RSS

8.Un mariage en or (8e partie)

5 juin 2009

Non classé

Un mariage en or (8e partie)
Par K. Noubi

Résumé de la 7e partie : La fête est finie : la tasdira de Djahida, à la salle, a été un succès. La jeune femme parée de ses bijoux (empruntés) a brillé de mille feux.

Harassé, mais content, tout le monde arrive à la maison. La fête a été un succès.
— tout le monde la regardait, dit Yamina à Slimane, j’étais fière d’elle !
Slimane ricane.
— Les gens me savent pas assez riche pour lui payer tous ces bijoux ?
— Les gens ne se posent pas de questions sur l’origine d’une fortune, ils se contentent de regarder et d’admirer, c’est tout !
— J’espère que tu vas rendre le plus vite possible les bijoux empruntés !
— Dans deux ou trois jours… Je vais les mettre dans l’armoire.
Elle appelle sa fille Nawal.
— apporte-moi la valise de l’or et ses clés !
La jeune fille va chercher la valise.
— Je n’ai pas les clés, dit-elle.
— Comment cela, tu n’as pas les clés ? dit Yamina, surprise. C’est toi qui la gardais !
La jeune fille actionne la serrure.
— C’est ouvert, dit-elle.
La valise s’ouvre, en effet, et … elle est vide !
— Mon Dieu ! s’écrie Yamina, l’or a disparu !
— Je savais que cela allait arriver ! crie Slimane.
Yamina saisit Nawal par les cheveux.
— Je t’avais demandé de la garder ! Et je t’ai vue dans la salle !
La jeune fille pleure.
— J’ai laissé une parente du marié, Yasmine… elle devait rester dans la chambre jusqu’à mon retour !
— Et y est-elle restée ?
Nawal, qui pleure, ne répond pas. Yamina la secoue très fort.
— Elle est restée dans la chambre ? elle est restée dans la chambre ?
— je ne sais pas !
— Je vais t’étrangler, si tu ne dis pas la vérité !
Elle la saisit par le cou. Slimane doit la lui enlever.
— Voyons…Tu vas la tuer !
— Il faut qu’elle dise la vérité !
Nawal, toujours en pleurant, se décide enfin à parler.
— Elle… Elle a quitté la chambre !
— Et comment le sais-tu ?
— Je l’ai vue dans la salle !
Yamina s’arrache les cheveux.
— Elle a volé l’or… Ou alors, c’est un autre qui est entré dans la pièce !
— attends, dit Slimane, peut-être que c’est Djahida qui a pris le tout….Il faut d’abord vérifier ! (à suivre…)

K. N.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...