RSS

3.Apparitions (3e partie)

11 juin 2009

Non classé

Apparitions (3e partie)
Par K. Noubi

Résumé de la 2e partie : Par une nuit de tempête, Djaâfar, voyant à la télévision les images d’un terrible accident survenu en ville, n’écoute que l’appel du devoir et sort, malgré les mises en garde de ses parents, pour porter secours aux blessés.

Il n’a pas roulé un kilomètre qu’il voit, dans le feu de ses phares… une femme, d’un certain âge, accompagnée d’une fille plus jeune.
— Mais que font-elles là ! s’exclame-t-il
Elles sont loin de toute agglomération et leur présence, en rase campagne et par le temps qu’il fait, ne s’explique pas !
Il a bien sûr l’intention de s’arrêter et de demander aux deux femmes si elles n’ont pas besoin de quelque chose. Mais il se rappelle aussitôt tout ce qu’on lui a raconté sur les sujets qui se postent ainsi, sur le bord des routes, pour tromper les gens. Les hors-la-loi sont bien embusqués et il suffit que le conducteur s’arrête pour l’agresser, voire le tuer !
«Que font-elles là ? se demande Djaâfar, c’est bizarre… elles sont certainement en train de préparer un mauvais coup !»
Il arrive à leur niveau et les dépasse. Il se retourne aussitôt. Les deux femmes le suivent du regard.
— Eh, se dit Djaâfar, elles ont l’air angoissé !
Il se demande alors si, au lieu de complices de bandits, il n’a pas affaire à deux malheureuses, des femmes peut-être obligées de quitter leur foyer, des femmes qui ont peut-être besoin de secours…
«Que faire ?» se demande le jeune homme.
De toute façon les femmes, si elles ne sont pas elles-mêmes des bandits, sont perdues : des hors-la-loi, de passage dans la région, pourraient les kidnapper, voire les tuer, à moins qu’elles ne meurent de froid…
Mais s’il s’agit de terroristes ?
Djaâfar frémit à ce qui pourrait lui arriver ! Peut-être qu’on le kidnapperait lui-même, peut-être qu’on s’en prendrait à son véhicule ou qu’on le tuerait…
Comme il s’est arrêté, les deux femmes lui font signe.
— Revenez ! Revenez !
Mais Djaâfar n’a pas pris de décision. Il ferme les yeux.
— Mon, Dieu, dites-moi ce qu’il faut faire !
Il a aussitôt l’image de sa mère et de sa petite sœur. Si elles se trouvaient ainsi, en pleine campagne, la nuit, avec un orage terrible, quelle serait la réaction de l’automobiliste qui les croiserait ? Va-t-il penser au danger qu’elles lui font courir ou alors, ne songerait-il qu’à leur détresse humaine ?
— Mon Dieu, je me confie à toi !
Il fait aussitôt marche arrière. Il arrive au niveau des deux femmes.
—Où allez-vous ? demande-t-il
— Au centre-ville, dit la plus vieille
Dernière hésitation, puis Djaâfar crie.
— Montez à l’arrière ! (à suivre…)

K. N.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...