RSS

3.La Fille du Roi et la Grenouille (3e partie et fin)

1 juillet 2009

1.Contes

La Fille du Roi et la Grenouille (3e partie et fin)

Résumé de la 2e partie n C’est de mauvaise grâce que la fille du roi tint sa promesse envers la grenouille. Mais elle ne put se résoudre à la faire dormir dans son lit comme elle le lui demandait.

Mais le roi se fâcha et dit :
– Tu n’as pas le droit de mépriser celle qui t’a aidée quand tu étais dans le chagrin.
– La princesse saisit la grenouille entre deux doigts, la monta dans sa chambre et la déposa dans un coin. Quand elle fut couchée, la grenouille sauta près du lit et dit :
– Prends-moi, sinon je le dirai à ton père.
La princesse se mit en colère, saisit la grenouille et la projeta de toutes ses forces contre le mur :
– Comme ça tu dormiras, affreuse grenouille !
Mais quand l’animal retomba sur le sol, ce n’était plus une grenouille. Un prince aux beaux yeux pleins d’amitié la regardait. Il en fut fait selon la volonté du père de la princesse. Il devint son compagnon aimé et son époux. Il lui raconta qu’une méchante sorcière lui avait jeté un sort et la princesse seule pouvait l’en libérer. Le lendemain, ils partiraient tous les deux pour son royaume. Ils s’endormirent et, au matin, quand le soleil se leva, on vit arriver une voiture attelée de huit chevaux blancs. Ils avaient de blancs plumets sur la tête et leurs harnais étaient d’or. ہ l’arrière se tenait le valet du jeune roi. C’était le fidèle Henri.
Il avait eu tant de chagrin quand il avait vu son seigneur transformé en grenouille qu’il s’était fait bander la poitrine de trois cercles de fer pour que son cœur n’éclatât pas de douleur.
La voiture devait emmener le prince dans son royaume. Le fidèle Henri l’y fit monter avec la princesse, et s’installa de nouveau à l’arrière, tout heureux de voir son maître libéré du mauvais sort. Quand ils eurent roulé pendant quelque temps, le prince entendit des craquements derrière lui, comme si quelque chose se brisait. Il tourna la tête et dit :
– Henri, est-ce l’attelage qui brise ses chaînes ?
– Eh ! non, Seigneur, ce n’est pas la voiture, mais de mon cœur l’une des ceintures. Car j’ai eu tant de peine, quand vous étiez dans la fontaine, transformé en grenouille vilaine !
Par deux fois encore, en cours de route, on entendit des craquements et le prince crut encore que la voiture se brisait. Mais ce n’étaient que les cercles de fer du fidèle Henri, heureux de voir son seigneur délivré.

Tiré d’un conte des frères Grimm

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...