RSS

2.L’astucieuse fille du paysan (2e partie)

7 juillet 2009

Nora Aceval

L’astucieuse fille du paysan (2e partie)

Résumé de la 1re partie n Arrivant à décoder les énigmes du Sultan grâce à sa fille, un paysan devient vizir et son astucieuse fille épouse le sultan…

Mais voilà qu’un jour, le hasard voulut que la jeune femme qui passait par hasard devant la salle d’audience, entendit son illustre époux rendre un verdict injuste et erroné. En effet, un pauvre paysan était venu se plaindre d’un riche marchand qui ne voulait pas lui rendre son ânon égaré depuis quelque temps. Le marchand prétendait que c’était sa mule qui avait mis bas l’ânon. Or, chacun sait qu’une mule est un animal stérile.
Mais le Sultan ne voulant pas s’embarrasser plus longtemps de cette affaire, plaça l’ânesse et la mule à distance et donna un coup de bâton sur l’échine de l’ânon. Ce dernier trotta en direction de la mule à laquelle il était habitué.
Le Sultan déclara avec légèreté :
— L’ânon est allé vers la mule, il est donc au marchand.
La femme du Sultan, indignée par cette décision, courut dans sa chambre et fit signe par la fenêtre au paysan qui quittait le palais.
— Pssst ! Eh, homme de bien ! Approche, j’ai quelque chose à te dire.
Intrigué, le paysan s’avança et leva la tête vers la fenêtre. La jeune femme lui apprit qu’elle avait entendu prononcer le jugement du Sultan et qu’elle voulait l’aider à récupérer son ânon. Elle lui souffla alors tout ce qu’il devait faire. L’homme, le sourire aux lèvres, retourna auprès du Sultan et demanda la parole ; elle lui fut accordée :
— Seigneur, j’ai omis de te révéler un événement extraordinaire. Nous savons tous qu’une prédiction annonce que la fin du monde se produirait si jamais une mule venait à mettre bas. Qu’Allah nous protège ! Nous y sommes car hier j’ai été témoin d’un autre phénomène : tout mon champ de blé a été ravagé par un banc de poissons sorti de la rivière afin de se nourrir de mes épis. Ce sont des présages.

L’Algérie des contes et légendes Nora Aceval

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...