RSS

Frantz Fanon, mémoire d’asile

9 juin 2009

Non classé

Frantz Fanon, mémoire d’asile

Si le nom de Frantz Fanon évoque moins le psychiatre que le révolutionnaire, c’est pourtant par sa pratique. auprès des malades qu’il a mesuré les inégalités et les injustices engendrées par le colonialisme. Une prise de conscience politique née de son engagement contre le nazisme quand il a découvert que la hiérarchie de l’armée d’Afrique était bâtie sur la couleur de la peau. Archives, interviews de malades et d’infirmiers témoignent de ce double parcours.
Né en Martinique en 1925, Frantz Fanon est nommé à 28 ans médecin chef de l’hôpital psychiatrique de Blida, au sud d’Alger. Il va s’employer à transformer ce bastion de la folie – « où les cris des malades ne doivent pas atteindre les chastes oreilles des bien-pensants » – en appliquant des thérapeutiques basées sur le travail manuel, le sport et l’expression artistique. Des méthodes révolutionnaires pour l’époque, impliquant malades indigènes, déconsidérés jusqu’ici, et personnel soignant. Ses idéaux le conduisent très vite à épouser la cause de la lutte de libération, en hébergeant et en soignant des combattants algériens. Contraint de démissionner, il poursuit la lutte en rejoignant le FLN à Tunis. Nommé ambassadeur itinérant en Afrique, il publie chez Maspéro Dans l’enceinte de la révolution algérienne, interdit dès sa sortie. Malade, il se hâte de finir Les Damnés de la terre, ouvrage sur l’aliénation du colonisé, et meurt aux États-Unis, un an avant l’indépendance de l’Algérie.
S.S.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...