RSS

Sayyid Qutb سيد قطب

10 septembre 2009

Religion

Sayyid Qutb (arabe : سيد قطب) né le 8 octobre 1906 et mort le 29 août 1966 était un poète, essayiste, et critique littéraire égyptien et militant musulman membre des Frères musulmans.

Parcours

Journaliste dans plusieurs revues égyptiennes et panarabes. Il fut durant les années 30 et 40 proche du cercle d’écrivains nationalistes du Parti Wafd qui comptait parmi ses éminents membres l’écrivain Abbas Al-Akkad.

Il entreprit d’étudier le Coran pour des raisons académiques dans les années 40, de ces études sont nés deux ouvrages, « La figuration artistique dans le Coran » (à la base de l’approche qu’il adopta dans son commentaire du Coran), et « Scènes du jour de la résurrection » (reprenant les idées du livre précédent et l’appliquant aux scènes de l’au-delà citées dans le Coran). Ces travaux lui ont fait découvrir le coran d’une manière radicalement différente de ce qu’il lui a été enseigné à l’école coranique de son village natal. Son engagement en faveur de l’islam se fera sentir plus clairement à partir de La justice sociale en Islam publié en 1949.

Alors qu’il était fonctionnaire du ministère de l’Éducation égyptien, il fut envoyé aux États-Unis en 1948 au motif officiel d’étudier les programmes pédagogiques de l’école américaine. Son frère Mohammad Qutb soutient que ses critiques virulentes du 1er ministre égyptien et de la monarchie constituaient la véritable raison de son éloignement .

À son retour en Égypte en 1950 il dénonçât la société américaine qu’il jugea individualiste et spirituellement vide : un peuple qui atteint des sommités dans les domaines de la science et du travail, cependant qu’il est au stade primitif dans les domaines des sentiments et du comportement, ne dépassant guère l’état de la première humanité, voir plus bas encore dans certains aspects sentimentaux et comportementaux.. Il mit en garde le monde musulman de plonger dans le même gouffre en abandonnant l’Islam.

Il se rapprocha des Frères Musulmans, avant d’intégrer leur organisation en 1953 et de prendre la direction de leur publication. En tant que membre des FM, il a joué un rôle culturel de premier plan, cependant, il est resté éloigné des activités politiques de l’association.

Dans un contexte de luttes pour l’indépendance dans les pays arabes, il dénonça dans ses écrits et ses interventions à la radio, la colonisation et la répression sauvage qui s’est abattue sur les mouvements de libération nationales. Ainsi, de 1952 à 1954, Il signe des dizaines d’articles et de pamphlets[4] : sur la colonisation européenne ,sur le sort des minorités musulmanes dans les pays de l’Est, sur la philosophie de l’islam , et sur l’infiltration idéologique visant le monde arabe.

En 1952, les frères musulmans participèrent au putsch des officiers libres qui renversa la monarchie. Ainsi, durant les mois qui ont suivi, l’organisation des Frères Musulmans est le principal soutien du nouveau régime. Sayyed Qutb est dans un premier temps proche des officiers libres. Mais, il rompt avec eux pour protester contre les orientations idéologiques du nouveau régime.

En février 1954, Nasser devient président de l’Égypte. Il inscrit le pas dans une orientation socialiste et prononce la dissolution de toute forme d’organisation politique ou syndicale, ceux appartenant aux Frères Musulmans y compris.

Quelques mois plus tard, le 26 octobre 1954, Nasser fait l’objet d’un attentat dont il sortira légèrement blessé (on parle du Complot de Manshiya que beaucoup dénoncent comme une machination du régime). Consécutivement à cet attentat, Sayyid Qutb ainsi que des milliers d’autres frères musulmans sont arrêtés et condamnés à de lourdes peines, Sayyid Qutb écopera de quinze années de travaux forcés. Il est, cependant, relâché en mai 1964 quand le président irakien Abdel Salam Aref intervînt en sa faveur.

Le 30 août 1965, Nasser accusa officiellement les Frères musulmans, dissouts en 1954, d’avoir reconstitué leur association. S’en suit une série d’arrestations de personnalités de sensibilité Frère Musulmane. Sayyid Qutb, lui-même, est arrêté après avoir écrit une lettre de protestation contre ces arrestations et celle de son frère particulièrement. Il est accusé lors de son procès d’avoir constitué un groupe armé et condamné à mort par pendaison (accusations que Qutb nie dans un document rédigé en prison).

Le 29 août 1966 il est pendu, malgré plusieurs pétitions et manifestations organisées dans la plupart des pays arabes et musulmans pour demander la grâce présidentielle

Durant les années de prison, il termine la rédaction du livre qui fera sa notoriété : Fi Zilaal Al-Quraan (Sous l’ombre du Coran), et il écrit son autre livre majeur : Maâlim fi Tarîq (jalons sur la route). Beaucoup disent que c’est ce dernier livre qui constitue le véritable motif de sa condamnation à mort car il aurait été jugé subversif pour l’État égyptien qui le fît censurer, du reste.

Pensée

Dans les années 1950 et 1960 Qutb établit une doctrine fondée sur le concept de Jahiliya (état d’ignorance de l’islam) : il faut créer un État islamique fidèle au Coran en remplaçant les hommes à la tête du pouvoir grâce à une révolte sociale.

Ses travaux se sont spécialisés sur le Tawhid Hakimiyya (unicité divine dans l’autorité politique) : un véritable État musulman est un état qui reconnaît l’autorité de Dieu en matière légale. Un état bâti sur des lois humaines ou qui abolit les lois coraniques pour les remplacer par des lois positives est un état tyrannique (de l’arabe « taghout » qui renvoie aussi bien à « Tyran » qu’à « Idole »), qu’il qualifia donc de mécréant. Cela a justifié la lutte contre l’État socialiste nassérien.

Sayyid Qutb est cependant parfois considéré comme un innovateur (dans le sens religieux), notamment par les salafistes. Ces derniers, lui reprochent surtout ses écrits de la période pré-islamiste (… – 1948) tels que : la figuration artistique dans le Coran (en raison de leur opposition à l’art), ainsi que la justice sociale dans l’islam (pour avoir jugé négativement la période du 3ème Califat 644-656).

Il écrit un grand nombre de livres politiques et théologiques, dont le plus connu est ‘Jalons sur la route de l’islam (1964).

Il élimine toute référence à l’arabisme dans ses derniers écrits, rompant avec l’islamo-nationalisme de Hassan Al-Banna et d’autres penseurs des Frères Musulmans.

Les idées de Sayyid Qutb se résument schématiquement ainsi :

  • L’islam est en crise. Les millions de gens qui se réclament de l’islam n’en comprennent en réalité pas grand chose, ils ne sont pas de vrais musulmans. Qutb prononce donc une condamnation très forte de la société égyptienne contemporaine.
  • Un retour aux vraies valeurs de l’islam est nécessaire. Malheureusement les masses populaires manipulées par le nassérisme sont incapables de s’en sortir. Il appartient donc a une élite de guider les masses en jouant le même rôle que celui des compagnons du prophète de l’islam, cette élite qu’il appellera dans plus d’un ouvrage annawâte assoulba (littéralement le noyau dur). Le but étant de réislamiser la société.
  • L’islam apporte une solution complète à tous les problèmes, politiques, économiques, sociaux. En revanche, les influences occidentales sont dangereuses et nuisibles. Il dénie le qualificatif de « civilisation » (notamment dans son livre Moushkilât al-hadâra : Problèmes de la civilisation) aux blocs de l’est (socialiste) et de l’ouest (capitaliste), qu’il renvoie dos à dos comme représentant deux face d’une même entité qu’il appelle la « Jahiliya » (littéralement : état d’ignorance).

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

7 Réponses à “Sayyid Qutb سيد قطب”

  1. djameleducation Dit :

    Œuvres [modifier]
    Al ‘adalah al ijtimâ’iah fil Islam (La justice sociale en Islam); pierre angulaire du rôle social des mouvements islamistes tels que les Frères Musulmans.
    Fi Zilal al Qur’an (sous les ombrages du Coran). Écrit en prison, il s’agit d’un commentaire du Coran.
    Ma’alim fi tarîq (Jalons sur la route). Il est composé de 8 chapitres dont quatre sont pris de son commentaire du Coran. Ce devait être le premier tome d’une série de trois livres portant le même titre. Mais il fut exécuté avant de pouvoir publier les tomes suivants. Ce livre représente les conseils que Sayyid Qutb voulait adresser à ses disciples.
    Haza dîne (cette religion).
    Mouchkilâte Al-hadhâra (les problèmes de la civilisation).
    Attaswîr Al-fanni fil Quraan (la figuration artistique dans le Coran).
    ainsi que plus de vingt autres ouvrages.

  2. djameleducation Dit :

    سيد قطب
    من ويكيبيديا، الموسوعة الحرة
    اذهب إلى: تصفح, بحث

    المفكر الإسلامي سيد قطب في السجون المصرية
    المفكر الإسلامي سيد قطب في السجون المصريةولد سيد قطب إبراهيم الشاذلي في (9 أكتوبر/ تشرين أول 1906) في قرية « موشة » وهي إحدى قرى محافظة وتوفي في(أسيوط – 29 أغسطس/ آب 1966). كاتب وأديب ومنظر إسلامي ،يعتبر من أكثر الشخصيات تأثيراً على الحركات الإسلامية التي وجدت في بداية الخمسينيات من القرن الماضي، وهو من حركة الاخوان المسلمين، له العديد من المؤلفات والكتابات حول الحضارة الإسلامية، والفكر الإسلامي . وهو الابن الأول لأمه بعد أخت تكبره بثلاث سنوات وأخ من أبيه غير شقيق يكبره بجيل كامل. وكانت أمه تعامله معاملة خاصة وتزوده بالنضوج والوعي حتى يحقق لها أملها في أن يكون متعلمًا مثل أخواله كما كان أبوه راشدًا عاقلاً وعضوًا في لجنة الحزب الوطني وعميدًا لعائلته التي كانت ظاهرة الامتياز في القرية، واتصف بالوقار وحياة القلب، يضاف إلى ذلك أنه كان دَيِّنًا في سلوكه

  3. djameleducation Dit :

    ] دراسته
    تلقّى دراسته الابتدائية في قريته. في سنة 1920 سافر إلى القاهرة، والتحق بمدرسة المعلمين الأوّلية ونال منها شهادة الكفاءة للتعليم الأوّلي. ثم التحق بتجهيزية دار العلوم. في سنة 1932 حصل على شهادة البكالوريوس في الآداب من كلية دار العلوم. وعمل مدرسا حوالي ست سنوات، ثم شغل عدة وظائف في الوزارة.

    عين بعد سنتين في وزارة المعارف بوظيفة « مراقب مساعد » بمكتب وزير المعارف آنذاك إسماعيل القباني، وبسبب خلافات مع رجال الوزارة، قدّم استقالته على خلفية عدم تبنيهم لاقتراحاته ذات الميول الإسلامية.

  4. djameleducation Dit :

    [] حياته العملية
    بدأ سيد قطب متأثرا بحزب الوفد وخصوصاً بكاتبه عباس محمود العقاد وكتاباته الشيقة فقد تأثر كثيرا باعتقادات العقاد وكان من أشد المدافعين عنه إلا أن نظرته إلى الجيل الذي يسبقه قد تغيرت، وصار ينحى باللائمة عليه في تردي الأوضاع وبدأ بإنشاء منهج حسب ما يعتقده هو. وفي عام 1933، أنهى سيد دراسته من دار العلوم وعُيّن موظفاً بـ 6 جنيهات في الشهر . وفي بداية أربعينيات القرن العشرين، عمل سيد كمفتش للتعليم وزاد شغف سيد بالأدب العربي وقام على تأليف « كتب وشخصيات » و « النقد العربي – أصولة ومناهجه ». ثم تحول سيد إلى الكتابة الإسلامية، فكتب « التصوير الفني في القران » الذي لاقى استحساناً واسعاً بين الأدباء وأهل العلم

  5. djameleducation Dit :

    الدراسة في أمريكا
    حصل سيد على بعثة للولايات المتحدة في عام 1948 لدراسة التربية وأصول المناهج وفي عام 1951، وكان سيد يكتب المقالات المختلفة عن الحياة في أمريكا وينشرها في الجرائد المصرية، ومنها مقال بعنوان « أمريكا التي رأيت » يقول فيه  » شعب يبلغ في عالم العلم والعمل قمة النمو والارتقاء، بينما هو في عالم الشعور والسلوك بدائي لم يفارق مدارج البشرية الأولى، بل أقل من بدائي في بعض نواحي الشعور والسلوك »، ويذكر أيضاً الكثير من الحقائق التي عايشها عن الحياة الأمريكية في مختلف تفاصيلها. ويذكر أنه أيضاً تعرف على حركة الأخوان المسلمين ومؤسسها حسن البنا هناك، إذ انه عندما تم اغتيال حسن البنا، أخذ الأمريكيون بالابتهاج والفرح مما أثر في نفسية سيد قطب وأراد أن يتعرف على هذه الحركة عندما يعود إلى بلده.[1][2]

    وجد سيد قطب ضالته في الدراسات الاجتماعية والقرآنية التي اتجه إليها بعد فترة الضياع الفكري والصراع النفسي بين التيارات الثقافية الغربية، ويصف قطب هذه الحالة بأنها اعترت معظم أبناء الوطن نتيجة للغزو الأوروبي المطلق. ولكن المرور بها مكنه من رفض النظريات الاجتماعية الغربية، بل إنه رفض أن يستمد التصور الإسلامي المتكامل عن الألوهية والكون والحياة والإنسان من ابن سينا وابن رشد والفارابي وغيرهم لأن فلسفتهم – في رأيه – ظلال للفلسفة الإغريقية. [3]

  6. djameleducation Dit :

    [] الرجوع إلى الوطن وانضمامه إلى حركة الإخوان المسلمين
    في 23 اغسطس 1952، عاد سيد من الولايات المتحدة إلى مصر للعمل في مكتب وزير المعارف. وقامت الوزارة على نقله أكثر من مرة، الأمر الذي لم يرق لسيد فقدم استقالته من الوزارة في تاريخ 18 أكتوبر 1952. وبعد أن وضعت الحرب العالمية الثانية أوزارها، ازدادت الأحوال المعيشية والسياسية سوءاً ولعبت حركة الإخوان المسلمين دوراً بارزاً في عجلة الإصلاح والتوعية. واستقطبت حركة الإخوان المسلمين المثقفين وكان لسيد قطب مشروع إسلامي يعتقد فيه بأنه  » لا بد وأن توجد طليعة إسلامية تقود البشرية إلى الخلاص  » ، ولذلك كانت بداية العلاقة بين سيد قطب والأخوان المسلمين هو كتاب « العدالة الاجتماعية في الإسلام » وفي الطبعة الأولى كتب في الإهداء : « الفتية الذين ألمحهم في خيالي قادمين يردون هذا الدين جديدًا كما بدأ.. يقاتلون في سبيل الله فيقتلون ويُقتلون »، وفهم الإخوان المسلمون أن هذا الإهداء يعنيهم هم، فأصبحوا يهتمون بأمره ويعتبرونه صديقاً لهم، إلى أن انضم فيما بعد إلى الحركة وأصبح مسؤولاً للقسم الدعوي فيها.

    [] المعتقل

  7. belfedhal tahar Dit :

    tant que des Algériens, on doit se reconnaitre que les Égyptiens sont les premiers fondateurs de la civilisation arabe et islamique, on peut pas les défier dans tout les domaines sauf le sport mais par chance
    un saim

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...