RSS

Un 13 Juillet

22 juillet 2009

EPHEMERIDES

  • 1906 : une loi rend le repos hebdomadaire obligatoire en France
  • 1908 : des femmes participent aux jeux olympiques modernes pour la première fois
  • 1919 : première traversée aller-retour de l’Atlantique par un dirigeable
  • 1930 : début de la première coupe du monde de football en Uruguay
  • 1927 : Naissance de Didouche Mourad, héros de la Guerre d’indépendance d’Algérie († 18 janvier 1955)
  • 2009 : Décès du Sheikh Ibn Jibreen [1], savant musulman.
  • À propos de Artisan de l'ombre

    Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

    Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

    S'abonner

    Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

    6 Réponses à “Un 13 Juillet”

    1. Artisans de l'ombre Dit :

      Surnommé « Si Abdelkader » , il naquit le 13 juillet 1927 à El Mouradia à Alger au sein d’une famille modeste, effectua ses études primaires ainsi que le cycle moyen à l’école d’El Mouradia puis rejoignit le lycée technique du Ruisseau.
      Nourrissant dès son jeune âge une haine farouche envers le colonialisme qui fit naître en lui le désir de venger ses compatriotes, il s’engagea, dès 1942, dans les rangs du Parti du Peuple alors qu’il n’avait pas encore atteint l’âge de 16 ans.
      Deux ans plus tard, il fut nommé responsable des quartiers d’El Mouradia, El Madania et Birmandreis et créa en 1946, la troupe de Scouts « al amal » ainsi que l’équipe sportive « al-sarie al-riadhi » d’Alger.
      En 1947, il organisa les élections municipales dans sa zone. Le martyr fut parmi les membres les plus éminents de l’Organisation Spéciale.
      Il se rendit également dans l’Ouest Algérien en vue d’organiser la campagne électorale pour l’Assemblée algérienne, fut arrêté mais réussit à s’enfuir du tribunal.
      Lors de la découverte de l’Organisation Spéciale en mars 1950 et après l’échec de l’administration coloniale à le capturer, un jugement par contumace fut prononcé contre lui, le condamnant à 10 ans de prison. Toutes les pressions exercées contre lui furent vouées à l’échec puisqu’il constitua en 1952, avec le martyr Ben Boulaïd, un noyau clandestin dans la Capitale dont la mission était la fabrication de bombes en prévision du déclenchement de la Révolution.
      Il se rendit ensuite en France avec pour mission le contrôle interne de la Fédération. A son retour à Alger, il mit en place avec ses compagnons le Comité Révolutionnaire pour l’Unité et l’Action, de même qu’il participa à la réunion des « 22 » tenue en juin 1954, au cours de laquelle fut décidé le déclenchement de la Révolution. De cette réunion, émergea le premier Conseil de la Révolution , composé de 5 membres dont Didouche, lequel fut nommé responsable de la zone II.
      Le martyr fut l’un des plus éminents rédacteurs de la Déclaration du 1er novembre 1954 et réussit , après le déclenchement de la Révolution et avec l’aide de son adjoint Zighout Youcef, à jeter les bases d’une organisation politico-militaire jusqu’au 18 janvier 1955 où après une bataille au douar Souadek, il tomba au champ d’honneur alors qu’il n’avait pas encore 28 ans, pour être ainsi le premier chef de zone à tomber au champ d’honneur.

      Données extraites du CDROM Histoire d’Algérie edité par le ministère des Moudjahidines

      Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Les 7 profils d’apprentissage

    2. Artisans de l'ombre Dit :

      Né à Alger (Belcourt) en 1922, Il adhère au P.P.A après 1945 et avec son ami Ahmed Bouguerra, travaille comme cheminot à la gare centrale d’ Alger.
      Militant C.G.T et membre du Comité Central Jeune du M.T.L.D, il effectue pour le compte de l’ organisation nationaliste, de nombreuses missions à Constantine.
      Leader de l’ O.S dès sa création en 1947, pour le Nord-Constantinois, il passe dans la clandestinité au moment de la répression de 1950. Avec Mohammed Maroc, il se cache dans différents endroits de l’ Algérois, puis se réfugie à Paris. Là, il devient l’ adjoint de Boudiaf à l’ organisation de la Fédération de France. Il adopte ses thèses. Il regagne l’Algerie, participe à la constitution du Groupe des 22. C’est en tant que responsable du Constantinois qu’ il participe à la rédaction de la proclamation du 1er novembre.

      Disposant d’ un effectif réduit sous ses ordres, il multiplie les coups contre l’ armée française, donnant l’ impression à son adversaire qu’ il a affaire à des forces importantes.
      Toujours à la tête de ses combattants, il est encerclé le 18 janvier 1955 avec une escorte de dix huit hommes au douar Souadek par les parachutistes du colonel Ducournau.
      Il est abattu d’ une rafale de mitraillette alors qu’ il tentait de couvrir la retraite du groupe qu’ il dirigeait.

      Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Les 7 profils d’apprentissage

    3. Artisans de l'ombre Dit :

      Didouche Mourad naquit le 13 juillet 1927 à Alger. Issu d’une famille moyenne, il entame ses études aux Anassers pour les achever à Constantine, en 1943, où il obtient son brevet. Mais, ne pouvant poursuivre sa scolarité, il devient employé aux chemins de fer.

      Très tôt membre du mouvement des Scouts Musulmans Algériens, véritable école du nationalisme, il est l’un des fondateurs du RAMA, club omnisports des hauteurs d’Alger dans lequel la pratique du sport va de pair avec l’éveil de la conscience nationale. Dès 1943, il milite au Parti du Peuple Algérien (PPA), devenu par la suite Mouvement pour le Triomphe des Libertés Démocratiques (MTLD.). Il participe ainsi à l’organisation des manifestations du 8 mai 1945, qui devaient entraîner la répression sauvage des forces coloniales (45.000 morts) et ancrer l’idée chez le jeune Didouche que l’indépendance ne pouvait s’obtenir que par la lutte armée.

      En mars l950, la police française découvre qu’il est membre de l’Organisation Spéciale (OS.). Il échappe de peu à une arrestation. En 1952, il est chargé de l’organisation de la région de Blida et Médéa. Au cours d’une réunion du MTLD, il est arrêté, mais réussit à fausser compagnie aux inspecteurs qui le mènent au commissariat. A Alger, ses compagnons du MTLD l’affectent en Oranie comme responsable adjoint de l’organisation dans cette région. Encore en 1952, il se voit confier les mêmes responsabilités au sein de l’émigration algérienne en France, où il se distingue par un travail d’agitation politique inlassable. De retour au pays, il participe aux préparatifs visant à lancer la lutte armée.

      En 1954, à la fin avril, il devient membre du Comité Révolutionnaire d’Unité et d’Action (CRUA), nouvelle instance dont s’est doté le mouvement nationaliste pour entamer résolument la lutte armée. Agé alors de vingt-sept ans, il est le plus jeune élément du CRUA. Il contribue à la rédaction de la proclamation du 1er novembre 1954, et, quelques semaines avant le déclenchement de la guerre de libération, il est chargé de diriger le Nord-Constantinois, qui deviendra la wilaya II.

      Avec le peu d’armes dont il disposait, il réussit à mener quelques opérations militaires qui eurent un grand impact. Mais sa grande contribution réside dans l’organisation des réseaux d’action dans la région. En janvier 1955, lors d’un accrochage avec l’armée française prés de Smendou (actuellement Zighout Youcef), il tomba sous les balles ennemies après une héroïque résistance. Son lieutenant, Zighout Youcef, le remplaça dès lors à la tête de la région.

      Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Les 7 profils d’apprentissage

    4. Artisans de l'ombre Dit :

      Hommage au martyr Didouche Mourad

      La ville de Didouche Mourad, située à une quinzaine de kilomètres au nord de Constantine, avait rendez-vous hier avec l’Histoire à l’occasion de la commémoration du 54ème anniversaire de la mort, au champ d’honneur, du martyr Didouche Mourad, le 18 janvier 1955 au lieudit Oued Boukerker, dans l’historique wilaya 2. Il y avait grande foule, en cette journée de dimanche 18 janvier, composée de compagnons d’armes du chahid, des autorités locales de la wilaya de Constantine et de simples citoyens, venus se recueillir, et rendre hommage à ce héros illustre. Une commémoration qui s’est caractérisée, en début de matinée, par une cérémonie de recueillement au cimetière des Martyrs de la ville. La journée a été également marquée par la signature d’un protocole d’accord de jumelage entre la commune de Didouche Mourad et celle d’El Mouradia à Alger, lieu de naissance du martyr, ainsi que l’organisation d’une conférence-débat à la salle des conférences de l’APC, notamment en présence du sénateur Abdrezzak Bouhara et du Moudjahid Mohamed Kadid.

      Par F. R.
      El Watan
      Edition du 19 janvier 2009

      Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Les 7 profils d’apprentissage

    5. Artisans de l'ombre Dit :

      العزاء للأمة في فقيد الأمة

      الحمد الله رب العالمين والصلاة والسلام على نبينا محمد وآله وصحبه أجمعين وبعد ..

      فقد تلقت الأمة الإسلامية نبأ وفاة سماحة الشيخ عبدالله بن عبدالرحمن الجبرين رحمه الله وأسكنه فسيح جناته في الساعة الثانية بعد ظهر يوم الاثنين الموافق 20/7/1430 هـ – 13/7/2009م ، وذلك بعد أن عانى مع المرض مدة خمسة أشهر واثني عشر يوما ، فلقد كانت مكانة الشيخ في داخل المملكة وخارجها سببًا في الحزن العام الذي أطبق أصقاع الأرض، وحيث تابع المحبون الأخبار العامة التي نشرت في وسائل الإعلام، حيث أصدر الديوان الملكي بيانًا نعى فيه سماحة الشيخ….المزيد
      الاحد
      26-7-1430هـ
      2009-07-19 م

      Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Les 7 profils d’apprentissage

    Académie Renée Vivien |
    faffoo |
    little voice |
    Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
    | Sud
    | éditer livre, agent littéra...