RSS

DÉBAT AUTOUR DU DIALOGUE INTERCULTUREL

31 octobre 2009

LITTERATURE

DÉBAT AUTOUR DU DIALOGUE INTERCULTUREL  dans LITTERATURE logo_imp
Edition du Samedi 31 Octobre 2009

Culture

Le rôle de la littérature

DÉBAT AUTOUR DU DIALOGUE INTERCULTUREL


Par : Amine IDJER


La seconde et dernière journée sur “Le dialogue interculturel et le rôle des écrivains dans la promotion de la diversité” a été consacrée au métissage culturel et à l’affirmation d’une culture. Pour la première partie donc, les interventions tournaient autour du thème “Europe : terre de métissage culturel”. Les intervenants ont abordé cet aspect selon leurs expériences personnelles, démontrant que le métissage (qu’il soit culturel, social, économique…) a bel et bien existé en Europe et existe toujours. À cet effet, l’éditeur et auteur Sofiane Hadjadj dira : “Quand je réfléchis à cette question d’Europe de terre de métissage culturel, je me rends compte qu’il y a deux moments : un moment où je me dis que c’est l’Europe terre de rencontres, de métissage culturel, de la démocratie et de la liberté, mais dans un deuxième temps, quand on y réfléchit bien, quand on regarde l’actualité, c’est aussi les harragas qui meurent sur les plages européennes, c’est aussi les sans-papiers qui sont expulsés, c’est aussi la montée du racisme et de la xénophobie…” Pour sa part, l’écrivain belge, Jean-François Dauven, estime qu’il est important de créer une “communauté européenne des écrivains et union pour une Méditerranée littéraire”, rejoignant ainsi le projet du président français Sarkozy. “Une union pour une Méditerranée littéraire” avec plus de traduction et plus de vente de livres dans les deux rives. Car, pour cet auteur, “la mentalité européenne s’arrête à Gibraltar ou à Rhodes” ! Et pour y remédier, il propose d’écrire et réécrire avec le maximum d’intellectuels des deux rives, “beaucoup d’échanges ont eu lieu (…)”
Et d’ajouter : “La politique est en retard sur la littérature. Mais il n’est pas trop tard pour inverser la tendance !”
Quant à l’après-midi, les intervenants (tous des Algériens) ont débattu le thème : “L’Algérie, l’affirmation d’une culture”. Ils ont été unanimes à dire – même implicitement – que l’écriture reste un véritable “repère identitaire”, comme l’a d’ailleurs mentionné Hamid Grine dans son intervention où il parlera de son expérience personnelle dans “un pays voisin” où il travaillait comme journaliste. De part les exemples donnés, il en ressort que le style d’écriture dans la littérature contribue à la compréhension du contexte social, au développement ou à l’évolution de la société.

Copyright (c) LIBERTE 2008
www.liberte-algerie.com

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...