RSS

Colloque national sur le parcours du moudjahid Saâd Dahleb

17 août 2009

Colonisation

Colloque national sur le parcours du moudjahid Saâd Dahleb

Entamés il y a quelque temps déjà par la commission de wilaya chargée des fêtes et journées nationales, les préparatifs du colloque sur le moudjahid Saâd Dahleb prévu les 25 et 26 de ce mois à Tiaret se poursuivent ces jours-ci avec des réunions marathon au siège de la wilaya pour permettre aux organisateurs d’apporter les dernières retouches avant le jour J.


Placé sous le haut patronage du président de la République, ce premier colloque du genre devrait s’intéresser principalement au parcours diplomatique de Saâd Dahleb, et ce, à travers une série de communications qui seront animées durant la première matinée à la salle de conférences Mekki- Mustapha par des professeurs universitaires et autres chercheurs en histoire tels le Dr Yahia Bouaziz, Amar R’khila, Hadhri Abdelaziz ou encore Amar Belkodja. Aussi pour ceux qui ne connaissent pas Saâd Dahleb, ce dernier est né en 1918 au douar Beni- Hammad près de Ksar – Chellala dans la wilaya de Tiaret. Il fit ses études secondaires au collège de Blida où il rencontre Abane Ramdane, Benyoucef Benkhedda et plus tard Messali Hadj en 1937 à Alger. Après avoir obtenu son bac, Dahleb travaillera quelque temps dans l’administration des contributions diverses. En 1944, il était secrétaire de la section AML (Amis du manifeste et de la liberté) de Ksar-Chellala. Militant très actif, Saâd Dahleb attire l’attention des autorités françaises au point de le surveiller sévèrement, d’autant qu’il devient le proche collaborateur de Messali Hadj assigné à résidence à Ksar- Chellala. Le 18 avril 1945, Saâd et trois de ses compagnons sont à l’origine de troubles qui n’étaient en fait qu’une étincelle qui conduira aux émeutes du 8 Mai 1945, durant lesquelles Dahleb sera immédiatement arrêté et torturé. Une fois libéré, il renoue avec l’activité politique pour le compte du PPAMTLD dont il devient membre du comité central en 1953. En 1955, soit après le déclenchement de la Révolution, il rejoint ses camarades de lycée Abane-Ramdane et Youcef Benkhedda en l’occurrence pour jouer un rôle actif au sein du rassemblement des forces patriotiques. Dahleb est désigné ensuite membre du comité de coordination et d’exécution (CCE) issu du congrès de la Soummam tenu en août 1956. A la création du GPRA en 1958, Dahleb est membre du cabinet de M’hammed Yazid alors ministre de l’Information, puis secrétaire général au ministère des Affaires étrangères jusqu’à 1961- 62. Au lendemain de l’indépendance, il est nommé pendant quelque temps ambassadeur d’Algérie au Maroc, puis il quitte définitivement la scène politique jusqu’à son décès survenu le 16 décembre 2000. Pour revenir au colloque, l’on saura, selon les organisateurs, qu’une bonne partie du programme sera consacrée aux témoignages vivants sur la personne du moudjahid que ses proches, ses compagnons et ceux qui l’ont côtoyé évoqueront à cette occasion. Selon les invitations déjà adressées (plus de 700), cette manifestation devrait être rehaussée par la présence de bon nombre de personnalités nationales dont le ministre des Moudjahidine, d’anciens chefs de gouvernement comme Réda Malek, Belaïd Abdesselam, Ismaïl Hamdani ou encore Ali Haroun, ancien membre du HCE, Abdelhamid Mehri etc. Au deuxième jour, les invités se déplaceront à destination de la localité natale de Saâd Dahleb avant de se diriger vers la daïra de Ksar-Chellala où ils assisteront au niveau de la résidence universitaire à une communication et une projection de documentaires préparés pour la circonstance. Une exposition d’arts plastiques portant sur des portraits des héros de la Révolution réalisée par le peintre Belmelka et proposée par le CIAJ, fera partie des activités programmées au niveau de ladite cité. La distribution de récompenses au profit des lauréats des différents tournois sportifs organisés par la DJS sera la dernière étape de cette visite avant la clôture officielle de l’évènement.

Mourad Benameur le soir d’Algérie


À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...