RSS

49.Récits sapientiaux (49e partie)

16 juillet 2009

Non classé

Récits sapientiaux (49e partie)
Par K. Noubi

Résumé de la 48e partie n Un jeune homme, parti à la recherche de la science, «achète» chez un vieux sage des conseils qui lui serviront dans la vie.

Satisfait, le jeune homme poursuit sa route. Voilà qu’il rencontre une vieille femme qui lui paraît très malheureuse.
— Qu’as-tu vieille maman ?


— Je suis triste !
— Puis-je savoir ce qui provoque ta tristesse ?
— Mon fils… Mon fils unique a été arrêté par le roi et emprisonné… Il n’a rien fait de mal, il a été victime d’une calomnie !
Le jeune homme compatit à la douleur de la vieille.
— Va retrouver le roi et raconte-lui l’histoire de ton fils !
— Le roi ne reçoit pas !
— Alors écris-lui, il lira certainement ta doléance !
La vieille hoche la tête.
— Il faudra que je trouve quelqu’un pour m’écrire une lettre… Mais une lettre bien faite, qui aide à voir la vérité !
Elle interroge le jeune homme.
— Tu m’as l’air instruit, toi, tu veux m’écrire la lettre ?
—Hélas, une lettre bien tournée prend du temps, moi je suis pressé !
— Je te payerai…
Le jeune homme réfléchit : un peu d’argent pourrait lui être utile.
— D’accord, dit-il, raconte-moi ton histoire, je vais t’écrire la lettre…
Elle lui raconte l’histoire. Et il fait la lettre.
— Voilà pour ta peine, dit la vieille.
Elle lui glisse une pièce de monnaie dans la main. Il la regarde.
— Mais c’est peu, dit-il
— C’est tout ce que j’ai, dit la vieille.
Il veut protester mais il se rappelle le conseil du vieux sage : prends ce qu’on te donne, contente-toi de peu, tu parviendras à obtenir plus !
Il sourit.
— ça me suffit, dit-il
Et il s’en va. Cependant, la vieille, munie de sa lettre va au palais royal.
— Je veux parler au roi, dit-elle. Mon fils a été emprisonné à tort, je viens demander que justice lui soit rendue !
— Le roi ne reçoit pas !
— Alors, dit la vieille, remettez-lui ma lettre.
On prend la lettre et on la remet au roi.
— De quoi s’agit-il ? demande-t-il.
— C’est une femme dont le fils a été emprisonné…Elle demande sa libération !
— Cette vieille ne cesse de protester… Donnez-moi quand même sa lettre, je vais la lire… On verra quels arguments elle présente ! (à suivre…)

K. N

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...