RSS

Pourquoi le désespoir ?

26 septembre 2009

Non classé

[Bouillon de culture] Commentaire sur : « Poésie tout court « 

Samedi 26 Septembre 2009 13h29mn 59s


Nouveau commentaire sur l’article #7657 « Poésie tout court « 
Auteur     : A.Nacéra (IP: 41.201.88.175 , 41.201.88.175)
E-mail     : b.nou@hotmail.fr

Merci pour le commentaire
Un petit présent pour vos amis bloggeurs absents
BONNE LECTURE

Pourquoi  le désespoir ?



Pourquoi faut-il perdre espoir ?
Alors qu’il y a de belles choses à voir
Qui nous pousse au désespoir ?
Es-ce le comportement de l’autre ?
Son absence, son indifférence
Qui nous rendent dure l’existence ?
Qui peut répondre à mes questions
A toutes ces interrogations ?
Faut-il vivre avec ce sentiment ?
Non !! Grand besoin de compliments
Qui nous aideront à espérer
Et à toujours persévérer
Même si on est souffrant
On doit rester confiant
Tant qu’il y aura de l’espérance
On vivra certes notre jour de chance
Oh ! Toi  qui lis mes écrits
Ne perds pas courage dans la vie
Malgré  tout ce qui te soucie
Un conseil : sois optimiste
Je n’aime pas te voir pessimiste
A.Nacéra

Voir tous les commentaires sur cet article:
http://nadorculture.unblog.fr/2009/09/06/poesie-tout-court/#comments

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

5 Réponses à “Pourquoi le désespoir ?”

  1. Artisans de l'ombre Dit :

    * François Tristan L’HERMITE (1601-1655)

    Le désespoir

    Stances

    Celle que j’ai placée entre les immortels,
    Et que ma passion maintient sur les autels,
    La perfide a payé ma foi d’ingratitude.
    Aux traits de sa rigueur je sers toujours de blanc,
    Et son mépris n’ordonne à mon inquiétude
    Que des soupirs de flamme et des larmes de sang.

    Encore que mes vers, déguisant son orgueil,
    Par de si beaux efforts la sauvent du cercueil,
    La faisant adorer de l’un à l’autre pôle,
    L’inhumaine qu’elle est se rit de mon trépas
    Et, me pouvant guérir d’une seule parole,
    Fait même vanité de ne la dire pas.

    Puisque d’un si beau joug je ne puis m’affranchir,
    Et que tous mes devoirs ne peuvent la fléchir,
    Par un dernier effort contentons son envie :
    Cessons d’être l’objet de tant de cruauté,
    Et sortant de ses fers en sortant de la vie,
    Témoignons un courage égal à sa beauté.

    Affreuse Déité, démon pâle et défait,
    Qu’on n’invoque jamais qu’en un tragique effet,
    Où l’unique salut est de n’en point attendre,
    Désespoir, je t’invoque au fort de mes malheurs ;
    Par ton secours fatal viens maintenant m’apprendre
    Comment on doit guérir d’incurables douleurs.

    Avance-toi, de grâce, ô fantôme inhumain !
    Fais un trait de pitié d’une barbare main
    Et produis mon repos en finissant ma vie.
    Je ne redoute point ce funeste appareil,
    Car ne pouvant plus voir les beaux yeux de Sylvie,
    Je ne veux jamais voir la clarté du soleil.

    Ah ! je te vois venir accompagné d’horreur ;
    La tristesse, l’ennui, la rage et la fureur
    N’environnent ton corps que de fer et de flamme.
    Tu tiens de l’aconit et portes au côté
    Le poignard qui finit les regrets de Pirame
    Et celui dont Caton sauva sa liberté.

    Sur un ruisseau de sang qui coule sous tes pas,
    L’image du dépit et celle du trépas
    Bravent le sort injuste et la rigueur indigne ;
    Et me montrant les maux que je dois éprouver,
    La honte et la colère à l’envi me font signe
    Qu’il faut que je me perde afin de me sauver.

    Mourons pour satisfaire à l’inhumanité
    De ce cruel esprit qui tire à vanité
    De trahir mon amour et ma persévérance ;
    Montrons à cette ingrate, en forçant ma prison,
    Qu’en des extrémités où manque l’espérance,
    On ne manque jamais de fer ou de poison.

    Ainsi disait Tersandre en regardant les cieux.
    Mille tristes hiboux passaient devant ses yeux,
    Faisant autour de lui mille plaintes funèbres.
    Il tenait un poignard pour ouvrir son cercueil,
    Et la nuit, déployant sa robe de ténèbres,
    N’attendait que sa mort pour en prendre le deuil.

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Les 7 profils d’apprentissage

  2. ougouadfel Dit :

    Ce n’est ni vos supplices
    Ni vos délices qui m’inspirent
    Ce n’est ni vos vers
    Ni vos commentaires qui m’attirent

    Ce n’est pas mes réponses
    Ce n’est pas une réponse
    Poétique que j’admire
    Ce n’est pas une joie
    Il n’ya eu aucune joie
    Aux yeux des mort, de nos martyres.

    Il n’y a aucun espoir
    Il n’y a eu aucune gloire
    Vous avez vue ces gens partir
    Le cœur pleure en silence
    Sentez-vous leur absence
    Ca me déchire de les voir périr

    Vous parlez d’optimisme,
    La joie, l’espoir et l’atavisme
    Croyez vous que ca va fleurir ?
    Soyez sérieux, examinez la vie de face
    Jetez un coup d’œil sur vos traces
    Regardez vos frères gémir

    Parlez vous d’aujourd’hui ou d’un future ?
    Vous êtes tous doué en art et en sculpture
    Mais je contemple votre liberté pourrir
    Pouvez vous réellement dire femmes je vous aime ?
    Est ce un message ou le virtuel
    Arrêtez ces discours, arrêtez ces délires

    Je vais vous dire ce que je pense de la vie
    Je vais vous réciter un petit poème sur mes envies
    Mais bon ne perdez pas votre temps à me lire
    Vous avez sans doute mieux à faire
    Plutôt creusez vos tombes parterre
    Ce n’est pas en Algérie que vous trouverez du plaisir

    Le peuple perdit la foi
    Il perdit espoir et ne connut aucun bonheur
    Un jour soudainement il égara son sourire
    Vous, vous parlez d’amour et d’espérance
    Vous vous amusez à écrire sur leur pénitence
    Sachez que vos mots ne font pas guérir

    Soyez réaliste, ouvrez les yeux un moment
    Nous sommes un peuple maudit
    Il n’ya rien a bâtir, rien a construire
    Le dieu nous a quitté
    Sur le chemin il nous a délaissé
    Il ne faux pas le proscrire

    Pourquoi y a t il autant de larmes ?
    Pourquoi tous ces drames ?
    Est ce que ca vous fait rire ?
    Pourquoi ne trouvez vous de réponses a vos questions ?
    Pourquoi vivez vous dans votre imagination ?
    Est ce pour ne pas accepter de souffrir ?

    Le chemin du paradis est fermé
    La mort n’a aucun souci
    Les anges n’ont personne à soutenir
    Réveillez vous, vous êtes en enfer
    Voyez vous elle est sur terre
    Oubliez un peu vos rêveries et vos prières.

  3. Anacéra Dit :

    bsr!
    Désolée mais je reste optimiste J’aime l’Algérie et nous ne sommes pas un peuple maudit
    merci pour le commentaire mais chacun a son point de vue et je ne vous ai pas demandé d’admirer quoi que ce soit

  4. ougouadfel Dit :

    il est inutile de vous enerver
    voici un

    Rêve d’un jour
    Rêve de demain
    Soit la paix dans nos vies
    L’amour qui nous uni
    Le chemin du paradis infini
    Du plus vieux au plus petit
    Souvent me l’ont répété
    De l’ignorent au plus prêt
    Sagement me l’ont dit
    Le monde est parfait
    La terre est peuplée
    La mère calme salée
    Le ciel bleu éloigné
    Le soleil brulant pour se baigner
    C’est le premier plaisir de l’année
    Comment l’oublier
    Je me le suis toujours rappelé
    Ce tendre et ferme baiser
    Sur mes lèvres ankylosées
    Le miracle de la vie
    L’amour et l’envie

    Sur le front de mon âme
    La joie s’enflamme
    De son sourire plein de charme
    Applaudissez monsieur dames
    Chantez mon rêve à Amsterdam
    Elle est devenue ma femme
    Le bonheur souverain s’installe
    Des fleurs remplient de pétales
    Le délice de son miel
    Les couleurs de l’arc en ciel
    Et le jour fini a merveille
    La nuit tout semble pareil.

    Sous le ciel étoilé
    La lune enchantée
    Mon bonheur grandit volupté
    Et ma conception s’avère flattée
    Le sommeil me prend réconforté
    Sous ma couette adoucie
    Mes désires apaisés
    Les mille et une nuits

    Il y a du plaisir allongé
    Rien ne semble vouloir changer
    Mon cœur ne court aucun danger
    De ces maléfices étrangers
    Tous ces poisons mélangés
    Des sirènes naufragées.
    Ces femmes enragées.

    Mon visage s’illumine
    Ma bouche rêne des libertines
    La routine que j’élimine
    De ma vie estudiantine
    De belles maitresses citadines
    Avec leurs confessions malines
    Leurs désires mutines.

    Ainsi voit-on les choses
    La belle vie en rose
    Le rêve continue
    Le sommeil est long
    Le plaisir nous prend
    Mon pays Independent

  5. ougouadfel Dit :

    weak spirits around the house of your neighborhood
    weak ties within members of your society
    weak thoughts and weak answers to the opposing world
    weak all of you, your hearts and your words.

    weak when you breathe,
    weak when you dream,
    weak on the ground of your fields
    weak you are, pretty girls, handsome men.

    weak and forever will be,
    weak when you sleep, when you wake up.
    weak is your fortune, your possessions.
    weak when you try to move on

    weak is your language,
    weak is your diplomacy
    weak are your cries, your sorrow
    weak are your tears

    weak are your prayers
    weak is your imagination
    weak and weaker it gets when you speak
    when you sing, when you laugh

    weak is your power
    weak is your social
    weak is your potential
    weak is your life

    weak and only weak is what you do
    weak and strongly weak is your presence
    weak, why weak? because you can’t be better
    weak because you were born so.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...