RSS

«Je ne suis pas fier d’être Egyptien»

25 novembre 2009

Non classé


HANI CHOUKRE ALLAH, JOURNALISTE ÉGYPTIEN, À L’EXPRESSION
«Je ne suis pas fier d’être Egyptien»
Entretien réalisé par Nadia BENAKLI  - Mercredi 25 Novembre 2009 – Page : 2

«Je ne suis pas fier d’être Egyptien» P091125-14
Des voix discordantes nous parviennent même du Caire

«Je garde le souvenir de la participation de l’Algérie à la guerre d’Octobre 1973».

Hani Choukre Allah, journaliste-éditeur du journal égyptien Echourouk, exprime dans cet entretien son mépris et sa déception quant à la campagne médiatique qu’il qualifie «d’extrémiste», menée par les chaînes et les journaux égyptiens contre l’Algérie. Ecoutons-le.

L’Expression: Que pensez-vous de la féroce campagne médiatique menée par les médias égyptiens contre l’Algérie?
M. Choukre Allah: Je suis affligé et même très déçu par ce qui se passe en Egypte. C’est une campagne aveugle, ignorante et extrémiste qui a pris un caractère raciste et très bas. J’ai déjà écrit un article où j’ai exprimé mon point de vue sur cette campagne qui vise en réalité à détourner les regards des citoyens des vraies préoccupations de la vie. Elle reflète la situation historique des pays du monde arabe qui tentent d’orienter les populations vers des faux problèmes. Il ne faut pas perdre de vue que ce genre de situation arrange le système. Effectivement, pour lui, c’est beau de dire que l’Algérie est notre ennemie pour ne pas permettre aux gens de songer à d’autres sujets comme la démocratie, Israël, les arrestations et la mal-vie. Nul n’ignore que la société égyptienne bouillonne actuellement.

A votre avis, pourquoi cette campagne et spécialement dans cette conjoncture?
Tout est lié à ce rêve de décrocher le Mondial, c’est là qu’a commencé l’incitation contre l’Algérie. Pour éviter des éclatements et récupérer les masses, ils ont orienté les gens en leur inculquant l’esprit du patriotisme sportif. Alors que c’est faux, il s’agit de sentiments falsifiés.

Des drapeaux algériens ont été brûlés et piétinés, comment qualifiez-vous ces actes?
C’est de la folie! C’est inconcevable! J’écris justement, en ce moment, un article pour démontrer la décadence morale. Nous n’avons jamais vu auparavant de tels actes dans les autres pays. Certes, dans les compétitions européennes, il y a toujours des tapages et des conflits, mais ce qui se passe en Egypte est inconcevable et même déshonorant. Ce sont des actes qui ne sont pas dignes d’un pays. L’Egypte se comporte comme un pays sous-développé et mal éduqué. Pour moi, il ne m’est pas possible de reconnaître ce pays. En toute sincérité, je ne suis pas fier d’appartenir à ce pays.

Quelles seront les conséquences sur les relations économiques et diplomatiques entre les deux pays?
Je ne peux pas mesurer l’impact de cette cabale sur les relations qui lient les deux pays. Ce qui est sûr est que, quelles qu’elles soient, les conséquences seront néfastes dans le court ou le moyen termes. Les autorités haussent le ton dans les attaques contre l’Algérie. Pourquoi? Parce qu’elles sont parfaitement convaincues qu’à travers cela, elles réussiront à élever leur cote auprès de l’élite.

Y a-t-il des personnes qui partagent vos positions et que comptez-vous faire?
Effectivement, beaucoup d’artistes, d’intellectuels et de journalistes sont contre ces attaques féroces qui ciblent l’Algérie. Pour démontrer à l’opinion publique et internationale qu’il y a une voie qui s’oppose à cette propagande, nous sommes sur le point de publier un communiqué ferme et sévère pour dénoncer cette campagne médiatique extrémiste et ce climat de manipulation à l’encontre du peuple algérien. En termes plus clairs, c’est une phase d’inconscience que vit notre société. Nous voulons, à travers cette déclaration, éclairer l’opinion sur l’existence d’un courant qui refuse et rejette ces provocations.

Que connaissez-vous sur le peuple algérien?
J’appartiens à la génération du FLN et de Djamila Bouhired. J’ai des sentiments très profonds envers le peuple. Je garde le souvenir de la participation de l’Algérie à la guerre d’Octobre 1973. Malheureusement, l’Egypte s’est éloignée et elle n’est plus proche des pays du Maghreb et du Monde arabe.

 http://www.lexpressiondz.com/print.php?ddeb=2009-11-25&type=ar&id=70037

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...