RSS

Un grand s’en va

19 août 2009

Non classé

Alain Robbe-Grillet

Un grand s’en va

Alain Robbe-Grillet, qui s’est éteint (1) la semaine dernière, est l’un des plus grands romanciers du XXe siècle et le principal animateur du mouvement du Nouveau roman en France. Il a été aussi de tous les combats qui ont secoué la deuxième moitié du XXe siècle : la guerre d’Algérie

(il a signé en 1957, avec les « 120 », le manifeste pour l’arrêt des hostilités et l’ouverture immédiate des négociations pour l’auto-détermination du peuple algérien), la guerre du Vietnam (il a fustigé les Etats-Unis d’Amérique, à cause de leur politique « carnassienne » au Vietnam), lors des événements de mai 1968 (il a été au côté des jeunes pour la liberté, la paix et l’amour), les guerres d’indépendances des pays du tiers-monde (il a dénoncé le colonialisme et a demandé le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes). Plus tard, il défendra les Palestiniens et demandera à ce qu’il y ait une paix entre Arabes et Israéliens. En 1984, en pleine guerre irako-iranienne, il visitera Baghdad, non pour saluer Saddam Hussein, mais pour demander la paix ! Je me rappelle toujours de sa mémorable interview avec l’écrivain palestinien Djabra Ibrahim Djabra (publiée à Paris dans El Yaoum Essabeï. Il disait à Djabra : « Je ne peux jamais cautionner la guerre ! » Il y a quatre ans, il a été élu membre de l’Académie Française. qu’il a refusé. Sa célèbre phrase : « Je ne pourrai jamais m’asseoir à côté de mandarins qui refusent le renouveau de la langue française ! » résonne toujours dans les couloirs de la plus célèbre des institutions françaises. Beaucoup de critiques disent que la prise de conscience d’Alain Robbe-Grillet s’est faite contre l’existentialisme qui privilégiait le « message » en littérature et favorisait un certain type de discours engagé, dont on commençait, vers 1950, à mesurer le faible pouvoir d’intervention sur l’histoire (le nouveau roman a coïncidé avec la guerre d’Algérie et le retour au pouvoir du général de Gaulle). Alain Robbe-Grillet a publié 20 romans, cinq essais et un recueil de nouvelles 2 Il se peut que La Maison de rendez-vous soit son meilleur roman. Il est moins « nouveau » que les précédents, mais il est plus « étonnant ». Enfin, certains écrivains et critiques (notamment les universitaires disent que Robbe-Grillet, était sulfureux et narcissique, mais un grand écrivain et cinéaste3, pourquoi Alain Robbe-Grillet n’aurait-t-il pas le droit d’être sulfureux, (Peut-être à cause de ses positions pour les oppressés comme les Vietnamiens, les Algériens, les Palestiniens… Dans un Occident oppresseur, raciste et… colonialiste !) et narcissique (certainement parce que son érudition dépassait largement la médiocrité des « mandarins » et les pseudo-écrivains de sa génération !).

- (1) Alain Robbe-Grillet avait 85 ans
- (2) En majorité aux éditions de Minuit
- (3) Après R. Resnais et Godard, il faut voir ou revoir les films de Grillet

Par Djilali Khellas

El Watan  Edition du 25 février 2008

L’info. au quotidien

   Culture

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Une réponse à “Un grand s’en va”

  1. Artisans de l'ombre Dit :

    Alain Robbe-Grillet
    Ecrivain et réalisateur français
    [Littérature française]
    Né à Brest le 18 août 1922
    Décédé le 18 février 2008
    Biographie d’Alain Robbe-Grillet

    Après des études d’agronomie, et divers séjours en Afrique et aux Antilles, Alain Robbe-Grillet se consacre à l’écriture, ou plutôt à des recherches novatrices menées sur l’écriture. C’est ainsi qu’il devient l’un des plus grands théoriciens et représentants du Nouveau Roman. Ce courant littéraire désigne les auteurs qui, à partir des années 1950, rejettent la forme romanesque traditionnelle, à savoir la linéarité de l’intrigue, la chronologie du récit, et l’épaisseur psychologique des personnages. La première oeuvre de Robbe-Grillet, intitulée ‘Les Gommes’, paraît en 1953 et participe de cette veine contestataire. Mais cet écrivain s’est également livré à d’autres expériences d’ordre cinématographique. Il a notamment publié sous forme de ciné-roman le scénario de ‘L’ Année dernière à Marienbad’, réalisé par Alain Resnais en 1961. Dans ses derniers textes, il semble toutefois revenir à une écriture romanesque plus classique. Hospitalisé pour des problèmes cardiaques, Alain Robbe-Grillet meurt le 18 février 2008.

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Les 7 profils d’apprentissage

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...