RSS

L’ENFANT

4 juillet 2009

1.Lu pour vous

L’ENFANT

Auteur(s) : JULES VALLES

Ai-je été nourri par ma mère ? Est-ce une paysanne qui m’a donné son lait? Je n’en sais rien. Quelque soit le sein que j’ai mordu, je ne me rappelle pas une caresse du temps où j’étais tout petit; je n’ai pas été dorloté, tapoté, baisotté ; j’ai été beaucoup fouetté.


Ma mère dit
qu‘il ne faut pas gâter les enfants, et elle me fouette tous les matins. Quand elle n’a pas le temps le matin, c’est pour midi, rarement plus tard que quatre heures.
Mademoiselle Balandreau y met du suif…
Roman autobiographique, roman engagé, L’ enfant, offre un tableau réaliste de la condition enfantine dans la société du XIX ème siècle.
Brimades et frustrations ne peuvent qu’aboutir à une révolte dont cette édition montre tous les aspects.
Mais l’Enfant est aussi, et peut être surtout, l’expression romanesque d’un cri de souffrance dont l’écho continue de nous troubler.

par : kateflorin

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Une réponse à “L’ENFANT”

  1. Artisans de l'ombre Dit :

    L’ENFANT

    Auteur(s) : JULES VALLES

    Ai-je été nourri par ma mère ? Est-ce une paysanne qui m’a donné son lait? Je n’en sais rien. Quelque soit le sein que j’ai mordu, je ne me rappelle pas une caresse du temps où j’étais tout petit; je n’ai pas été dorloté, tapoté, baisotté ; j’ai été beaucoup fouetté.
    Ma mère dit qu’il ne faut pas gâter les enfants, et elle me fouette tous les matins. Quand elle n’a pas le temps le matin, c’est pour midi, rarement plus tard que quatre heures.
    Mademoiselle Balandreau y met du suif…
    Roman autobiographique, roman engagé, L’ enfant, offre un tableau réaliste de la condition enfantine dans la société du XIX ème siècle.
    Brimades et frustrations ne peuvent qu’aboutir à une révolte dont cette édition montre tous les aspects.
    Mais l’Enfant est aussi, et peut être surtout, l’expression romanesque d’un cri de souffrance dont l’écho continue de nous troubler.

    par : kateflorin

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Les 7 profils d’apprentissage

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...