RSS

10.Les tueurs de la lune de miel (10e partie)

28 juin 2009

Non classé

Les tueurs de la lune de miel (10e partie)
Par K. Noubi

Résumé de la 9e partie n Martha reçoit une lettre de Raymond Fernandez. Elle est aussitôt transportée et entreprend, avec lui, une correspondance assidue.

Raymond prend la lettre.
— Elle m’a envoyé sa photo, dit-il.
Il prend la photo.
— C’est un groupe de femmes, dit-il.
Mais Martha a mis une marque pour la reconnaître.
— Ah, la voilà !
Il fronce les sourcils.
— Elle est grosse ! se dit-il.
Mais qu’importe : sa correspondante est infirmière, elle doit avoir des revenus fixes et peut- être même des biens. Néanmoins, dans la lettre qu’il lui a adressée il s’est étonné de sa taille. «tu es grosse», lui dit-il.
Martha, très pâle, s’attend au pire. Mais Raymond ne fait plus de remarque. Mieux que cela, il lui propose de se voir.
«Quoi, s’écrie Martha, il dit que je suis grosse et il me propose de me rencontrer ? C’est donc qu’il s’intéresse à moi !»
Elle lui répond aussitôt qu’elle est d’accord pour le rencontrer.
Le 28 décembre 1947, Raymond arrive à Pensacola, en Floride. Il en avertit aussitôt Martha.
Elle se prépare activement, se met sur son trente et un et se rend au rendez-vous.
— Tu es Martha ? demande-t-il.
— Oui, dit-elle. Et toi, tu es Raymond ?
— Oui, dit-il.
Il se baisse pour lui faire la bise. Martha est charmée. Raymond est loin d’être un Apollon mais elle le trouve charmant et très élégant.
— Je dois chercher un hôtel, dit-il.
— Pas question, dit-elle, tu viens chez moi !
Il accepte aussitôt la proposition.
— J’ai deux enfants, dit Martha.
— J’aime les enfants, dit Raymond.
A la maison, les enfants de Martha font connaissance avec Raymond, qui s’est montré charmant à leur égard.
— Mes filles ont perdu leur père très tôt, dit Martha, il manque un homme à la maison.
— Tu étais mariée ? demande Raymond.
— Oui, à un officier de la marine, il a été tué dans le pacifique.
— Je suis désolé !
Mais Martha sourit.
Elle va préparer le dîner. Plus tard, elle met les enfants au lit et invite Raymond à la rejoindre dans sa chambre. Ce sera pour elle, une véritable révélation. Jamais, de sa vie, elle n’aura connu un pareil bonheur. (à suivre…)

K. N

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...