RSS

Le premier siècle après Béatrice

3 juillet 2009

1.Lu pour vous

Titre : Le premier siècle après Béatrice
Auteur : Amine Maalouf Editeurs : Grasset et Fasquelle (1992)
157 pages en
Livre de poche
Ce livre
est à la fois un roman, un document, une œuvre d’anticipation, et une leçon, ou un avertissement.

Le narrateur et personnage central, entomologiste spécialiste des coléoptères, est amené à s’intéresser à une poudre traditionnelle égyptienne vendue dans un petit récipient en forme de scarabée, prétendument capable de favoriser la naissance d’héritiers mâles. Ce qui n’était, séculairement, que charlatanisme et superstition archaïques sans effet réel devient un problème politique, à l’échelle mondiale, lorsque des chercheurs sans scrupules parviennent à fabriquer, puis à écouler massivement, sous le manteau des traditions, un produit chimique efficace qui fait chuter de façon dramatique le nombre des naissances de filles, dans un schéma catastrophe qui s’appuie sur les préjugés culturels ancestraux considérant comme valorisante pour la famille la mise au monde d’un garçon, et qui amplifie les méthodes plus « artisanales » qui consistaient jusque là, dans un certain nombre de régions, à provoquer couramment l’avortement d’embryons de sexe féminin. Le roman, publié chez Grasset en 1992, met en scène une situation qui se développe à partir de 2000, année de la naissance de Béatrice, la fille du narrateur (d’où le titre). Il s’agit donc d’anticipation. Amine Maalouf, sur la question centrale du livre, apparaît, comme dans ses autres œuvres, comme un visionnaire, extrêmement lucide, qui analyse, avec une précision scientifique, les conséquences des comportements de l’homme sur le présent et le futur de sa propre espèce. En effet, des rapports de plus en plus fréquents, précis et alarmants font état actuellement d’un déficit croissant de filles, en Inde et en Chine notamment, qui donnent un éclairage réaliste à la fiction décrite par Maalouf. On compterait en 2006 un déficit mondial de 70 millions de filles, et des revues dignes de foi nous annoncent, si rien n’est fait pour inverser la tendance, un effondrement démographique majeur dès 2050. C’est exactement le scénario du livre de Maalouf… A méditer, en vue d’une action militante. Patryck Froissart, St Benoît (Réunion), le 22 septembre 2006

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

3 Réponses à “Le premier siècle après Béatrice”

  1. Artisans de l'ombre Dit :

    Le Premier Siècle après Béatrice
    d’Amin Maalouf
    [Littérature francophone]
    Editeur : LGF
    Publication : 23/2/1994

    Résumé du livre

    Après s’être livré à la rédaction de plusieurs ouvrages d’inspiration historique, Amin Maalouf tente cette fois une projection dans le futur. Un futur ravagé par la découverte d’une substance favorisant la naissance des garçons au détriment de celle des filles… Quand la fiction flirte avec les préoccupations réelles…

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Les 7 profils d’apprentissage

  2. Artisans de l'ombre Dit :

    Les citations

    «Quand on me dit qu’une personne est arrivée, je suis tentée de demander où, et par quels moyens, et dans quel but ! Seuls se félicitent ceux qui se savent incapables d’aller plus loin.»
    [ Amin Maalouf ] – Extrait de Le Premier Siècle après Béatrice

    «Les médias reflètent ce que disent les gens, les gens reflètent ce que disent les médias. Ne va-t-on jamais se lasser de cet abrutissant jeu de miroirs ?»
    [ Amin Maalouf ] – Extrait de Le Premier Siècle après Béatrice

    «L’amour comme dérobade, l’étreinte comme ultime argument, la jouissance en points de suspension.»
    [ Amin Maalouf ] – Extrait de Le Premier Siècle après Béatrice

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Les 7 profils d’apprentissage

  3. fatima Dit :

    expliquer « quand on me dit qu’une personne est arrivée,je suis tentée de demander ou,et par quelle moyen,et dans quel but!seul se félicitent ceux qui se savent incapable d’aller plus loin »
    et »les medias refletent ce que disent les gens,les gens reflétent ce que disent les medias.ne vatons jamais se lasser de cet abrutissant jeu de miroira? »
    reponder le plus vite possible svp

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...