoyer en Algérie. En effet, Gaouaoui devra passer aujourd’hui un second examen, si ce dernier confirme le premier diagnostic, il devra soit se faire opérer sur place, soit rentrer en Algérie. Dans tous les cas, la CAN  est terminée pour le gardien de but de l’Equipe nationale.

    Ousserir pour le remplacer
    En cas de défection d’un joueur, les règlements de la CAF stipulent que la sélection a le droit de faire appel à un réserviste. Il ne faut donc pas être un clerc pour deviner qui devra remplacer Gaouaoui au pied levé. On croit savoir que Nassim Ousserir, qui a perdu sa place de 3e gardien au profit de Zemmamouche, mais qui était sur la liste des réservistes, a déjà été appelé par un responsable de la sélection pour rejoindre le groupe le plus tôt possible.

    Chaouchi numéro 1
    Depuis son match héroïque à Khartoum, Faouzi Chaouchi est en train de rivaliser sérieusement avec Gaouaoui pour le poste de titulaire, même si selon nos informations, M. Rabah Saâdane allait faire confiance à Gaouaoui. Avec la défection de ce dernier, Chaouchi va se retrouver numéro 1. Une occasion en or de s’imposer et confirmer la belle prestation face aux Egyptiens.
    M. S.

    Lire la suite: http://www.lebuteur.com/en/actualites/coup-dur-gaouaoui-forfait#ixzz0c6aG7Awa

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Les 7 profils d’apprentissage

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...