RSS

La Joie de vivre

5 novembre 2009

1.Lu pour vous

La Joie de vivre

La Joie de vivre

d’Emile Zola

[Littérature classique]

Editeur : Le Livre de Poche
Publication : 4/4/1969

Edition de Poche

Nombre de pages : 440 pages     ISBN : 2253007137

Première publication : 1884


Résumé du livre

Face à la mer et à ses rythmes, Pauline Quenu, jeune et riche orpheline recueillie par des parents intéressés, s’abandonne à ses propres rythmes : rythmes biologiques, intermittences du coeur, pulsions de la lésion héréditaire, tentations alternées de la révolte et du sacrifice. Comme la mer dévore peu à peu le village de Bonneville, Pauline est petit à petit dépouillée de sa fortune, puis de son amour pour son cousin Lazare.


À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Une réponse à “La Joie de vivre”

  1. Artisans de l'ombre Dit :

    Les extraits de « La Joie de vivre »

    La première phrase
    Comme six heures sonnaient au coucou de la salle à manger, Chanteau perdit tout espoir.

    La dernière phrase
    Faut-il être bête pour se tuer !

    Morceau choisi
    - Mon Dieu ! nous étions d’une inquiétude! dit le père qui avait suivi son fils, malgré le vent. Qu’est-il donc arrivé ?
    - Oh! des ennuis tous le temps, expliqua t’elle. D’abord les chemins sont si mauvais, qu’il a fallu près de deux heures pour venir de Bayeux. Puis à Arromanches, voilà qu’un cheval de Malivoire se casse une patte; et il n’a pu nous en donner un autre,j’ai vu le moment qu’il nous faudrait coucher chez lui…

    - chapitre : premier – éditeur : Livre de Poche – date d’édition : 1964 -

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Les 7 profils d’apprentissage

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...