RSS

Omar (634-644)

1 septembre 2009

Religion

Omar (634-644)

 

© Ralph Stehly, Professeur d’histoire des religions, Université Marc Bloch, Strasbourg

 

On a quelquefois appelé Omar (ou ‘Omar, ou ‘Umar) le St Paul de l’islam; parce qu’il avait d’abord persécuté les premiers musulmans. Il se convertit à l’âge de 26 ans, en 618, 4 ans avant l’hégire. Sa fille Hafsa devint l’une des épouses su Prophète. Omar était donc, comme Abû Bakr, beau-père du Prophète.

Sous son califat l’expansion musulmane continue de manière ultra-rapide. La conquête de l’Irak et de l’Iran prépare la conquête de toute l’Asie Centrale; la conquête de l’Egypte (les musulmans sont accueillis en libérateurs à Alexandrie) prépare celle de l’Afrique du Nord.

En 636 ou 637, c’est la bataille d’al-Qâdisiyya. L’empire iranien est défait.

C’est sous le califat d’Omar que naquirent toutes les institutions caractéristiques de l’Etat musulman classique.

1) les règles concernant les non-musulmans (dhimmî-s)

2) l’institution d’un registre pour les allocataires d’une pension militaire (dîwân)

3) fondation de colonies militaires (amsâr) qui de devinrent par la suite les grandes villes de l’islam (Koufa, Kairouan)

4) création de l’office de cadi (juge officiel)

5) ordonnances concernant le mois de Ramadan, le pèlerinage, la punition de l’ivresse et la lapidation de l’adultère (aggravation de la peine prévue par le Coran), suppression du pèlerinage en tamattu’ où le pèlerin est autorisé à se désacraliser après la umra (pèlerinage mineur) avant de reprendre l’ihrâm ‘état de sacralisation pour le pèlerinage majeur (hajj)

6) Suppression du mariage temporaire (mut’a), encore pratiqué par les chiites à l’heure actuelle.

Les chiites lui reprochent d’avoir institué les tarâwîh, prières qu’il est recommandé de faire en commun les nuits de ramadan, et d’avoir alloué aux épouses du Prophète , en particulier à Aïcha et Hafsa, des subventions supérieures à leurs besoins.

Omar fut assassiné le 23 novembre 644 par un esclave chrétien du gouverneur de Basra (en Irak), Abû Lu’lu’a. La tradition explique son geste par le fait qu’il était mécontent des impôts à payer et que le calife n’avait pas fait droit à ses demandes. Mais on pense en général qu’il fut le simple instrument d’une conspiration beaucoup plus large

.Selon la tradition, il eut le temps sur son lit de mort de nommer un conseil (chûrâ) composé de six membres, les six plus anciens compagnons du Prophète encore en vie. ce conseil désigna Othman comme successeur.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...