RSS

10.La nuit des loups-garous (10e partie)

9 juin 2009

Non classé

Cela s’est passe un jour/ Aventures, drames et passions celebres
La nuit des loups-garous (10e partie)
Par K. Noubi

Orage : Le ciel s’est brusquement zébré d’éclairs et le tonnerre s’est mis à rouler son bruit d’enfer. La pluie s’est mise à tomber à torrents.

Mille cinq cent deux, à Poligny dans le Jura. Pierre Bourgot est ce berger qui, depuis la mort de ses parents, vit seul dans sa masure. Il a pratiquement coupé tout contact avec les habitants du village. Chaque matin, il sort son troupeau de moutons et se rend dans la montagne. Il ne rentre que le soir, à la tombée de la nuit.
Ce jour-là, alors qu’il rentrait, il est surpris par l’orage. Le ciel s’est brusquement zébré d’éclairs et le tonnerre s’est mis à rouler son bruit d’enfer. La pluie s’est mise à tomber à torrents. Les bêtes, effrayées, se dispersent, bêlant désespérément.
«Calme ! calme !», crie Pierre.
Mais ses moutons ne l’écoutent pas, et plusieurs se perdent. Le berger réunit ce qu’il lui reste, les emmène à l’abri dans la bergerie, puis, prenant son bâton, part à la recherche des animaux égarés.
L’orage n’est pas encore passé, mais le berger n’en a cure : les moutons représentent sa seule richesse et il veut, coûte que coûte, les récupérer.
Il s’enfonce dans la forêt, appelant ses bêtes.
«Revenez ! Revenez !»
Mais personne ne répond à ses appels. Après avoir erré toute la nuit, il revient, à l’aube, exténué et surtout désespéré.
Il s’adosse à un arbre et se met à pleurer.
«Mes moutons sont perdus. S’ils ne sont pas morts dans l’orage, ils auraient été dévorés par les loups !»
A ce moment-là, un bruit de galop se fait entendre. Pierre a juste le temps de se retourner : trois cavaliers lui font face.
Ils lui paraissent gigantesques dans la lueur de l’aube. Ils sont entièrement habillés de noir et leur longue chevelure, noire également, flotte dans leur dos. Leurs chevaux, de magnifiques coursiers d’ébène, se cabrent en hennissant. Il semble à Pierre qu’il s’échappe du feu de leurs nasaux.
— Qui êtes-vous ? demande-t-il d’une voix apeurée.
L’un des cavaliers lui répond.
— C’est plutôt à toi de nous dire qui tu
es !
Sa voix, caverneuse, augmente la peur du jeune homme.
— Je m’appelle Pierre… Pierre Bourgot…
Le cavalier qui a parlé avance son cheval vers lui. Pierre reçoit son souffle au visage : un souffle brûlant qui lui fait pousser un cri de douleur.
— ne me faites pas de mal, supplie-t-il.
Le cheval continue d’avancer, menaçant Pierre. Mais le cavalier tire sur la bride de l’animal qui recule.
— Dis-nous ce que tu fais, à une heure pareille, dans la forêt !
Pierre, en tremblant, s’appuie fortement sur son arbre, comme s’il cherchait sa protection.
— Je suis à la recherche de bêtes égarées ! (à suivre…)

K. N.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...