RSS

L’histoire de la vie de deux poètes ,

18 juillet 2009

1.POESIE

C’est en 1871 qu’Arthur Rimbaud débarque à Paris. Il y rencontre Paul Verlaine. Commence alors entre ces deux hommes une belle histoire, une histoire tragique qui les lie à tout jamais au-delà des temps.

Deux poètes, deux génies en quête d’amour et d’inspiration. Pendant deux longues et merveilleuses années, les deux hommes composent des vers magnifiques, des poèmes aujourd’hui encore adulés et aimés que chacun fredonne et se dit et se lit…

De cette intimité innocente naît un amour interdit ou coupable ? Les sentiments de Verlaine, tangents, entre sa femme Mathilde et son amant Rimbaud tenteront de faire de son homosexualité une expérience. Mais cette expérience entre beauté, bonheur et aussi douleur… s’achève un beau jour de juillet 1873 à Bruxelles. En proie à l’alcool, tiraillé par ses sentiments profonds, Paul Verlaine tire une balle sur Arthur Rimbaud, son amant. Il sera simplement blessé, blessé physiquement, mais aussi blessé dans l’âme. Arthur Rimbaud s’en va et quitte Paul Verlaine.

Pour mieux comprendre cette passion il est intéressant de connaître les deux personnages.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

6 Réponses à “L’histoire de la vie de deux poètes ,”

  1. Artisans de l'ombre Dit :

    PAUL VERLAINE

    Paul Verlaine naquit à Metz le 30 mars 1844. Issu d’une famille de la petite bourgeoisie, il fit des études à Paris. A cette époque il se rend souvent dans des cafés et des salons littéraires parisiens… C’est en 1866, à tout juste 20 ans qu’il collabore au premier Parnasse contemporain et publie les célèbres « Poèmes Saturniens ». Puis en 1869, « les Fêtes galantes », évoquant le dix-huitième siècle de Watteau… Mathilde Mauté devient sa femme peu de temps après, il publie alors « La Bonne Chanson ».

    Pourtant, l’année qui va suivre est celle qui bouleversa sa vie, il fait la Rencontre d’Arthur Rimbaud ; Verlaine quitte alors sa tendre épouse, et suit aveuglement le jeune poète en Angleterre, puis en Belgique. Naissent alors sous sa plume les « Romances sans paroles ». Puis, le terrible drame survint dans les années qui suivirent…Verlaine tire sur son amant, il est alors condamné à deux ans de prison qu’il purge à Bruxelles puis à Mons. Après toute cette souffrance, Verlaine se convertit au Catholicisme et il publie « le livre de Sagesse »… 1884 arrive son essai sur trois « poètes maudits » suit : Mallarmé, Tristan Corbière, et bien évidemment Rimbaud, mais ce n’est qu’à partir de 1887 que sa célébrité s’accroît. Seulement voilà, son destin lui joue des tours, la fatalité se joue de lui, il plonge alors dans la misère la plus totale. Le poète s’use…
    Il s’éteint à Paris le 8 janvier 1896…

    On raconte qu’au lendemain de son enterrement, plusieurs quotidiens évoquent un événement curieux et pour le moins étrange : ce serait dans la nuit suivant les obsèques que la statue de la Poésie sur l’Opéra, aurait perdu un bras. Son bras se serait cassé, écrasé littéralement, avec la lyre qu’il soutenait, à l’endroit même où le corbillard de Verlaine venait de passer quelques heures auparavant…

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Les 7 profils d’apprentissage

  2. Artisans de l'ombre Dit :

    ARTHUR RIMBAUD

    Arthur Rimbaud naquit à Charleville-Mézières, un jour d’octobre 1854, le 20. Sa mère, Vitalie Cuif, est une femme très autoritaire et son père, Frédéric Rimbaud, est militaire, capitaine des armées comme le fut celui de Verlaine. Rimbaud entre à l’Institut Rossat en 1862, c’est une école fréquentée par les enfants de la bourgeoisie de Charleville et très réputée.

    En 1865, il entre au collège de Charleville et commence à écrire… Il se lie d’amitié avec Georges Izambard, son professeur de rhétorique qui lui fait découvrir de grands auteurs comme Rabelais, Victor Hugo ou bien encore Théodore de Banville. La même année, Rimbaud part pour Paris mais comme la France et la Prusse sont officiellement en guerre, il s’y rend sans autorisation, il est donc incarcéré à la prison de Mazas. Cependant, son cher professeur Izambard parvient à le faire libérer. Avant son retour à Charleville, il séjourne quelques temps chez les dites demoiselles Gindre, proches de la famille Izambard.

    La mère de Rimbaud implore le retour de son fils qui ne cesse de fuguer…il finit par regagner Paris pour y rester deux semaines. Cette année là, il rencontre Verlaine et participe aux réunions parisiennes du « Cercle Zutique » mais en sera exclu très vite. Rimbaud et Verlaine, vivant des moments forts et dissolus, décident de s’en aller en Belgique, en Angleterre. Rimbaud regagne les Ardennes à la fin de l’année 1872, et c’est en 1873, l’année suivante, qu’il commence à rédiger « Une Saison en enfer ». Inutile de rappeler la scène tragique qui sépara à tout jamais les deux hommes.

    Au fil du temps Rimbaud voyagea beaucoup à travers le monde, dans de nombreux pays…dans d’autres univers… Il fit du trafic d’armes de 1885 à 1888. Mais c’est en 1891 qu’il est rapatrié en France à cause d’une tumeur au genou droit qui le fait souffrir atrocement et qui causera sa mort en novembre de la même année…

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Les 7 profils d’apprentissage

  3. Artisans de l'ombre Dit :

    SUR LES TRACES DE LEUR HISTOIRE

    Verlaine sans Rimbaud ou Rimbaud sans Verlaine, deux talents, deux génies qui se sont trouvés pour peut-être mieux se perdre… mais c’est surtout la naissance d’œuvres qui rend leur union si impalpable et peut-être si atemporelle. Retrouvez à travers ces choix de textes leur univers…

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Les 7 profils d’apprentissage

  4. Artisans de l'ombre Dit :

    Comment Verlaine s’adressait-il à son cher Rimbaud ?

    Lettres de Paul Verlaine à Arthur Rimbaud

    Paris, le 2 avril (18)72.
    Du café de la Closerie des Lilas.

    Bon ami,

    C’est charmant, l’Ariette oubliée, paroles et musique ! Je me la suis fait déchiffrer et chanter ! Merci de ce délicat envoi ! Quant aux envois dont tu me parles, fais-les par la poste, toujours à Batignolles, [rue] Lécluse. Auparavant, informe-toi des prix de port, et si les sommes te manquent, préviens-moi, et je te les enverrai par timbres ou mandats (à Bretagne). Je m’occuperai très activement du bazardage et ferai de l’argent – envoi à toi, ou gardage pour toi à notre revoir – ce que tu voudras m’indiquer.

    Et merci pour ta bonne lettre ! Le « petit garçon » accepte la juste fessée, I’ »ami des crapauds » retire tout, – et n’ayant jamais abandonné ton martyre, y pense, si possible – avec plus de ferveur et de joie encore, sais-tu bien, Rimbe.

    C’est ça, aime-moi, protège et donne confiance. Etant très faible, j’ai très besoin de bontés. Et de même que je ne t’emmiellerai plus avec mes petitgarçonnades, aussi n’emmerderai-je plus notre vénéré Prêtre de tout ça, – et promets-lui pour bientissimot une vraie lettre, avec dessins et autres belles goguenettes.

    Tu as dû depuis d’ailleurs recevoir ma lettre sur pelure rose, et probab[lement] m’y répondre. Demain j’irai à ma poste restante habituelle chercher ta missive probable et y répondrai… Mais quand diable commencerons-nous ce chemin de croix, – hein ?

    Gavroche et moi nous sommes occupés aujourd’hui de ton déménagement. Tes frusques, gravures et moindres meubles sont en sécurité. En outre, tu es locataire rue Campe jusqu’au huit. Je me suis réservé, – jusqu’à ton retour, – 2 gougnottes à la sanguine que je destine à remplacer dans son cadre noir le Camaïeu du docteur. Enfin, on s’occupe de toi, on te désire. A bientôt, – pour nous, – soit ici, soit ailleurs.

    Et l’on est tous tiens.
    P.V.

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Les 7 profils d’apprentissage

  5. Artisans de l'ombre Dit :

    Un texte dit anonyme, un texte conjointement écrit par les deux poètes…

    L’Idole (Sonnet du Trou du Cul)

    Obscur et froncé comme un oeillet violet
    Il respire, humblement tapi parmi la mousse
    Humide encor d’amour qui suit la fuite douce
    Des Fesses blanches jusqu’au coeur de son ourlet.

    Des filaments pareils à des larmes de lait
    Ont pleuré, sous le vent cruel qui les repousse,
    À travers de petits caillots de marne rousse
    Pour s’aller perdre où la pente les appelait.

    Mon Rêve s’aboucha souvent à sa ventouse ;
    Mon âme, du coït matériel jalouse,
    En fit son larmier fauve et son nid de sanglots.

    C’est l’olive pâmée, et la flûte caline,
    C’est le tube où descend la céleste praline :
    Chanaan féminin dans les moiteurs enclos !

    Albert Mérat
    P.V – A.R.

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Les 7 profils d’apprentissage

  6. Artisans de l'ombre Dit :

    Rimbaud en chanson :

    Nombres d’artistes ont évoqués ce poète maudit, nombres d’artistes lui ont dédiés des chansons. De Léo Ferré en passant par Barbara jusqu’à Renaud ou Hubert-Félix Thiefaine.

    « Affaire Rimbaud »

    Paroles: Hubert-Félix Thiéfaine.
    Musique: Hubert-Félix Thiéfaine, Claude Mairet « Météo für nada » (1986).

    La jambe de Rimbaud,
    De retour à Marseille
    Comme un affreux cargo
    Chargé d’étrons vermeils,
    Dérive en immondices
    À travers les égouts.
    La beauté fut assise
    Un soir sur ce genou.
    Horreur Harar Arthur,
    Et tu l’as injuriée.
    Horreur Harar Arthur
    Tu l’as trouvée amère… la beauté ?

    Une saison en enfer
    Foudroie l’Abyssinie.
    Ô sorcière, ô misère,
    Ô haine, ô guerre, voici
    Le temps des assassins
    Que tu sponsorisas
    En livrant tous ces flingues
    Au royaume de Choa.
    Horreur Harar Arthur,
    Ô Bentley, ô châteaux,
    Horreur Harar Arthur,
    Quelle âme, Arthur est… sans défaut ?
    Les poètes aujourd’hui
    Ont la farce plus tranquille
    Quand ils chantent au profit
    Des derniers Danâkil.
    Juste une affaire d’honneur
    Mouillée de quelques larmes
    C’est quand même un des leurs
    Qui fournissait les armes.
    Horreur Harar Arthur,
    T’es vraiment d’outre-tombe.
    Horreur Harar Arthur
    Et pas de commission.
    Horreur Harar Arthur
    Et pas de cresson bleu
    Horreur Harar Arthur
    Où la lumière pleut.

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Les 7 profils d’apprentissage

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...