RSS

15.Docteur La Mort (15e partie)

16 juillet 2009

Non classé

Docteur La Mort (15e partie)
Par K. Noubi

Résumé de la 14e partie n une autre patiente du docteur Shipman est retrouvée morte en son domicile. Le jour même, elle avait reçu la visite du médecin.

Deux mois et demi plus tard, le docteur Shipman rend visite à une patiente. Il s’agit d’une femme de 67 ans, Marie Quinn. Elle aussi ne souffre pas d’une maladie particulière, mais le médecin s’occupe d’elle.
– hello, madame Quinn, comment allez-vous ?
– bien, docteur…
Le médecin la regarde attentivement.
– vous êtes plutôt pâle…
— Pâle ?
– oui… J’ai l’impression que vous avez une anémie…
La dame s’affole.
– une anémie ? C’est grave ?
– je ne pense pas… Nous allons essayer un traitement, sinon nous ferons des analyses.
– un traitement… Des comprimés ?
– non, des injections !
Elle fait la grimace.
– vous n’aimez pas les injections ? demande le médecin.
– pas trop…
– vous verrez, vous ne sentirez rien… Juste une piqûre, puis ce sera la délivrance…
La dame s’inquiète.
– la délivrance ?
– oui, de vos ennuis de santé !
– alors j’accepte !
Le docteur ouvre sa trousse, sort une seringue et une fiole.
– je m’allonge ou je reste sur la chaise ?
– restez sur votre chaise, cela ne prendra pas beaucoup de temps…
Tandis qu’il prélève le liquide à injecter, Marie Quinn se met sur une chaise, la manche relevée. Le médecin s’approche.
– tendez votre bras !
Elle obéit. Il cherche une veine et, l’ayant trouvée, il glisse l’aiguille.
– aïe…
– c’est fini, vous ne sentirez plus rien…
Elle ne va plus rien sentir, en effet. Le médecin n’a retiré la seringue que quand la malheureuse a incliné la tête.
– ça va ? demande le docteur Shipman.
Mais il n’a pas de réponse. Le médecin sourit et dit.
– je vous l’avais bien dit : vous ne sentirez rien.
Le 24 novembre 1997, le corps de Marie Quinn est découvert, inanimé. On appelle son médecin traitant, le docteur Shipman qui fait cette déclaration :
– Madame Quinn est morte d’un accident vasculaire cérébral. Elle souffrait d’hypertension… Hélas, elle ne prenait pas tout le temps ses médicaments et refusait de suivre un régime. (à suivre…)

K. N

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...