RSS

Le château de ma mère

3 juillet 2009

1.Lu pour vous

Le château de ma mère

Auteur(s) : Marcel Pagnol  

 La Provence, terre natale de Marcel Pagnol lui a inspiré les deux classiques que sont Jean de Florette et Manon des Sources. A ces deux titres il faut en rajouter deux autres, à caractère autobiographique cette fois: Le château de ma mère et La gloire de mon père.


Les collines de Provence inspirent à Marcel Pagnol ce texte magistral. Il évoque à travers elles, son enfance à l’âge de ses années d’école ponctuées par les vacances estivales. Parcourir ces collines verdoyantes pour cueillir du thym, voilà l’activité préférée du jeune Marcel, Il rencontre la surprenante Isabelle au cours d’une de ses promenades, il la revoit et s’éprend d’elle: elle est musicienne, elle joue du piano et Marcel, d’un tempérament artiste et rêveur, se laisse aller à ce bonheur innocent et pur La jeune Isabelle en fait son chevalier servant, lui fait subir différentes épreuves pour éprouver sa vaillance et sa loyauté. A quoi tout ça rime-t-il? Isabelle lui en fait baver, mais le jeune Marcel s’acquitte de ses devoirs avec zèle et dévouement, que ce soit pour apprivoiser un chien féroce, en imiter un, fermer les yeux et gober ce que la fille lui met dans la bouche.
Ce goût du jeune Pagnol pour ces collines est également partagé par les autres membres de sa famille. Mais ils habitent la ville. Les collines sont donc leur lieu de villégiature, ils s’y rendent pour y passer les week-ends, seulement la route est longue et éreintante, surtout à l’aller puisqu’ils doivent monter les collines avec tout le bagage dans leurs mains et sur leur dos. Par chance, ils rencontrent un fonctionnaire chargé de la gestion du cours d’eau  qui leur donne une clé pour leur permettre de traverser trois propriétés privées, trois châteaux qui, selon les dires du piquier, sont quasi-inhabités, donc ils peuvent passer sans crainte, mais hélas, ce passe-droit est vite mis à découvert par le gardien du dernier château. Le père de Marcel (qui est instituteur) redoute d’être blâmé, voire même congédié pour ces intrusions sur la propriété d’autrui. Revirement de situation: son ami le piquier prend sa défense face au gardien et évite le pire pour le père du jeune Marcel. Puis tout va très vite: cinq ans plus tard, la mère de Marcel meurt. Par un curieux hasard, ce dernier devenu grand et cinéaste fait l’acquisition d’un vaste domaine pour son entreprise cinématographique, domaine acheté sans même l’avoir vu ni visité.  Une fois sur les lieux, Marcel constate avec étonnement que c’est ce même château surnommé le château de la peur parce que sa mère s’y était évanouie lorsqu’ils furent surpris par le gardien des lieux.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.