RSS

Ferdinand Brunetière

23 juillet 2009

Non classé

Ferdinand Vincent-de-Paul Marie Brunetière, né à Toulon le 19 juillet 1849 et mort à Paris le 9 décembre 1906, est un critique littéraire français.

Fils d’un inspecteur général de la Marine, Brunetière s’éloigne rapidement de la Provence pour passer son enfance à Fontenay-le-Comte. Il échoue à l’École normale supérieure (ENS) en 1869 et 1870 et devient répétiteur dans des institutions privées. Il collabore à partir de 1875 à La Revue des Deux Mondes, dont il devient le secrétaire de rédaction de 1877 à 1893 puis le directeur en 1893. Maître de conférences à l’École normale supérieure en 1886, il est décoré, en 1887, de la Légion d’honneur. Élu membre de l’Académie française le 8 juin 1893, il succéde à John Lemoinne au fauteuil 28. Il est reçu le 15 février 1894 par Paul-Gabriel d’Haussonville. En 1897, il donne des conférences aux Etats-Unis. Il se convertit au catholicisme en 1900.

Brunetière était essentiellement un tenant du classicisme rationaliste du XVIIe siècle, ce qui l’amena à s’opposer parfois durement aux écoles littéraires de son époque. Il écrivit ainsi contre Zola Le Roman naturaliste et protesta en 1892 contre le projet d’un monument à Charles Baudelaire. Il était également hostile au scientisme dominant, ce qui l’a rapproché un temps d’un anarchiste comme Octave Mirbeau. Antidreyfusard, mais non antisémite, il a accusé, en 1898, les intellectuels dreyfusards de se dévoyer en intervenant sur un terrain qui n’était pas de leur compétence. Brunetière défendit une théorie de l’évolution des genres littéraires, inspirée des thèses de Darwin.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Une réponse à “Ferdinand Brunetière”

  1. Artisans de l'ombre Dit :

    Principaux écrits

    Envoi de Ferdinand BrunetièreLe Roman naturaliste (1883)
    Évolution de la critique (1890)
    Évolution des genres dans l’histoire de la littérature (1890)
    Évolution de la poésie lyrique en France au dix-neuvième siècle (1891-1892)
    Histoire de la littérature française classique (1891-1892)
    Histoire du théâtre français (1891-1892)
    Essais sur la littérature contemporaine (1892)
    Manuel de l’histoire de la littérature française (1898)
    Sur les chemins de la croyance (1904)
    Honoré de Balzac, 1799-1850, Calmann-Lévy, Paris, 1906.
    Études critiques sur l’histoire de la littérature française (1880-1907)
    Publications posthumes

    Discours de combat (1907)
    Lettres de combat (1912)

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Les 7 profils d’apprentissage

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...