RSS

L’inventeur des mots

12 juin 2009

Non classé

Cinq dans les yeux de Satan” de Hamid Ali Bouacida
L’inventeur des mots

l Pour une première aventure romanesque, on peut affirmer que ce recueil de nouvelles de Hamid Ali-Bouacida a fait mouche. Une saga de 15 nouvelles, toutes aussi succulentes et déroutantes les unes que les autres.

Dans ce tripe décapant et fluide, les mots, tout de poésie drapés, semblent couler de source. Sans verser dans les méandres d’une littérature trop littéraire ni abuser du côté très châtié de la langue de Molière, l’auteur laisse libre cours à sa verve littéraire et à son imagination débridée. Le lecteur, convié à une folie créative et récréative, se surprend à vibrer et respirer chacune des syllabes et se laisse griser par des histoires hallucinantes, d’une grande fraîcheur contagieuse. “Cinq dans les yeux de Satan” (Editions  Casbah 2007) est un roman défiant les normes d’une écriture imposée. Il se place aux antipodes des imitateurs de styles. les personnages défilent sans jamais se ressembler. Entre le boucher et le sculpteur de morts, il y a tout un monde. Entre Foufou et Keltoum, le désespoir prend deux sens différents. A chacun ses rêves et à chacun son regard. Certaines histoires peuvent être carrément qualifiées de contes fantastiques alors que d’autres ne sont que des aventures de gens ordinaires. Et tout le talent de l’auteur se situe justement dans sa façon de rendre naturel un fait irréel, ou de se passer de tout artifice pour rapporter un fait douloureux. Dans les deux cas, le message arrive à bon port, percute le cerveau et se niche dans l’arrière-plan de la mémoire. Tout au long du recueil, ou retrouve des portraits vivants et réalistes (le chauffeur de taxi, le boucher, le chômeur…). Pour ainsi dire, des gens qu’on croise au quotidien, chacun dans sa brille, et chacun avec ses spécificités.

 

N. M.

http://www.depechedekabylie.com/popread.php?id=44651&ed=1595

 

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...