RSS

13.Docteur La Mort (13e partie)

16 juillet 2009

Non classé

Docteur La Mort (13e partie)
Par K. Noubi

Résumé de la 12e partie n L’année 1997 est fatale pour le docteur Shipman : les quatre premiers mois, il perd deux de ses patientes…

Il se garde, bien sûr, de parler des défuntes et il continue à soigner ses patientes à domicile, avec un grand dévouement. Il reçoit aussi à sa clinique de Market Street.
Ce 5 mai 1997, une patiente se présente. Elle a le bras en écharpe et semble souffrir. Il va vers elle.
— ça va ? demande-t-il
— J’ai mal, dit-elle
— Je vais d’abord remplir votre fiche et je vous examinerai après.
Il conduit la dame à son bureau et pose les questions habituelles.
— Pouvez-vous me donner votre nom ?
— Ivy… Yvy Lomas…
— Votre âge ?
— 63 ans…
Shipman lève la tête.
— Vous vivez seule ?
— Oui, depuis mon veuvage…
— Ah, vous êtes veuve…ça ne doit pas être gai de vivre seule !
— Oh, oui, docteur, ce n’est pas gai !
Shipman sourit.
— Ne soyez pas triste, je vais vous examiner…
Il lui enlève l’écharpe et examine le bras.
— Ce n’est rien… Une petite piqûre et il n’y paraîtra rien…
La dame fait la grimace.
— J’ai horreur des piqûres !
— Vous ne sentirez rien…
Le docteur Shipman ouvre une armoire, prend une seringue et un flacon. Yvy Lomas secoue la tête.
— Il doit bien y avoir un moyen de calmer ma douleur… Une pommade.
Le docteur sourit.
— Une pommade est sans effet. Et si je ne vous pique pas, vous risquez une thrombose…
La dame s’effraie.
— C’est dangereux ?
— Oui… c’est même très dangereux si je ne vous pique pas immédiatement !
La pauvre femme soupire.
— Alors, je ne peux pas refuser !
— Oui…
Le docteur parle d’une étrange voix. Mais la dame est trop émue pour le constater. Elle tend le bras et ferme les yeux.
— Allez-y !
Le docteur met un long moment pour préparer la seringue. Il la plonge dans le bras de la patiente, qui a gardé les yeux fermés.
— Ne bougez pas murmure-t-il. (à suivre…)

K. N.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...