RSS

51.Hantises (51e partie)

8 juin 2009

Non classé

Hantises (51e partie)
Par K. Noubi

Résumé de la 50e partie : Hamid a hérité de l’argent, des meubles et du… château d’un frère décédé en France !

Quand les enfants rentrent de l’école, on leur annonce la bonne nouvelle.
— Quoi ! s’écrie Amine, l’aîné, nous allons habiter à Paris !
— Nous sommes riches ! crie Tarik, le second
— Nous allons vivre comme des rois ! ajoute la fille, Zohra
Hamid ne tient pas en place.
— Vous êtes heureux, n’est-ce pas ?
— Oh, oui !
— Mais n’en parlez à personne, les enfants ! il ne faut pas que vos oncles apprennent quoi que ce soit car ils pourraient nous contester l’héritage !
— Personne n’en saura rien !
— Nous préparerons discrètement notre départ !
— Partons le plus vite, exulte Amine.
La jeune zohra, elle, est fascinée.
— Nous allons habiter dans un château !
Elle se retourne vers sa mère.
— Comment vit-on dans un château ?
Hamid éclate de rire.
— Ta mère ne le sait pas, moi je ne le sais pas, personne ne le sait !
— Nous allons apprendre, dit Nora
Mais il leur faut plusieurs jours pour apprendre à s’habituer à l’idée qu’ils sont riches et qu’ils vont s’installer à l’étranger.
Une question se pose : va-t-on s’installer définitivement à l’étranger et, par conséquent, vendre tout ce que l’on possède au pays.
— Liquidons tout ! dit Amine
— Moi, je veux revenir ici, dit Tarik, je veux garder le contact avec mes amis !
— Tu auras de nouveaux amis, dit Hamid
— Je ne veux pas rompre avec le passé !
Sa mère prend sa défense.
— Il a raison ! C’est ici que les enfants sont nés et ont grandi, c’est leur pays !
— Mais on va leur offrir une vie cent fois meilleure, là-bas !
— Gardons quand même un pied ici, dit Nora, on ne sait jamais ! Gardons surtout l’appartement !
— Là-bas, nous aurons un château !
— Gardons quand même notre appartement. Qui sait ? Peut-être qu’un jour, nous serons obligés de revenir !
La cause est ainsi entendue : la famille ira vivre en France, mais gardera un pied au pays…
Les jours suivants, on prépare discrètement le voyage. Quelques jours seulement avant le départ, Hamid informe ses proches qu’il va s’installer à l’étranger. Sans donner d’autre explication. (à suivre…)

K. N.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...