RSS

73.Hantises (73e partie)

9 juin 2009

Non classé

Hantises (73e partie)
Par K. Noubi

Réconfort : Et elle se met, une fois de plus, à bercer les enfants dans une douce espérance.

Dans la villa des R., c’est, depuis quelque temps, le silence qui règne. Le chef de famille, Zoubir, est à l’étranger où il doit subir une grave opération. Sa femme et ses deux fils sont avec lui. A la maison, sont restés la vieille grand-mère Meriem et les deux benjamins, Samir et Djamila.
La vieille Meriem est constamment au téléphone. On lui annonce pratiquement toutes les nouvelles et elle essaye de rassurer les enfants.
— Comment va papa ? demande Djamila.
— Il va aller mieux dans quelques jours quand l’opération sera réussie !
— Et tu crois que l’opération sera réussie, grand-mère ?
— Espérons-le ma fille !
Le petit Samir, lui, est taciturne. Combien il aimerait être avec son père, combien il voudrait être à son chevet… Malheureusement, il n’a pas été prévu dans le voyage. De toute façon, il doit aller à l’école et faire en sorte que son père soit content de lui, à son retour.
— Grand-mère, dit-il, j’ai eu un dix-neuf en mathématiques !
La grand-mère sourit.
— Voilà qui va faire plaisir à ton père !
— Je vais tenter d’avoir également une bonne note en récitation… Tu sais, je n’aime pas beaucoup la récitation, mais je vais faire un effort !
— Cela fera encore plus plaisir à ton père !
— Et moi, dit Djamila, j’ai eu également de bonnes notes à l’école !
La vieille Meriem est émue.
— Espérons que votre père reviendra !
Et ne se retenant plus, elle éclate en sanglots. Les petits l’entourent et se mettent à pleurer avec elle.
— Grand-mère, ne nous dis pas qu’on ne va pas revoir notre père !
— Non, non, bien sûr !
— Alors pourquoi ces larmes ?
— C’est l’émotion !
Et elle se met, une fois de plus, à bercer les enfants dans une douce espérance.
— Votre père guérira… il est entre de bonnes mains…Prions seulement Dieu qu’il le sauve !
— Nous prions, grand-mère !
On appelle au téléphone. La grand-mère se lève lourdement et va répondre. Elle semble très émue et les enfants comprennent que l’opération va avoir lieu dans la nuit. La vieille pose le téléphone et revient à sa place.
— C’est pour ce soir ? demande Djamila.
— Quoi, ce soir ? demande Meriam
— L’opération…
La vieille hésite, puis, elle dit :
— Oui, c’est pour ce soir… Ce soir, dit-elle, nous allons invoquer Dieu pour qu’il sauve votre père…
Et elle se détourne, pour cacher une larme (à suivre…)

K. N.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...