RSS

LA PETITE BIBLIOTHÈQUE DE L’ÉTÉ 2009 (V ET FIN)

26 août 2009

1.LECTURE

CULTURE

Source : L’expression
LA PETITE BIBLIOTHÈQUE DE L’ÉTÉ 2009 (V ET FIN)
Une société sans lecteurs?
26 Août 2009
– Page : 21
 

Les livres coûtent trop chers, qui peut les lire, que peut-on lire, – est-ce un vrai ou un mauvais alibi?

Va-t-on de plus en plus vers une société fâchée avec les livres et, conséquence angoissante, sans éducation? Cela est une vision à peine exagérée. On veut de la culture, du savoir, de la connaissance – tous ces ornements indispensables qui révèlent les valeurs d’une société et la mettent à l’honneur -, mais on n’éprouve pas le besoin urgent de faire connaître le bonheur de la lecture, ce principe immuable et obligé pour former des citoyens modernes de raison, de connaissance et d’humanisme, non des individus consommant et narcissiques…dans une société peut-être bourrée de confort, mais invivable.
L.S.D. de Djamel Mati (Éditions Alpha, Alger, 2009, 384 pages): «Beaucoup vont s’interroger sur la signification de cet apocalyptique roman L.S.D. de Djamel Mati. Évidemment. Je ne voudrais décourager personne à le lire. La Lucy du récit (ou du roman?) jette le trouble, dans notre monde qui n’est pas sans troubles. Où est la place de l’homme? Où est le trône de Dieu? Le savant dit que l’homme descend du singe: vrai? – Cela voudrait-il dire que l’homme singe ne peut engendrer que des singes?…Or, déjà Charles n’est plus là! Ses semblables ne sont plus là! Alors, les Liens Secrets des Destinées qui saurait les établir? On comprend à la fin de la bonne lecture de l’ouvrage de Mati – quelle transcendance! – que tout rêve, « ‘‘Tout’’ s’apprête à faire un nouveau Rêve » sous l’empire de CeluiQuiFaitToutQuiPeutToutQuiSaitTout,…, et c’est là que se situent et s’harmonisent la Création, le Drame et l’Amour.»
LE TERRORISTE de Abderrah-mane Zakad (Éditions Mille-Feuilles, Alger, 2009, 200 pages): Face au mal absolu, la fatalité n’a plus sa raison populaire: elle perd même son innocence. [...] «Qui? Comment? Pourquoi?», – trois interrogations formées dans le désordre par le destin, loin de la morale, loin de la foi, loin de la justice, au service du mal négligé. D’un coup, la vie est compromise, détruite, – elle n’a plus d’avenir! [...]
Sous ce thème qui passionne fortement et dont chacun de nous se remémore les souvenirs les plus affligeants, Abderrahmane Zakad vient de publier, «dans le cadre du Fonds National pour la Promotion et le Développement des Arts et des Lettres du Ministère de la Culture – Alger, 2009», un livre au titre utilement effrayant, Le Terroriste (*). Cependant, ce livre enseigne beaucoup et fait prendre conscience à la jeunesse «de son utilité dans le pays qu’elle peut et doit construire.» [...]
Dans l’ouvrage que nous propose Abderrahmane Zakad, l’histoire, ainsi que va la vie, est simple, sans trop de philosophie ni trop d’amertume; mais, reconstituant une action meurtrière, le témoignage est fort. [...] Guidée par une pensée sincère et authentique qui se fonde sur des faits et des événements véridiques, cette plume a la juste humeur de l’actualité, tantôt acérée, tantôt généreuse, tantôt humoristique, tantôt troublée devant un coeur plein de larmes; elle puise toutes ses ressources d’écriture dans les stratégies de communication conformément aux techniques psychologiques, sociologiques, littéraires, et par là, elle nous peint, avec un réalisme bouleversant, des situations, des actions et des personnages dont l’écho entretient encore notre mémoire.
LE MARKETING EXPLIQUÉ À MA MÈRE de Morald Chibout (Éditions Alpha, Alger, 2009, 213 pages): «La question est évidemment pleine de bon sens. Mais la réponse est-elle facile? [...] Voilà donc un ouvrage, un guide compétent, qui nous aide certainement à nous « marketer », mais sans nous donner toutes les clés du « pouvoir » nous libérer totalement de l’influence des marques et des produits, et de ce type de personnel au nom bizarre, le coach qui transforme les produits en « produits plus »… [...] Je me suis beaucoup amusé en lisant Le Marketing expliqué à ma mère de Morald Chibout. Je m’y suis instruit aussi. Alors, en refermant ce livre, j’en suis à me demander à quelle sauce de marketing ai-je été mangé? Voyez-vous: je ne m’étonne pas que l’auteur ait été élu « Homme Marketing » de l’année 2008.»
AL ANDALOUS AU PÉROU de Jaime Càceres Enriquez (Casbah-Éditions, Alger, 2008, 190 pages): «
Il faut cesser de nier la présence de Morisques aux Amériques; des indices indéniables prouvent l’existence profonde de la civilisation arabo-musulmane dans le Nouveau Monde. [...] À la seule lecture du présent ouvrage, on mesure la finesse de l’observation et la pertinence du jugement de Jaime Càceres Enriquez au sujet de « La civilisation d’Al-Andalous au Pérou » et, d’une manière plus générale et plus profonde aussi, de l’apport de la civilisation musulmane andalouse au Nouveau Monde.
Né à Lima en 1934, décédé à Palma de Majorque en 1992, cet historien péruvien de grande compétence, universitaire, chercheur et diplomate (il a été ambassadeur du Pérou à Alger durant sept ans), a consacré sa vie, très courte, à la remise à l’endroit d’une vérité historique.
»
Notre Petite Bibliothèque de l’Été 2009 ferme ses portes, tandis que notre Temps de Lire reprend son cours normal de présentation d’ouvrages chaque mercredi…

Kaddour M´HAMSADJI

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...