RSS

Un hommage au père de “Nedjma”

30 novembre 2009

Non classé

Un hommage au père de “Nedjma”  logo_imp
Edition du Lundi 30 Novembre 2009

Culture

Un hommage au père de “Nedjma”

6e FESTIVAL STRASBOURG-MÉDITERRANÉE


Par : A. I. / Agence

L’année 2009 est celle qui célébrera le vingtième anniversaire de la mort de Kateb Yacine, l’un des piliers de la littérature algérienne d’expression française du XXe siècle. À cet effet, des manifestations-hommages se déroulent çà et là en Algérie et en France.

Le Festival Strasbourg
Méditerranée dans sa sixième édition a rendu un hommage particulier au romancier et homme de théâtre et de lettres Kateb Yacine. Cet hommage, qui correspond au 20e anniversaire de sa disparition, englobe différentes activités figurant au programme du festival. Il a débuté mercredi dernier, en soirée, avec la projection de deux documentaires retraçant la vie et l’œuvre du père de Nedjma, l’un des piliers de la littérature algérienne d’expression française.
Les films projetés sont Kateb Yacine : l’amour et la révolution, un documentaire réalisé en 1989 par Kamel Dehane, et La troisième vie de Kateb Yacine, de Brahim Hadj-Slimane, journaliste.
À signaler que ces deux films documentaires, qui n’ont pas bénéficié des mêmes moyens techniques et financiers, ont l’ambition d’axer leur scénario sur l’œuvre de Kateb Yacine.  En fait, Kamel Dehane dans son film a retracé la vie tumultueuse mais riche de ce grand rebelle de la littérature algérienne. Il met, en outre, l’accent sur l’amour que Yacine a voué à sa cousine Nedjma, au point d’écrire un livre. Une œuvre éponyme.
Une œuvre charnière, voire incontournable dans la littérature algérienne. Quant au second documentaire, celui de Brahim Hadj-Slimane, il a été réalisé dans le cadre des ateliers d’écriture cinématographique initiés par l’association Kaïna Cinéma à Béjaïa. Ancien journaliste à Algérie actualité, le réalisateur s’est surtout intéressé à la période où Kateb Yacine s’était installé à Sidi Bel-Abbès pour diriger le théâtre de la ville. Période durant laquelle il a produit des pièces de théâtre très engagées comme Palestine trahie, Le roi de l’Ouest… Par ailleurs, ce documentaire a été récemment présenté au Centre culturel algérien de Paris.
Il aborde “cette troisième vie de Kateb Yacine” et ce, après avoir vadrouillé un peu à travers le monde. Dans ce film, le réalisateur a recueilli les témoignages de gens qui ont côtoyé et vécu avec Kateb Yacine. Outre ces deux projections, un gala a été aussi organisé dans le cadre de cet hommage, vendredi dernier. Il a été animé par le chanteur Amazigh Kateb, fils de l’écrivain (ex-leader du groupe Gnawa Diffusion).
Lors de ce concert, le chanteur s’est basé essentiellement sur son dernier opus dans lequel figurent deux textes de Kateb Yacine : Bonjour et Africain. Ils sont tirés de l’œuvre en fragments des chansons sur l’Afrique, le tiers-monde, la Palestine. Une conférence a été animée le même jour par Zineb Ali-Benali, professeur de littérature, Paris VIII, Brahim Hadj-Slimane, journaliste et dramaturge, et Salah Oudahar, directeur artistique du Festival Strasbourg-Méditerranée. Sur le thème de cette rencontre littéraire “Kateb Yacine, le poète comme un boxeur”, les intervenants aborderont cet écrivain comme poète, homme de théâtre qui concevait son art comme “un sport de combat”. Ils parleront entre autres de sa vie, de son œuvre et de son héritage littéraire aujourd’hui ! À rappeler que cette rencontre, qui est aussi une sorte d’hommage, a été ponctuée par des lectures musicales.


www.liberte-algerie.com

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...