RSS

Une saison estivale gâchée

27 septembre 2009

M. MOHAMMEDI

Une saison estivale gâchée

Ecrit par : Mustapha
Mohammedi

Date : 00/00/0000
Source : www.liberte-algerie.com

Considérés comme une saison festive, exclusivement consacrée au farniente
et au plaisir de la mer, les mois de juillet et d’août sont devenus un
véritable cauchemar depuis quelques années. Un casse-tête… Entre les plages de
Aïn Témouchent, d’Oran et de Mostaganem, on ne compte pas moins de 20 noyés
déjà dont un pêcheur retrouvé il y a quelques jours au large de Bouzedjar,
coincé entre deux rochers. Même les piscines apparemment ont leur victime cet
été. Le week-end dernier, les gardes ont découvert le corps d’un jeune homme
flottant sur l’eau de la piscine de Aïn El-Hadjar dans la wilaya de Saïda. Il
n’avait que 28 ans… et il ne savait pas nager. Quant aux intoxications
alimentaires, un mariage sur cinq se termine en général aux UMC en Oranie. Au
quartier des Frères-Boutaïba, sur les hauteurs de Frenda, dans la wilaya de
Tiaret, 37 personnes invitées à célébrer des noces ont été admises il y a
quelques jours aux urgences de l’hôpital Ibn-Sina après avoir consommé des
plats de couscous par un soleil qui ne fait pas de quartier. 53 autres
personnes, invitées elles aussi à un mariage, à Tlemcen, ont été intoxiquées
cette semaine suite à la consommation des mêmes plats de couscous
vraisemblablement. À Aïn Témouchent, un père et ses quatre enfants ont dû être
hospitalisés cette semaine à l’hôpital Ahmed-Medeghri du chef-lieu après avoir
mangé des gâteaux impropres à la consommation. Une enquête a été ouverte. Selon
les sources de certains confrères sur place dans cette wilaya, plus de cent
intoxications alimentaires auraient été enregistrées entre les communes de Aïn
Kihel, Hammam Bouhadjar et Béni Saf. Quant à l’alimentation en eau potable,
elle n’a jamais atteint un tel niveau de crise, particulièrement sur la
Corniche oranaise où se concentrent tous les touristes. À Mers El-Kebir, par
exemple, la ville n’a pas reçu une seule goutte d’eau depuis… 15 jours. Même
chose à Aïn El-Turk au point où les citernes des vendeurs ambulants qui
coûtaient 400 DA sont passées à 700, 1 500 et même à 2 000 DA. Pour ce qui est
de la route, l’été 2008 a été de toute évidence le plus meurtrier dans la
région. Après la dramatique collision entre un car de voyageurs et un fourgon
sur la RN14 reliant Oran à Sig et qui a fait 23 morts la semaine dernière, un
autre accident de car, sur le même  tronçon à quatre jours d’intervalle a
fait 51 blessés. Et nous ne parlons pas des “incontournables” plongeons
au-dessus des falaises de la corniche de voitures dont les pilotes “auraient”
perdu le contrôle.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...