RSS

35.Hantises (35e partie)

7 juin 2009

Non classé

Hantises (35e partie)
Par K. Noubi

Résumé de la 34e partie : Hamid croyait trouver le «maraudeur» de l’hôpital dans la chambre où, la nuit précédente, il l’avait vu entrer, mais c’est un mort qu’il trouve.

Il a passé toute la journée pensif, se demandant qui est cet homme mystérieux. Ali a tenté de le rassurer mais lui-même était impressionné. Hamid est content : le médecin l’autorise à rentrer chez lui le lendemain.
La nuit, il a du mal à dormir tant il pense à l’homme. Mais vaincu par la fatigue, il a fini par s’assoupir.
Un bruit le fait sursauter. Il se dresse sur son séant.
— Qui est là ?
Saisi de frayeur, il voit l’homme entrer : même pyjama, mêmes pantoufles, même démarche lourde.
Cette fois-ci, Hamid secoue son ami, ali ;
— Réveille-toi, il est là !
Ali se réveille et, la bouche pâteuse, murmure :
— De quoi s’agit-il ?
— Le maraudeur !
Ali est bien réveillé. Il voit parfaitement l’homme tel que décrit par Hamid.
— Je vais lui demander ce qu’il fait là ! dit Ali.
— Non, ne bouge pas, le supplie Hamid.
Tous les deux voient l’homme se pencher sur Zoubir, le malade qui souffre d’une anémie.
— Il va le réveiller !
— Non, il ne fait que se pencher sur lui !
L’homme finit par se relever et partir.
— Je vais le suivre pour voir où il va, dit Ali.
— Non, dit Hamid, il ne vaut mieux pas ! C’est quelque chose qui nous dépasse ! Rendors-toi !
— Et ce malade, pourquoi s’est-il penché sur lui,
— Il est perdu, dit Hamid.
Le lendemain, en effet, en venant faire les prélèvements, l’infirmière trouve Zoubir sans vie.
— Comment le savais-tu ? demande Ali à Hamid.
— Tu n’as pas compris ? L’homme est le messager de la mort : là où il entre, un patient meurt !
— Mais qui est-il ?
— Sans doute un ancien patient ! Nous allons nous renseigner et apprendre qui il est !
Dans la journée, les deux hommes se renseignent auprès des infirmiers. Hamid fait du «maraudeur» une description tellement précise, qu’il est vite reconnu.
«C’est Omar, un cancéreux. Il est mort dans d’atroces douleurs, il y a six mois environ…»
Hamid est, cette fois-ci, persuadé, que lui et son compagnon ont eu affaire à un fantôme.
— Quand il vient, c’est pour annoncer un décès !
— A qui le tour ? dit Ali. Tu as de la chance de rentrer chez toi aujourd’hui !
— Toi aussi, tu vas rentrer bientôt, dit Hamid.
— Espérons qu’il ne me rendra pas visite ! (à suivre…)

K. N.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...