RSS

Les tueurs de la lune de miel (18e partie)

1 juillet 2009

Non classé

Les tueurs de la lune de miel (18e partie)
Par K. Noubi

Résumé de la 17e partie n La première victime de Raymond et Martha mord à l’hameçon. Raymond manifeste son intention de l’épouser.

Une cérémonie est préparée à la va-vite. Esther et Raymond sont mariés par le greffier du comté de Fairfax.
— Alors, tu es heureuse ? demande Raymond
— Je voudrais qu’on fasse des photos, dit la nouvelle mariée.
On va chez le photographe. Les deux époux prennent la pose.
— Je veux me photographier avec vous !
Esther est gênée. Elle voudrait être photographiée seule avec son mari. Pourquoi la sœur s’interpose-t-elle toujours entre eux ? d’autant qu’elle est grosse et désagréable à voir. Raymond ne pouvant refuser, elle est obligée, elle aussi, d’accepter.
— Nous en faisons une autre, dit Esther.
Mais Martha s’interpose encore entre eux.
— Je voudrais faire cette photo avec mon mari !
— C’est mon frère, dit Martha, les yeux pleins de haine.
Et elle fait la photo. On va au restaurant. Martha prend place… entre le couple !
— Nous serons mieux ainsi, dit-elle.
Esther ne dit rien de peur de gâcher la cérémonie. Une fois de plus, c’est Martha qui aura le dernier mot.
A la maison, la chambre à coucher des nouveaux mariés est prête. Il est prévu que Martha coucherait au salon.
—Moi coucher au salon ? dit la «sœur».
— Tu ne voudrais pas dormir dans la même chambre que nous ?
— Si, dit Martha, dans le même lit que vous
— Tu es folle !
Raymond la calme.
— Tu ne vois pas que ma sœur est malade de jalousie ? Elle a toujours été habituée à moi, elle ne supporte pas qu’une autre femme me donne son affection. Un peu de patience, elle reviendra à la raison !
Esther doit faire preuve de patience. Pendant quatre jours, Raymond se montre gentil avec elle.
— Tu as une police d’assurances sur la
vie ? lui demande-t-il.
— Oui, dit-elle.
— Maintenant que je suis ton mari, tu ne veux pas m’instituer bénéficiaire ?
— Je ne peux pas, dit Esther.
Raymond essaye encore une fois, puis comme il voit que la jeune femme résiste, il se fait menaçant.
— Une femme m’a déjà refusé de signer ses polices en Espagne, on l’a retrouvée morte dans sa chambre d’hôtel !
Esther, ayant compris à qui elle avait affaire, finit par s’enfuir, laissant une partie de son argent et sa voiture aux escrocs de la lune de miel ! (à suivre…)

K. N.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...