RSS

1.Les tueurs de la lune de miel (1re partie)

27 juin 2009

Non classé

Les tueurs de la lune de miel (1re partie)
Par K. Noubi

Scène n Elle n’hésite pas, en entrant dans le bureau du directeur, à houspiller sa fille. Comme si elle était sûre qu’elle était dans son tort et qu’elle allait la punir.

La petite fille est adossée contre un mur et pleure. Les enfants, qui profitent de la récréation, l’accablent de sarcasmes.
— eh la grosse ! Essaye de nous attaquer !
— elle ne peut pas se mouvoir !
— hou, hou ! le gros tombereau !
Des objets volent. La fillette doit cacher son visage. Mais heureusement, des maîtres arrivent et dispersent les écoliers.
— venez, disent-ils sèchement à la petite.
Elle est conduite au bureau du directeur qui, en l’apercevant, s’exclame.
— encore toi !
Et il demande des explications au maître.
— comme d’habitude, elle provoquait les autres !
Le directeur s’avance et pince fortement les joues de la petite.
— ainsi, c’est encore toi qui as provoqué ces écoliers ? Je vais convoquer ta mère, si cela dure encore, nous serons contraints de te renvoyer ! Maintenant retourne en classe !
La fillette s’essuie les yeux, l’enseignant qui l’a accompagnée, la suit. Le directeur aura cette réflexion cruelle.
— comment peut-on enfanter des enfants aussi monstrueux et les envoyer dans les écoles ?
Le lendemain, la fillette se fait accompagner par sa mère. Elle n’hésite pas, en entrant dans le bureau du directeur, à houspiller sa fille, comme si elle était sûre qu’elle était dans son tort et qu’elle allait la punir.
— madame, dit le directeur, votre fille est tout le temps en train de chercher querelle aux autres. Elle provoque parfois des incidents qui pourraient être graves…
— je la punirai, dit la dame.
— nous ne voudrions pas la renvoyer, mais s’il y a nécessité…
— je vous dis que je la punirai, elle ne posera plus de problème !
Le directeur hésite.
— euh, je voudrais vous dire… pour son poids…il n’y a vraiment rien à faire ?
— hélas, monsieur, le directeur, elle souffre d’une maladie glandulaire, nous avons consulté tous les spécialistes, en vain !
Le directeur hoche la tête.
— enfin… L’essentiel est qu’elle se tienne bien à l’école… Demandez-lui de perdre cet air de défi qui dérange tout le monde !
La mère, rassurée qu’on ne renverra pas sa fille, retourne chez elle. Mais elle n’oublie pas de punir la fillette qui est aussi le souffre-douleur de ses frères. L’un d’eux l’agressera même sexuellement, mais quand elle le dira à sa mère ; elle la traitera de menteuse et la battra copieusement. Telle fut l’enfance de Martha Beck. Ridiculisée à cause de son poids et rejetée par sa famille, elle passera son adolescence en recluse. (à suivre…)

K. N.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...