RSS

Le Mal de vivre

5 août 2009

1.Lu pour vous

Le Mal de vivre


Le Mal de vivre

d’Eugène Dabit

[Littérature française XXe]

Editeur : Gallimard
Publication : 16/6/2005

Edition de poche

Nombre de pages : 330 pages     ISBN : 2070775135

Première publication : 1939

Résumé du livre

André est peintre. Sa vie sentimentale tumultueuse le partage entre deux femmes et entre sa volonté d’homme et sa quête d’idéal. Il part donc au bord de la Méditerranée, à Carpiagne (comprendre Cassis), pour oublier et retrouver le goût de la peinture. Jusqu’à ce que Sari entre dans sa vie.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Une réponse à “Le Mal de vivre”

  1. Artisans de l'ombre Dit :

    par Emilie Valentin

    Mon premier est un manuscrit inachevé dont l’auteur est mort avant d’être allé plus loin que la première partie. Mon second est un peintre en goguette à Cassis pour soigner un chagrin d’amour. Et mon tout…est un tout. Le mal de vivre a beau n’être que le début de l’histoire, il forme un ensemble. La tradition veut que le lecteur soit accompagné studieusement de la situation initiale au dénouement. Mais le sort en a décidé autrement et cette infraction au bon déroulement de l’intrigue est loin de desservir le roman. Car si le mal-être, la douleur et le trouble y sont traduits avec une efficacité redoutable, l’issue, quant à elle, nous est pour une fois épargnée. En mourant, Eugène Dabit a abandonné son héros au moment où il prend son envol, ou, au choix, retombe. Libre au lecteur de reprendre le flambeau. Le mal de vivre est publié avec des contes et des notes de voyages, parmi lesquels une histoire de légionnaire en proie au regret, un couple qui prend l’eau, et tant d’autres. Ces textes ont en commun d’exprimer les sentiments qui torturent l’âme en mettant sur eux des mots francs et droits, rendant aux émotions leur intensité d’origine. Ces bribes littéraires, mises bout à bout, forment ainsi un tableau fort et émouvant.

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Les 7 profils d’apprentissage

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...