RSS

Il y a 50 ans, la chienne Laïka

7 juin 2009

Non classé

Il y a 50 ans, la chienne Laïka constlogo

 

La dernière Edition du 31/10/2007


Il y a 50 ans, la chienne Laïka

Il y a cinquante ans, le 3 novembre 1957, le premier «Terrien», la chienne Laïka, a été envoyé dans l’espace à bord d’une capsule soviétique et ouvrait symboliquement, au prix de sa vie, le chemin des étoiles à l’être humain. La chienne s’appelait Koudriavka («Frisée» en russe), mais elle allait devenir célèbre sous le pseudonyme de Laïka, «aboyeur», nom qui désigne des chiens de chasse de Sibérie ayant l’habitude de signaler le gibier en aboyant. La petite bâtarde aux allures de fox-terrier capturée, raconte-t-on aujourd’hui, parmi d’autres chiens errants dans les rues de Moscou, portait apparemment du sang de Laïka dans ses veines. Le dimanche 3 novembre elle quitte la Terre pour un voyage sans retour. Selon les informations officielles, Laïka a bien supporté sa mission à 1 600 km d’altitude. Cependant, un flou troublant entourait ses derniers instants dans l’annonce du succès de la mission censée avoir duré entre sept et dix jours. Il a fallu attendre 45 ans et un congrès sur l’espace aux Etats-Unis, en 2002, pour apprendre de la bouche de l’un des responsables de la mission, que Laïka était morte au bout de quelques heures de souffrances déclenchées dès le décollage de sa fusée. Sa tombe céleste tournera au-dessus de la Terre jusqu’au 14 août 1958, date à laquelle elle se consume dans les couches denses de l’atmosphère.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Une réponse à “Il y a 50 ans, la chienne Laïka”

  1. Webmaster Dit :

    Laïka

    La première chienne de l’espace

    Le 03 novembre 1957, Sputnik-2 prend la route de l’espace. C’est la première fois que l’on envoi dans l’espace un être vivant. Et bien sur,  » Laïka  » est russe. L’engin de 508,3 kg est dévolu à un programme biologique.

    La petite chienne Laïka

    A bord, Laïka (Kudryavka) dont, une semaine durant, les réactions sont suivies grâce à un système télémétrique. L’expérience apporte aux spécialistes soviétiques les renseignements néccéssaires pour préparer des vols pilotés. Tous les renseignements sur le vol ont été transmis par radio.

    Il est clair que l’opération « homme dans l’espace » est en route et va constituer le thème de l’astronautique soviétique.
    Laïka disposait d’un poison tout proche, à sa portée, elle ne l’utilisa pas. Le programme ne prévoyait aucune récupération possible ; la cabine préssurisée, dans lequel se trouvait Laïka, était soudée au dernier étage du lanceur.

    Laïka survécue 1 semaine environ. Son coeur s’arrêta le 10 novembre à 22h43 (TU), par manque d’oxygène (source CCCP officielle à cette époque).

    Cetaines sources disent que : son décès est attribué au stress et à une défaillance du système de régulation de la température de la capsule.

    D’autres disent : Que Laïka n’a pas survécu aussi longtemps que les autorités soviétiques ont laissé croire au monde entier. Ils affirmaient que l’animal, lancé pour un aller-simple à bord de Spoutnik II en novembre 1957, serait mort sans souffrances, en orbite, une semaine après son décollage.
    A présent, il a été révélé qu’elle est morte étouffée par la chaleur et panique, à peine quelques heures après le début de sa mission.

    Selon un rapport d’Alexandre Tochlev, secrétaire de l’Académie soviétique des sciences, lors du décollage où le bruit est assourdissant et la vibration extrême, Laïka commence à haleter furieusement. Désemparée et stressée, elle gigote énormément, tandis que son coeur bat à un rythme trois fois plus élevé. Lors de la période d’accélération, elle se retrouve plaquée au sol de sa cabine.

    Une fois en orbite, Laïka découvre l’état d’apesanteur et son rythme cardiaque chute dramatiquement pour revenir à un nombre de battements à peine supérieur à la normale.

    Dès le départ, il est entendu que Laïka ne reviendra jamais vivante sur Terre car le Spoutnik n’est pas équipé pour ce genre de manœuvre.

    Selon certaines sources officielles de l’époque, le septième jour dans l’espace, sa ration de nourriture doit contenir un poison destiné à l’euthanasier.

    Selon d’autres, il est initialement prévu que Laïka meure d’un manque d’oxygène, dix jours après le lancement ou qu’un gaz mortel soit relâché au bout de quatre jours. Mais rien ne fonctionne comme prévu…
    Et ce n’est qu’en 2002, lors du World Space Congress qui se tient à Houston, que la vérité éclate grâce aux confidences du Docteur Dmitry Malashenkov de l’Institut russe des problèmes biomédicaux.

    Selon le scientifique, voici ce qui s’est réellement passé : juste après sa mise en orbite, le satellite ne se sépara pas des réacteurs comme il était prévu, ce qui causa de graves problèmes de régulation thermique. Au bout de quatre ou cinq heures de vol, on assista alors à une dramatique élévation de la température à l’intérieur de l’habitacle (41°C). Comble de malheur et surtout faute de planification, la capsule ne possédait aucune protection contre les radiations solaires, ce qui augmenta encore plus la chaleur.

    http://www.ueaf.net/espace_1954_1970_etres_animaux-russe/laika.html

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Les 7 profils d’apprentissage

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...