RSS

La Belle du Caire

4 juillet 2009

1.Lu pour vous

Titre : La Belle du Caire
Auteur : Naguib Mahfouz
Traduit de l’arabe par Philippe Vigreux
Titre original : Al Qahira Al Jadida
Editions Denoël, Paris, 2000


Naguib Mahfouz situe ce
roman, comme les autres, dans cette ville du Caire dont il connaît parfaitement la géographie, l’ histoire, la sociologie, les beautés et les tares.
Le récit a cette fois comme fil dynamique la corruption, dans l’Egypte des années 1930. L’étudiant pauvre Mahgoub Abd al-Dayim, pétri d’ambition et de cynisme,
est prêt à tout pour réussir.
Sa rage d’arriver, sa rancœur à l’encontre de la
société, son mépris de toute morale qui entraverait son dessein, l’amènent à accepter d’épouser la belle et pauvre Ihsane, qu’aime pourtant son meilleur ami, dans le cadre d’un contrat de partage adultérin avec le riche et puissant Qasim bey Fahmi, qui a réussi à la corrompre et à la déshonorer.
Mari complaisant laissant sa place au lit chaque samedi à son protecteur, le jeune ambitieux, avec la complicité de sa femme, gravit à une vitesse fulgurante les premiers échelons d’une carrière ministérielle qui s’annonce brillante, et a bientôt ses entrées dans la « société &
raquo; cairote.
Plus dure sera la chute…
Le roman se termine par une scène de vaudeville dramatique où tout s’écroule dans sa vie « familiale », provoquant un scandale qui entraîne la chute du ministère.
L’intrigue est fondée sur le fonctionnement vicieux des mécanismes de promotion sociale de l’Egypte de l’époque, où dominent prévarication, cynisme, cruauté, immoralité, avidité, jalousie, sur fond de misère sociale ignorée, voire méprisée par une bourgeoisie installée dans le luxe et l’ostentation.
Comme tout roman de Naguib Mahfouz, la politique est
tantôt en toile de fond, tantôt intimement liée au destin des personnages, et les dialogues et réflexions intérieures des étudiants posent les questions essentielles, religieuses, philosophiques, existentielles…
Un bon moment de lecture en perspective.
Patryck Froissart, le 7 janvier 2006  

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

2 Réponses à “La Belle du Caire”

  1. Belfedhal tahar Dit :

    NADORCULTURE A LA CHAINE 2 DE LA RADIO
    Moi, j’ai osé de lancer mes écrits à un webmaster »inconnu » c’est a cause de toi que les meilleurs écrivains de ce blog se retirent définitivement !!
    Et tu as déjà écrit ce message pour dramatiser les choses, non mon friend ce n’est gentil de ta part.
    Je te rappelle bien, hier il y avait une fête au « cls » dont elle a été transmise aux ondes de la radio chaîne 2 tamazight ou j’ai informé 30 millions pour ce site « nadorculture »
    Merci.
    Belfedhal Tahar

  2. ami sougri Dit :

    tu n’es pas de taille pour m’affronter ;laissons les choses telles qu’elles sont.puisque tu es connu ;à toi l’honneur de gérer ce blog My dear Known Friend!!!!!!!

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...