RSS

Les riches mâles heureux et les pauvres malheureux

23 octobre 2009

Non classé

Les riches mâles heureux et les pauvres malheureux

par B.Khelfaoui

Au lever du soleil de l’Algérie indépendante officiellement le cent-trente-deuxième anniversaire de la mission «civilisatrice» – quoique les banlieusards revendiquent un statut martien ! -, et sans la levée des rideaux, les acteurs «initiés» jouèrent, sans tarder, leurs rôles dans les coulisses des biens vacants stratégiquement situés, en l’absence tant du metteur en scène, préoccupé par le casting des sièges, que des spectateurs insoucieux des pièges, occupés par Tahia Eldjazayer…



Les quelques familles notablement riches se sont vues, dès lors, dépossédées de leurs terres par une révolution agraire basée sur des «fiches», Cheayeb Lekhdim, tout comme Aïni sa biche, étant loin de comprendre la triche, crurent tant aux miraculeuses trois révolutions qu’au slogan, sésame de caution, « a terre a celui qui l’a travaille !», quelle magique potion !?…

Et ainsi naquirent les bénéfices des SONA-en-faillite (à l’époque on manquait de Hittistes) décernés – poudre aux yeux oblige ! – comme marque de distinction, n’en déplaise aux transfuges, tant à la paresse qu’à la médiocrité (travail, dites-vous ! et le pétrole, quelle utilité !?), générative et transformationnelle d’une nouvelle société, en quête de repères «pour une vie meilleure» !

Octobre quatre-vingt-huit, quoique salvateur, engendra une imprévisible suite, qui multiplia – paradoxalement ! – corrompus et corrupteurs… ! Et l’obscurité fut ! Le chiffre des quelques millionnaires se métamorphosa en milliers d’heureux milliardaires dans une riche société qui licencia les malheureux smicards. D’où avaient-ils eu toutes ces curieuses richesses, comptabilisées en plusieurs zéros ? C’est là une question qui hante sans cesse, bon nombre des spectateurs de ces nouveaux héros ! Couvés curieusement dans le froid, et dès l’éclosion de l’œuf de la démocratie, s’autoproclamant en ayant-droits, en plumage tout-neuf, loin de toute méritocratie, les Ali Baba et consorts, s’accaparèrent des trésors…au point où les colonnes journalistiques sont dubitativement dépassées par les statistiques !? En effet, le syndrome «Madame Dalila», qui fut maladroitement diagnostiqué, par un calcul de vingt-six milliards trop compliqué, atterrit, pour une show-autopsie, sur la barre de Blida où déferlèrent les gros calibres assumant mais en témoins ! Ce n’est que la partie visible de l’iceberg ? Malheureusement! L’on est tenté d’y croire fortement ! Les secrétariats généraux des souverains portefeuilles, piégés par leurs malsains portefeuilles, sont là pour confirmer cette grippe koursine…

Pauvre et malheureuse dans le pays du pétrole, une jeunesse insoucieuse embarque sur des rafiots qui coulent !

Suçant, tels des vampires terrés dans leurs niches, le sang de notre mère la terre, les monstres à tentacules camouflés dans le bal masqué des riches, délocalisent les détournements en outre-mer, impunément dans des banques qui savent se taire !?

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...