RSS

6.Massacre à l’université (6e partie)

1 juillet 2009

Non classé

Massacre à l’université (6e partie)
Par K. Noubi

Résumé de la 5e partie n Les professeurs de Cho ainsi que les dirigeants de l’université ont porté plainte contre la violence de ses écrits. Mais en l’absence de délit, la police ne peut rien contre lui.

Après les événements tragiques de l’université, on découvre un autre écrit de Cho, encore une pièce de théâtre.
La pièce est intitulée M. Brownstone. Cette fois-ci, il s’agit d’étudiants, mais comme dans la pièce précédente, ils accusent le protagoniste de les abuser sexuellement. Les étudiants veulent le tuer et le saigner. A la fin de la pièce, l’un des étudiants gagne le gros lot : cinq millions de dollars. Mais M. Brownstone intervient et convainc la direction des jeux que le ticket lui appartient et empoche le magot. Les étudiants jurent de se venger de l’horrible personnage. Cho finit ainsi sa pièce, mais il promet de lui donner une autre fin…
Voici quelques extraits de cette pièce.
John : M. Brownstone .
Joe : Ce vieil imbécile ne nous laissera jamais tranquille.
Jane : Son seul but est de faire de nos vies un enfer !
John : Je voudrais le tuer !
Jane : J’espère qu’il aura une attaque et qu’il tombera raide mort comme les vieux sont censés le faire.
Joe : si c’est une sangsue, au moins, on pourrait l’arracher et l’écrabouiller d’un coup de botte !
Jane : c’est un prof, oh, mon Dieu !
Joe : ce mec n’a aucun sens de la décence !
John : huit heures par jour, c’est complètement dingue !
Et dans un autre passage, ce passage d’une rare violence :
John : j’ai juste dit que son nom sonnait comme un calcul rénal et que c’était pour cela qu’il était vorace et toujours en colère car il avait des problèmes intestinaux. Et c’est un délire d’ignominies…
Les étudiants sont heureux d’avoir gagné le gros lot.
M. Brownstone : c’est à moi, ces gamins de dix-sept ans m’ont poussé quand ils ont vu que j’avais gagné… Ces jeunes délinquants ne devaient même pas être dans ce casino !
John : Non, non, monsieur, s’il vous plaît !
Le gérant du casino : Sortez d’ici et ne remettez plus les pieds ici !
Il arrache le ticket des mains de John et le tend à M. Brownstone.
le gérant du casino : «je suis vraiment désolé que vous ayez été importuné par ces voyous, monsieur. On va renforcer notre système de sécurité.»
John, Joe, Jane… se font traîner dehors.
— il va nous le payer cher ! On ne se laissera pas faire ! On te laissera pas t’en tirer comme ça, Brownstone. On va te saigner !
Mais Cho n’a pu donner une suite à sa pièce : il a d’autres projets pour ce fatidique mois d’avril 2007 (à suivre…)

K. N

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...