RSS

12.Docteur La Mort (12e partie)

16 juillet 2009

Non classé


Docteur La Mort (12e partie)
Par K. Noubi

Résumé de la 11e partie n En 1993, Shipman fonde sa propre clinique à Market Street, dans le Manchester. Il décide aussi de travailler comme médecin de famille, en allant soigner à domicile.

L’année 1997 est chargée pour le docteur Shipman. Il a non seulement à s’occuper de sa clinique, mais aussi de sa clientèle : des femmes âgées qui vivent en général seules.
Le médecin vient s’enquérir de leur santé, il leur tient également compagnie, en acceptant de prendre le thé avec elles et de faire un brin de causette.
En ce début de février, il vient de faire la connaissance d’une charmante vieille de 77 ans, Lizzie Adams. Elle est veuve et vit seule. Comme chaque hiver, elle prend froid et consulte le médecin.
– c’est un rhume, n’est-ce pas, docteur ?
– c’est plus fort qu’un rhume, dit le médecin.
La vieille femme s’effraie.
– une bronchite ?
– une broncho-pneumonie !
– c’est grave ?
– disons que je vais vous soigner…
– est-ce que je vais souffrir ?
– non, non, j’ai les moyens d’arrêter la souffrance !
Il sort une fiole.
– voyez-vous, nous, médecins, sommes capables de tout… y compris d’arrêter les plus fortes douleurs !
Il lui conseille de se mettre au lit.
– vous ne sentirez rien… juste une petite piqûre… et puis, vous serez gagnée par le calme !
La vieille femme obéit.
– maintenant, tendez-moi votre bras !
Elle tend le bras. Il lui fait l’injection, en la regardant dans les yeux. Ce sera le dernier regard que Lizzie Adams croisera.
Le lendemain, on la découvre morte, dans son lit. On appelle le docteur Shipman qui conclut que le décès est due à une broncho-pneumonie.
– je la soignais pour cette maladie !
Et d’ajouter : «hélas, je n’ai pu la sauver !»
Personne ne trouve rien à redire. De toute façon, le docteur est appelé au chevet d’autres malades.
La charmante Jean Lilley n’a que 58 ans et elle est mariée. Dès la première consultation à son domicile, situé au 44 Jackson Street, le médecin déclare :
– vous souffrez du cœur ?
– c’est grave ? demande la femme.
– oui, mais je peux vous soigner !
Le 25 avril, on la découvre inanimée dans son lit.
– elle a succombé à une crise cardiaque !
Et il délivre le permis d’inhumer. (à suivre…)

K. N

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...