RSS

75.Récits sapientiaux (75e partie)

16 juillet 2009

Non classé

Récits sapientiaux (75e partie)
Par K. Noubi

Résumé de la 74e partie n Une femme, un peu simple d’esprit, vit en ermite dans la forêt. Les prières qu’elle adresse à Dieu se réduisent à cette formule : «Mon Dieu, je t’adore de toutes mes forces !»

Les jours et les années passent. La sainte vieillit, mais elle récite toujours sa formule, le cœur plein d’amour et de crainte pour Dieu.
Un jour, dit-on, elle se lève comme de coutume à l’aube, fait ses ablutions et monte sur son rocher pour faire sa prière. Elle n’a pas appris, depuis, les paroles qu’il faut réciter pour la prière, mais sa formule est là, et elle la récite toujours, avec la même ferveur que lorsqu’elle a rejoint la montagne pour y mener sa vie d’ermite.
«Mon Dieu, je t’adore de toutes mes forces !»
Or, ce jour-là, un étranger qui passait par là, la surprend. Il attend qu’elle finisse sa prière et s’approche.
— Bonjour brave femme, lui dit-il, qu’est-ce que tu fais là, dans cette montagne ?
Elle répond à son salut.
— Je vis ici, dit-elle.
L’homme s’étonne.
— Comment peut-on vivre dans cet endroit désert, loin des autres hommes ?
— J’ai choisi de vivre ici, pour m’adonner à mes dévotions !
— C’est admirable, dit l’homme, mais comment fais-tu pour ta subsistance ? Je ne vois aucun champ ni aucun arbre susceptible de te nourrir !
Elle sourit.
— Dieu veille à ma subsistance.
L’homme est vraiment admiratif.
— Comme ta foi est puissante !
Puis, curieux, il l’interroge.
— Mais, dis-moi, quelles sont ces paroles que tu prononçais ?
— Je disais : «Mon Dieu, je t’adore de toutes mes forces !»
— Et tu répétais ces paroles inlassablement ?
— Oui…
— Et pourquoi répètes-tu ces paroles ?
— Ces paroles sont ma prière !
L’homme est étonné.
— C’est ainsi que tu pries ?
La femme s’étonne.
— J’ai toujours prié ainsi !
— Non, non, il y a des gestes à faire et des paroles à prononcer, pour faire la prière. Ils faut les accomplir, si tu veux que Dieu agrée tes prières !
La femme s’effraie.
— Je te prie de m’enseigner ce qu’il faut faire… Je croyais être dans le vrai et voilà que tu m’apprends que je suis dans le faux !
— Ne t’inquiète pas, je vais t’apprendre comment faire la prière.
Et il se met à lui enseigner les gestes qu’il faut faire et les paroles à réciter pour la prière. (à suivre…)

K. N.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...