RSS

9.Hantises (9e partie)

5 juin 2009

Non classé

Hantises (9e partie)
Par K. Noubi

Résumé de la 8e partie : Le jeune Boussif est toujours effrayé par la cave. Même le chien de la maison, Black, refuse de s’en approcher.

Le soir, à table, Omar ne manque pas de parler de l’épisode du ballon.
— Boussif a refusé d’aller chercher le ballon coincé dans la fenêtre de la cave !
— Encore cette peur inexpliquée, dit Ali.
Il se retourne vers le jeune garçon.
— dis-moi ce qui te fait peur ?
— Je ne sais pas, dit Boussif
Son père est prêt à s’emporter.
— comment cela, tu ne sais pas ? tu te moques de moi ?
— Non, je t’assure que je ne me moque pas de toi…
— Demain, nous descendrons dans la cave et tu verras de tes yeux qu’il n’y a aucune raison d’avoir peur ! tu as entendu ?
Pour toute réponse, Boussif éclate en sanglots.
— C’est ça, dit Ali, pleure comme une fille !
— Laisse-le tranquille, dit Zahia, la mère du petit.
— Ses frères n’ont pas peur, dit Ali, tiens, El-Houari est plus jeune que lui et je suis sûr qu’il descendrait sans problème dans la cave !
Le petit El-Houari secoue la tête.
— J’aurais trop peur !
— Je viens d’expliquer à ton frère, qu’il n’y a pas de raison d’avoir peur !
— Moi j’ai peur, dit El-Houari
— Omar n’a pas peur, Zahra n’a pas peur !
— Mais le chien a peur, dit le petit.
— Le chien ? dit Ali, que vient faire le chien dans cette histoire ?
— Omar lui a dit d’aller chercher le ballon, il a refusé de s’approcher de la fenêtre.
— C’est un chien désobéissant, dit Omar, il va falloir refaire son dressage !
La vieille Hadda qui, jusqu’ici, n’a rien dit, prend la parole.
— Moi, cette maison ne me plaît pas !
— Voyons, maman, dit Ali, tu ne vas pas recommencer…
— Il y a comme un malaise, continue la vieille, je ne me sens pas du tout en sécurité !
— Je voudrais dormir avec toi, cette nuit, dit Boussif à sa grand-mère
— Moi aussi, dit El-Houari
— Chic, dit Omar, j’aurai la chambre pour moi tout seul !
— Pas question, dit Ali, vous dormirez avec votre frère !
— Ne sois pas trop sévère avec eux, dit Hadda, ils sont jeunes, et cette maison les impressionne !
— Cette maison est désormais notre maison, dit Ali, ils doivent s’habituer à y vivre
Boussif se met à pleurer.
— J’ai peur !
— Tu n’as pas à avoir peur, dit sa mère, la nuit je viendrai te border et m’assurer que tout va bien. (à suivre…)

K. N.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...